TV

Quotidien (TMC) relève un énorme malaise sur BFMTV : “C’est un élément de propagande nazie” (VIDEO)

En direct sur BFMTV, un intervenant s’est retrouvé très embarrassé en apprenant que sa citation proviendrait de la propagande nazie. Pourtant, ce n’est peut-être pas le cas…

Ce jeudi 3 décembre dans Quotidien sur TMC – qui a signé son meilleur démarrage historique en cette rentrée 2020 -, un extrait de l’émission BFM Story sur BFMTV a fait mouche. Le chroniqueur Julien Bellver, dans sa chronique “19h30 Médias”, a relevé un échange qui vaut le détour, datant de la veille.

Dans le cadre d’un débat autour des statistiques divergentes concernant l’évolution du taux de délinquance chez les mineurs ces dernières années, un expert en sécurité intérieure était convié pour intervenir. Il s’agit d’Éric Delbecque, directeur général adjoint de l’IFET (Institut pour la formation des élus territoriaux, ndlr), qui a rapidement utilisé une citation célèbre pour décrire la situation : “Je me rappelle d’une phrase de Churchill qui disait ‘Je ne crois qu’aux statistiques que j’ai moi-même trafiquées‘”. Du tac au tac, l’autre invité David Guiraud, porte-parole jeunesse de la France Insoumise, l’a interpellé : “C’est Goebbels qui disait ça à propos de Churchill“…

À lire également

Quotidien : le message engagé d’Omar Sy pour le lancement de la nouvelle saison

Face à l’air déconcerté de son interlocuteur et au grand malaise qu’il venait de susciter sur le plateau, David Guiraud a ajouté assez sèchement : “Bah non mais c’est un élément de propagande nazie, je vous le dis juste pour que vous soyiez au courant“. Aïe… Alors que Julien Bellver a conseillé à Éric Delbecque de “toujours bien vérifier ses sources“, un internaute sur Twitter a traduit le site allemand qui a servi de source au site du journal Le Monde dédié aux citations qui affirme que la propagande nazie est à l’origine de cette phrase.

Mais si l’on en croit ce blog allemand qui répertorie les “fausses citations“, on apprend après avoir traduit la page que cette célèbre réplique ne viendrait “ni de Winston Churchill ni de Joseph Goebbels : elle apparaît dans les textes numérisés pour la première fois sans nom en 1946 et à la première personne du singulier pour la première fois en 1967 comme bon mot de l’évêque Otto Dibelius. Ce n’est qu’après 1980 que Winston Churchill a été glissé et le livre d’anecdotes de Mgr Dibelius semble avoir été oublié“. À moins que Le Monde se soit basé sur une mauvaise source, il semble que les deux intervenants de BFMTV, le chroniqueur de Quotidien et le site du journal se soient tous trompés sur la réelle provenance de la citation !

Il faut TOUJOURS vérifier les sources de ses citations. ⬇️#Quotidien @julienbellver pic.twitter.com/f2uQj229Wh

Nicolas Perron

Source: Lire L’Article Complet