TV

Star Wars : La prélogie aurait pu être bien différente si George Lucas avait écouté les conseils de la production

Preuve encore une fois que dans l’univers Star Wars, il ne faut pas toujours écouter les producteurs ! 

Alors que nous découvrions récemment à quoi aurait pu ressembler la dernière trilogie Star Wars réalisée par George Lucas, on apprend aujourd’hui que le créateur de la saga intergalactique aurait pu nous offrir une prélogie bien loin de celle finalement sortie sur grand écran. En effet, d’après le livre The Star Wars Archives: 1999-2005 qui suit le processus de création de la seconde trilogie, Fox aurait à l’époque fait part de ses préoccupations au cinéaste concernant son projet de montrer l’enfance d’Anakin Skywalker et d’en faire un esclave sur Tatooine. Une volonté sur laquelle le réalisateur aurait toutefois insisté confiant qu’il préférait créer un film que personne ne voudrait voir plutôt que de reprendre une histoire qui a déjà été faite.

Anakin Skywalker dans Star Wars : La Menace Fantôme. 

La Fox serait même allée jusqu’à dire à George Lucas qu’il était sur le point de “détruire la franchise”. Des menaces et des craintes qui n’ont visiblement pas fonctionné sur le réalisateur, La Menace Fantôme ayant malgré un succès critique mitigé rapporté 1,027 milliard de dollars au box-office mondial. Par ailleurs, et bien que le premier volet de la prélogie ne soit pas considéré comme le meilleur épisode de la saga Star Wars, l’exploration du passé de Dark Vador est un ressort scénaristique qui a su séduire les fans et donner un véritable sens aux films qui suivirent. Que ce soit le cheminement du jeune garçon, son apprentissage Jedi et son passage du côté obscur, il est certain que son enrôlement n’aurait pas eu le même effet si George Lucas n’avait pas choisi de montrer ses origines, tout comme sa relation avec sa mère. La représentation de leurs interactions ayant permis de donner plus de poids à la mort de cette dernière dans L’Attaque des Clones, cet effet dramatique n’a été rendu possible que grâce aux convictions du réalisateur pour son projet. Un esprit forcené dont seul George Lucas a finalement le secret, et dont le cinéaste a déjà fait preuve par la passé, puisque qu’il a même modifié la fin de Star Wars : L’Empire Contre Attaque après sa sortie.

Source: Lire L’Article Complet