TV

Matchs, fête de la musique : des villes renoncent à organiser ces manifestations publiques

Le 21 juin prochain, il n’y aura ni tambours, ni trompettes dans les rues de Montargis (Loiret). La fête de la musique, qui attire jusqu’à 20 000 personnes chaque année, a été annulée. La décision a été prise par la commune face au protocole à respecter. Ce dernier prévoit de mettre fin à la fête à 23 heures maximum, couvre-feu oblige. Les participants devront également rester assis, et les concerts impromptus dans la rue seront interdits. Ceux dans les bars seront fortement déconseillés.

La retransmission du derby de rugby interdite 

Pour Benoît Digeon, maire (LR) de Montargis, cela ne valait donc pas le coup. “À partir du moment où tout est interdit dans les bars et les restaurants, et la spontanéité n’est plus de mise, ce n’est pas possible d’organiser la fête de la musique”, explique l’élu. Alors, comment gérer les flux lors des événements festifs ? Dans les Pyrénées-Atlantiques, la décision a été radicale : pour le derby de rugby entre Biarritz et Bayonne, samedi 12 juin, la préfecture a décidé d’interdire la retransmission du match dans les bars pour éviter les attroupements. La mairie de Rennes (Ille-et-Vilaine) a pris une décision similaire à la veille du début de l’Euro de football. 

Parmi nos sources :

A Rennes, pas de diffusion des matches en terrasse dans les bars (Ouest France)
Impossible distanciation à Montargis : la fête de la musique annulée (Le Parisien) Protocole sanitaire Fan Zones
Protocole sanitaire Fête de la musique
 
Liste non exhaustive

Source: Lire L’Article Complet