TV

Sean Connery fête ses 90 ans : 5 choses à savoir sur l’ancien James Bond

A l’occasion de son quatre-vingt dixième anniversaire, retour sur cinq faits marquants dans la vie du tout premier interprète de James Bond au cinéma, Sir Sean Connery !

Il a failli devenir sportif professionnel

Avant de devenir un acteur mondialement célèbre, c’est vers le sport que s’est d’abord tourné Sean Connery et en premier lieu vers le culturisme ; malgré un physique avantageux et parfaitement taillé, il ne parvint guère à faire mieux que troisième d’un concours junior de Mister Univers et abandonna très vite l’idée d’une carrière. Ses talents de footballeur ont failli en revanche lui permettre de décrocher le statut professionnel, après qu’un recruteur de l’équipe anglaise de Manchester United lui ait proposé de rejoindre les Red Devils. Proposition alléchante mais néanmoins refusée par Sean Connery : “J’ai réalisé que la carrière d’un sportif s’achève à 30 et j’en avais déjà 23, j’ai donc pris ce jour-là la décision la plus intelligente de mon existence”.

Il est marié à une française

Après un premier mariage avec l’actrice australienne Diane Cilento, Sean Connery a refait sa vie en 1975 avec une peintre française Micheline Roquebrune qui partage encore à ce jour sa vie. Francophile par alliance davantage que par conviction (il possédait toutefois il y a encore peu une splendide villa sur les hauteurs de Nice), l’acteur écossais n’a jamais maîtrisé la langue de Molière.

Il soutient l’indépendance de l’Écosse

Natif d’Édimbourg, Sean Connery a toute sa vie durant exprimé sa fierté d’être écossais. Particulièrement engagé dans le mouvement d’indépendance de son pays, c’est en kilt traditionnel qu’il fut anobli par la Reine Elizabeth II le 5 juillet 2000, un accoutrement ouvertement critiqué par la presse conservatrice britannique. Son attachement envers l’Ecosse se traduit également par sa volonté de ne pas gommer son accent (ne dites jamais à un Ecossais qu’il a un accent !), particulièrement dans le film A la poursuite d’Octobre Rouge dans lequel le Commandant russe Marko Ramius.

Il a gagné un Oscar

On aurait trop souvent tendance à limiter sa carrière à ses seules apparitions dans les James Bond. Ce serait pourtant oublier que tout au long de sa carrière Sean Connery s’est entouré de réalisateurs prestigieux, qu’il s’agisse d’Alfred Hitchcock (Pas de printemps pour Marnie), Steven Spielberg (Indiana Jones et la Dernière Croisade), John Huston (L’Homme qui voulut être roi), Sidney Lumet (Le Crime de l’Orient-Express, The Offence…) ou encore Brian De Palma avec qui il tourna Les Incorruptibles, film qui lui permit d’empocher l’Oscar du Meilleur second rôle masculin en 1988.

Sean Connery, seul interprète de James Bond à avoir remporté un Oscar :

Il a porté une perruque dans la plupart des James Bond

Voilà une révélation qui pourrait briser un mythe. Interprète inoubliable de 007 dans six épisodes de la saga James Bond (ainsi que le film non-officiel Jamais plus Jamais) rendu célèbre pour son flegme et son sex-appeal sauvage, Sean Connery s’est pourtant vu contraint de porter une pastiche à partir d’Opération Tonnerre (1965), la faute à une calvitie précoce qui sied peu avec l’image que l’on se fait du célèbre agent secret.

Galerie: Antonio Banderas a 60 ans: le pire et le meilleur de sa carrière (StarsInsider)


Source: Lire L’Article Complet