Lifestyle

Comment bien choisir son dressing

Etagères ou penderies ? Ouvert ou fermé ? Dans une pièce spéciale ou dans la chambre ? Pour toutes ces questions et plus encore, suivez nos conseils…

Restez informée

Quel dressing est fait pour vous ?

Le kit, un basique accessible

Abordable – à partir d’une centaine d’euros le mètre linéaire –, ce type d’aménagement permet certes de mettre de l’ordre dans ses affaires, mais son offre reste limitée.
L’astuce : l’avantage d’une telle structure, c’est qu’elle peut être accessoirisée peu à peu en fonction de vos besoins et surtout en fonction de vos moyens.

Le modulable, le bon compromis

Les possibilités de composition sont plus importantes avec ces modèles, en termes de dimensions, d’accessoires, d’aménagements…
Quel tarif ? Comptez un minimum de 400 € le mètre linéaire.

Le sur-mesure, cher mais optimal

Une offre à la carte a un coût : à partir de 1 200 € le mètre linéaire. Mais, avec elle, vous pourrez vous offrir le modèle de vos rêves en termes d’agencement, de coloris, de finitions et d’accessoires… et optimiser au mieux l’espace disponible (notamment en sous-pente).
Le conseil : faites établir des devis détaillés pour comparer les prestations entre les différentes marques, et n’hésitez pas à contacter des artisans menuisiers.

Les points à valider avant l’achat

Définir le volume à ranger

Bien mettre en ordre, c’est d’abord bien trier ! Séparez-vous des vêtements et des chaussures que vous ne portez plus depuis un an. Puis faites le tri entre ce qui doit être suspendu et ce que doit obligatoirement être plié. Vous aurez ainsi une meilleure visibilité sur le type de rangement requis.
Pensez-y : gardez 15 à 20 % d’espace disponible pour les vêtements qui enrichiront votre garde-robe.

Choisir son emplacement

Pour une question pratique, le dressing est souvent placé à proximité de la chambre. Sur un pan de mur, en angle, dans une pièce dédiée, en U, en I , en L : tout est envisageable. Comptez une surface de 4 m2 pour une personne et 6 m2 si vous vous habillez dans le dressing, ou pour un couple. Si vous aimez la discrétion, installez des portes pour fermer le dressing. Sinon, une version ouverte ou des rideaux restent des possibilités économiques.
Bon plan : un couloir un peu large peut parfaitement accueillir un dressing.

Eclairer correctement

On l’oublie souvent, mais la lumière est primordiale pour assortir correctement ses vêtements. Installez des spots au plafond, une rampe lumineuse sur la hauteur des meubles pour un éclairage optimal, ou préférez la lumière naturelle. Le conseil : placez un miroir psyché non teinté dans votre dressing. C’est toujours utile de pouvoir se voir en pied afin de rectifier sa tenue le cas échéant.

Craquer pour les bons accessoires

Soyons clair : ce sont eux qui font grimper la note. Mais ils ont leur utilité. Le panier à linge, les patères, les tablettes, les tringles basculantes ou éclairantes facilitent le quotidien. Manipulez en magasin ces divers accessoires – s’ils ne vous sont pas familiers – pour vérifier qu’ils vous seront utiles. Le choix se fera naturellement selon vos habitudes de rangement.
Pensez-y : prenez le temps de la réflexion, et n’hésitez pas à vous faire accompagner pour un résultat satisfaisant.

La gestion de votre dressing

Combien faut-il d’étagères ?

Pour estimer le type et le nombre d’aménagements nécessaires pour ranger vos affaires, déterminez le volume dont vous avez besoin. Sachez qu’une pile de vêtements mesure entre 30 et 40 cm de large, et comptez 50 cm entre chaque étagère.

Gérer l’alternance hiver/été

Placez les vêtements successivement dans des boîtes hermétiques. Vous les remiserez, comme les couettes, les valises ou les couvertures, en partie haute du dressing, qui sert peu. Vous pourrez aussi les stocker sous le lit ou à la cave, dans un endroit aéré pour éviter tout risque de moisissure.

Des penderies selon ses besoins

Elles nécessitent 60 cm de profondeur, 110 cm de hauteur pour les pantalons, 130 cm pour une robe, et jusqu’à 170 cm pour les manteaux. Un mètre linéaire suffit pour six vestes et une dizaine de robes ou de chemises. Il existe aussi des aménagements spécifiques, tel le porte-pantalons.

Le casse-tête des chaussures

Celles qui les collectionnent opteront pour un rangement à la façon d’une boutique, dans des étagères ouvertes qui permettent de les choisir facilement. Sinon, préférez des étagères fermées ou, plus pratique, un coulissant doté d’un système pour les ranger sans les abîmer.

Les tiroirs, l’option futée

Ils facilitent l’accès à l’intégralité de leur contenu… et surtout aux accessoires glissés au fond ! Les versions de grande hauteur peuvent accueillir les pièces les plus encombrantes : chapeaux, sacs… Les ceintures, bijoux et foulards, eux, trouvent place dans des modèles classiques, équipés, pourquoi pas, de logements prévus à cet effet.

Le conseil de l’expert

Pour un dressing à votre goût, commencez par la façon dont vous rangez vos vêtements : suspendus ou pliés ? Pensez aux tiroirs, plus coûteux mais pratiques. Je conseille d’en varier les hauteurs. Si on peut être tenté d’optimiser l’espace en rangeant en hauteur, sachez qu’au-delà de 2,40 m, un escabeau est nécessaire. Enfin, facilitez- vous le quotidien avec des patères, des boîtes étiquetées pour des étagères en ordre.

Merci à Alain Liault ,président de meubles Célio

A lire aussi :

⋙ Dressing pas cher : nos astuces pour s’équiper à petit prix

⋙ Aménager un dressing : nos conseils

⋙ 5 astuces pour bien ranger ses chaussures

Source: Lire L’Article Complet