"Vous ne pouvez pas faire ça !" : Une journaliste sous le choc après avoir reçu une main aux fesses en direct à la télévision…

Réalisant un duplex aux abords d’une enceinte de football, une journaliste italienne a accusé un homme de lui avoir mis une main aux fesses !

Il y a quelques jours, à la fin d’un match de Serie A opposant Empoli à la Fiorentina (victoire des locaux 2-1), un homme a été filmé en train de mettre une main aux fesses de la journaliste Greta Beccaglia. 

La jeune femme, qui travaille pour la chaîne italienne Toscana TV, réalisait un duplex aux abords du stade Carlo Castellani. « Vous ne pouvez pas faire ça, je suis désolé », a-t-elle lancé à l’individu en question, alors que les fans sortaient de l’enceinte sportive. Quelques instants plus tard, le présentateur de l’émission, Giorgio Micheletti a demandé à sa collègue de ne pas se fâcher. Mais cette prise de parole lui a valu d’être sévèrement critiqué sur la toile, l’obligeant à prendre une « pause professionnelle » du programme. Le journaliste s’est excusé, regrettant « des paroles malheureuses (…) utilisées dans un moment frénétique en direct ».

Si une enquête policière a été ouverte, les forces de l’ordre ont découvert l’identité de cet homme. Il s’agit d’un fan de la Fiorentina, répondant au nom d’Andrea Serrani. Il pourrait faire face à des poursuites pénales. Un arrêté d’exclusion a été émis à son encontre. Ce qui veut dire, qui lui est désormais interdit d’entrer dans les lieux où se déroulent des événements sportifs pendant trois ans.

 
Dans une interview à la télévision italienne, il a déclaré avoir commis une erreur et a présenté ses excuses. Selon lui, cet acte ne relève pas de sexisme mais plutôt de la conséquence de la défaite de son équipe.
Mais dans une interview donnée au Corriere della Sera, Greta Beccaglia a déclaré que ces commentaires l’avaient laissée sans voix. « Pensez-vous vraiment que vous n’avez rien fait de mal ? », a-t-elle réagi avant d’ajouter qu’elle espérait que son cas s’avérerait utile « parce que les femmes doivent être mieux protégées » en Italie. La journaliste italienne a déposé une plainte pour harcèlement contre Andrea Serrani. Elle a également accusé un autre homme d’avoir tenté de la toucher.

Cet incident intervient alors que la ligue transalpine menait une campagne contre la violence à l’égard des femmes. Tous les footballeurs portaient une marque rouge sur le visage en signe de solidarité contre le harcèlement.

À voir également : Roméo Elvis accusé d’agression sexuelle : Marie Papillon, la compagne de sa soeur Angèle sort du silence

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet