Célébrités

Camille Kouchner se confie sur le silence de son frère : "Ce n'était pas un secret imposé par lui"

Camille Kouchner s’est livrée en toute transparence dans le podcast Fracas jeudi 8 avril 2021, sur l’emprise qu’elle et son frère auraient subie. Sa “dernière” interview sur La Familia grande (éd. Seuil) et l’affaire Olivier Duhamel.

  • Camille Kouchner
  • Olivier Duhamel

En publiant La Familia grande (éd. Seuil), Camille Kouchner a décidé d’en finir avec le silence. Pourtant, son frère jumeau “Victor” Kouchner y aurait été contraint pendant des années. C’est sur cette forme d’emprise que l’avocate s’est confiée dans sa toute “dernière” interview, accordée au podcast Fracas diffusé sur Radio Nova jeudi 8 avril 2021. L’autrice, qui accuse son beau-père Olivier Duhamel d’avoir agressé sexuellement son frère à la fin des années 1980, revient sur ce lourd secret qui a mis tant d’années à éclater. “J’aurai l’impression d’être sortie du silence quand j’aurai été complètement entendue”, déclare-t-elle avant d’évoquer sa prise de conscience : “J’ai fini par comprendre que ce silence n’était pas vraiment une intention de mon frère. Ce n’était pas un secret imposé par lui.”

Camille Kouchner, qui a été mise dans la confidence, aurait indirectement subi le silence imposé à son frère. C’est en tout cas ce qu’elle dénonce à travers cet entretien. “J’ai compris que je recevais l’emprise de la même manière que lui. J’ai compris que j’étais complètement victime de l’emprise de mes parents sur nous”, explique-t-elle. Et d’ajouter : “Si mon frère m’a parlé – peut-être que lui était terrorisé, avait peur que l’on fasse du mal à notre mère -, c’est parce qu’il était sous emprise et sentait que je ne parlerais pas. On était dans les mailles d’un filet. On croit que c’est parce que l’on s’aime tous, et qu’il ne faut pas se nuire.”

“Celui qui m’a imposé le silence, c’est mon beau-père”

Camille Kouchner, mère de famille, se dit “terrorisée à l’idée de nuire à [son] jumeau, à [ses] enfants, à [ses cousins]”. La fille d’Évelyne Pisier et Bernard Kouchner explique aussi que “cela fait très peur, parce que l’on dénonce des gens que l’on a beaucoup aimés, en qui l’on avait confiance et surtout qui nous ont aidés à construire le monde, qui nous ont transmis des valeurs et qui nous ont donné les mots pour concevoir le monde”. Malgré tout, elle n’estime pas “rompre un secret” et semble tout à fait sereine vis-à-vis de son frère. “En écrivant ce livre, je ne romps pas un pacte que j’ai fait avec lui. Celui qui m’a imposé le silence, c’est mon beau-père”, insiste l’épouse de Louis Dreyfus. Un témoignage poignant.

Source: Lire L’Article Complet