TV

"Tenet", et les autres : davantage de films au cinéma, en attendant le public

Un blockbuster américain, “Tenet”, une comédie au casting alléchant, “Effacez l’historique”… Après des semaines de disette, les cinéphiles français ont à la rentrée une série de films à se mettre sous la dent, avec l’espoir, pour les salles de cinéma, d’un retour progressif à la normale.

Depuis la réouverture le 22 juin, puis des semaines de fréquentation trois fois plus basse que la normale, avec peu de nouveautés à l’affiche, “les perspectives ont changé”, veut croire Marc-Olivier Sebbag, délégué général de la Fédération nationale des cinémas français.

Cinéphiles et exploitants ont les yeux rivés sur la sortie mercredi de “Tenet”, un blockbuster entre espionnage et science-fiction, signé du prince du box-office Christopher Nolan. Cette superproduction à 200 millions de dollars, après plusieurs reports, est la seule du genre à oser sortir maintenant, sur 800 écrans.

Dans un tout autre genre, l’hilarant “Effacez l’historique”, du duo Gustave Kervern / Benoît Delépine peut espérer trouver un large public, réunissant au casting la sensation du stand-up Blanche Gardin en mère de famille victime d’un chantage à la sextape, Denis Podalydès en veuf surendetté et Corinne Masiero en chauffeur de VTC désespérant de sa note professionnelle.

Ces films, mais aussi le thriller “Les Nouveaux Mutants”, qui pourrait redonner le goût des salles obcures aux ados, offrent “une perspective” pour les cinémas, qui tournent pour l’instant “bien en dessous du seuil de rentabilité”, selon M. Sebbag.

– Pour tous les publics –
“Il y a beaucoup d’espoir chez les exploitants. L’actualité autour du cinéma se développe, on recommence à parler largement des films et pas seulement des difficultés économiques du secteur”, se félicite-t-il.

“Enfin, cette semaine, l’offre de films va permettre à tous les publics de trouver quelque chose”, abonde depuis le Cinémascop Mégarama de Garat, en Charente, l’exploitante Aurélie Delage. Son cinéma, qui draine son public autant en milieu rural qu’en centre-ville, a connu des semaines difficiles.

Elle regarde le programme des sorties de septembre avec optimisme : le 2 septembre, sort une comédie française, “Enorme”, avec Marina Foïs et Jonathan Cohen (2 septembre) et marque le retour d’Omar Sy, dans “Police”, aux côtés de Virginie Efira.

La semaine suivante, le 9 septembre, d’autres noms populaires sont au générique : Isabelle Huppert et Hippolyte Girardot dans la comédie “La Daronne”, et Florence Foresti, Bénérice Béjo, Vincent Cassel et François Damiens dans “Le Bonheur des Uns…”, autre comédie française irrésistible sur l’amitié mise à mal par l’ego et la jalousie.

La Française Caroline Silhol est pour sa part à l’affiche de “Remember Me”, une romance sénior traitée par le prisme d’Alzheimer, au côté de l’acteur hollywoodien Bruce Dern.

Source: Lire L’Article Complet