TV

Rose-Marie et Cinzia (Pékin Express) : "On vaut bien mieux que l’étiquette de bimbos qu’on nous colle"

Inséparables depuis un an et demi, les amies parisiennes ont fait le choix de s’embarquer en tandem et sans complexes dans l’épopée semée d’embûches de Pékin Express. A suivre sur M6, mardi 6 avril à 21 h 05.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous et votre parcours avant l’émission ?

Rose-Marie : Moi, je suis suissesse d’origine. À 19 ans, en 2006, je suis partie à Hawaii pour apprendre l’anglais et là, j’ai eu un coup de foudre amical pour Cinzia. Depuis, elle me répétait sans arrêt qu’il fallait qu’on tente notre chance à Pékin Express. On a finalement passé le casting il y a dix-huit mois.

Cinzia : De mon côté, je suis née et j’ai grandi à Paris. Effectivement, ça faisait très longtemps que je souhaitais participer à Pékin Express. C’est le challenge sportif et le côté humain qui m’attiraient vraiment. Lorsqu’on a habité ensemble à Paris, j’ai harcelé Rose-Marie à ce sujet et je nous ai finalement inscrites.

Aviez-vous des craintes en démarrant Pékin Express ?

C. : Aucune ! Moi quand je fais quelque chose, je ne réfléchis pas. C’est sur place que j’ai commencé à cogiter…

R.-M. : Pour ma part, je crois que j’avais plus conscience des difficultés que nous allions rencontrer.

C. : Pendant la première nuit chez l’habitant, je me suis dit "mais qu’est-ce que je nous ai fait faire ?" En fait, la bascule est intervenue lorsque nous avons été lâchées dans la nature dès la sortie de l’avion.

Ce terme de "bimbos" dont on vous pare ne vous fait pas sortir de vos gonds ?

R.-M. : Nous avons beaucoup d’autodérision. Quand on nous a donné ce surnom, ça nous a fait rire car on sait qu’on vaut bien mieux que l’étiquette qu’on veut nous coller.

C. : Et on savait que ce truc risquait de nous arriver. En France et dans les cultures occidentales en général, on a du mal à associer la beauté et l’intelligence. Or, nous sommes féminines et féministes. Et on pense qu’il n’y a pas besoin d’être crados pour participer à Pékin Express !

Avec quel duo de candidats avez-vous eu le plus d’atomes crochus ?

R.-M. : Nous avons partagé des moments très forts avec chacun des binômes. Mais nous nous sommes senties très proches de Nour et Kaoutar. Nous avons dû nous battre toutes les quatre à la fois dans la vie et dans l’aventure…

Source: Lire L’Article Complet