TV

VIDEO Pierre-Jean Chalençon accusé d’avoir organisé un dîner clandestin : ce que risque le célèbre collectionneur

La colère gronde depuis plusieurs jours contre le collectionneur Pierre-Jean Chalençon. Le célèbre acheteur est accusé d’avoir organisé un dîner clandestin dans la capitale. Selon des informations de Gilles Verdez et Benjamin Castaldi, il risque “très gros”.

Pierre-Jean Chalençon

Voilà une affaire qui fait beaucoup de bruit en pleine crise sanitaire. Ce vendredi 2 avril, M6 a révélé dans un reportage l’existence de dîners clandestins dans la capitale. Des dîners auxquels auraient participé des ministres, des artistes et des journalistes, dans le somptueux Palais Vivienne à Paris. A la tête de ce petit monde : un “collectionneur renommé” qui a été identifié comme étant Pierre-Jean Chalençon. Ce lundi 5 avril dans Touche pas à mon poste, l’ancien acheteur d’Affaire conclue a donné sa version des faits et a nié l’existence de soirées organisées et rémunérées. “Quant à cette petite soirée de jeudi, nous n’étions que quelques personnes. Il y avait neuf personnes qui se sont battues en duel, sur l’ensemble de la soirée qui s’est terminée à 22h et commencée à 17h30. Je fais un dîner à 17h30 ! Faut quand même arrêter quoi ! On avait dressé des tables, c’était uniquement pour la présentation pour le bicentenaire de la mort de Napoléon. Je n’ai pas de cuisine depuis quatre mois donc je ne vois pas comment j’aurais pu faire des soirées”, s’est insurgé Pierre-Jean Chalençon.

« Je suis quelqu’un de gentil »

Alors que le fan de Napoléon a clamé son innocence, Benjamin Castaldi et Gilles Verdez ont rappelé ce que risque le pire ennemi de Caroline Margeridon. “Ca peut être très chaud pour lui”, a indiqué Cyril Hanouna, soulignant que le célèbre collectionneur risque un an de prison et 15 000 euros d’amende. Le mari d’Aurore Aleman a rappelé que si les dîners ont été organisés au nom d’une société, Pierre-Jean Chalençon risque “cinq fois plus : cinq ans de prison et cinq fois 15 000 euros d’amende”. Gilles Verdez, de son côté, a souligné que le procureur de Paris a “ouvert une enquête très vite pour mise en danger de la vie d’autrui et travail dissimulé”. “Effectivement c’est un an de prison et 15 000 euros d’amende et il peut risquer très, très, gros là-dessus”, a insisté le chéri de Fatou. Le collectionneur, créateur du Vivienne’s Club, est également revenu sur le caractère payant de ces soirées gastronomiques. “Je suis quelqu’un de gentil, je suis quelqu’un de généreux, et quand j’invite les gens à dîner chez moi, c’est moi qui les invite, je ne leur demande pas de payer”, a promis Pierre-Jean Chalençon. Une affaire loin d’être terminée !

Source: Lire L’Article Complet