TV

L’amour est dans le pré 2021 : qui sont les 12 candidats de la nouvelle saison ?

Le 1er février et le 8 février, M6 diffusera les portraits des 12 nouveaux agriculteurs de la saison 16 de L’Amour est dans le pré. Télé Star vous propose de les découvrir.

Vincent, 51 ans, vigneron, Provence-Alpes-Côte d’Azur : issu d’une famille de vignerons, Vincent a eu deux grandes histoires d’amour dans sa vie. Mais ces deux relations n’ont pas pu exaucer son rêve : devenir père. Il y a quelques années, ce vigneron a passé six mois dans le coma après une rupture d’anévrisme. A l’époque, il pesait 160 kilos. Délesté de 50 kilos, il espère rencontrer une femme entre 40 et 50 ans pour réaliser son rêve de paternité.

Franck, 46 ans, sylviculteur, maraîcher, Nouvelle-Aquitaine : avec son côté british, Franck a fait une courte carrière dans l’armée. Aujourd’hui épanoui professionnellement, il n’a connu qu’une seule relation d’un an avec une femme. Ce bon vivant plein d’énergie recherche une femme gentille, cultivée, avec des formes, raffinée et avec du caractère comme lui pour lui tenir tête.

Paulette, 62 ans, éleveuse d’ânes, Suisse : Paulette élève une vingtaine d’ânes, pour fabriquer et vendre du savon au lait d’ânesse et tient une buvette d’altitude l’été et un bar à neige l’hiver. Mariée, un temps, à un homme avec lequel elle a eu deux enfants, elle pense qu’il n’est jamais trop tard pour croire en l’amour. Cette végétarienne recherche un homme de son âge, entre 60 et 65 ans, ouvert, curieux et sensible à l’écologie.

Delphine, 47 ans, agricultrice bio, Occitanie : Delphine n’a pris conscience de son homosexualité qu’à 25 ans et n’a connu que deux histoires d’amour dans sa vie dont une avec Patricia, pendant douze ans. Cette dernière l’a d’ailleurs aidée à s’inscrire au programme. Cette amoureuse des motos célibataire depuis un an et demi recherche une femme nature, sportive, féminine et positive, qui assume son homosexualité et soit prête à vivre une belle histoire.

Hervé, 42 ans, éleveur de vaches laitières, Hauts-de-France : toujours logé chez ses parents, Hervé, avec sa bonne humeur et son accent, avoue, sans gêne, sa virginité. Il ne sait pas s’il peut plaire aux femmes. Prêt désormais à couper les ponts avec sa vie de Tanguy, il cherche une femme sincère, gentille et positive, comme lui, prête à se lancer dans une vie à deux.

Hervé, 58 ans, éleveur de porcs, Île-de-France : ce grand sportif, qui pratique le basket, le handball, le volley et la pétanque, adore recevoir dans sa grange. S’il n’arrive pas à faire le premier pas, il espère qu’il retrouvera l’amour après un premier mariage qui a duré 30 ans et qui lui a donné deux enfants. Hervé aimerait une femme "brune, blonde ou rousse" (tout lui va), rigolote, joyeuse, positive et avec du caractère. Il accorde une attention particulière au sourire qui d’après lui "dit beaucoup de choses".

Jean-Daniel, 53 ans, vigneron et éleveur de vaches, Suisse : papa d’une fille de 17 ans, ce vigneron fan de Johnny Hallyday n’a pas connu une véritable relation depuis douze ans et sa séparation avec la mère de sa fille. Chaste depuis quatre ans, il rêve d’une compagne entre 45 et 55 ans, sincère, fidèle, calme pour trancher avec son caractère tout feu tout flammes, aimant la terre, les animaux et la nature et qui saura lui redonner foi en l’amour.

Sébastien, 46 ans, lavandiculteur et éleveur de vaches, Auvergne-Rhône-Alpes : Sébastien a repris l’exploitation familiale au décès de son grand-père pour vivre de sa passion. Divorcé depuis trois ans, il a la garde de son fils âgé de 10 ans, il est à la recherche d’un vrai coup de cœur, a un faible non dissimulé pour les femmes pulpeuses et voudrait une compagne plus calme que lui pour tempérer son fort caractère.

Jean-François, 48 ans, éleveur de brebis et porteur funéraire, Occitanie : cet Ardéchois est séparé depuis quinze ans de la mère de ses deux enfants. C’est pour eux qu’il a pris un deuxième emploi, porteur funéraire, afin qu’ils ne manquent de rien. Ce vrai gentil rêve d’une jolie brune idéalement un peu plus grande que lui, plutôt fine mais surtout joyeuse, sociable et attentionnée, pour embrasser un bonheur simple dans ses montagnes.

Vincent, 40 ans, responsable de spectacles équestres, Provence-Alpes-Côte d’Azur : dresseur de chevaux en liberté, Vincent est papa de deux enfants. Il est séparé de la mère depuis un an. Il est aujourd’hui prêt à retrouver l’amour et ce beau quarantenaire recherche une jolie trentenaire avec qui profiter tous les jours de la vie qu’il a construit, sans prise de tête.

Valentin, 27 ans, producteur de fleurs comestibles et maraîcher, Bretagne : Valentin est le plus jeune de cette cuvée 2021 de L’Amour est dans le pré. Du haut de son mètre 95, ce barbu ne sait pas comment aborder les femmes. Il n’a connu qu’une seule relation, à 18 ans, qui a ruiné sa confiance en lui. Encore installé chez ses parents, il espère trouver une jeune femme gentille, sincère, qui accepte sa passion des fleurs, ait envie de lui prendre la main et de lui montrer qu’il est bourré de charme, d’intelligence et d’humour.

Nathalie, alias Natou, 49 ans, éleveuse de veaux, Pays de la Loire : Barbie Girl de cette seizième saison, Nathalie aime rester féminine même au travail. , Mère de trois grands enfants et grand-mère quatre fois, elle est divorcée depuis 2007 d’un mari violent. Elle recherche désormais un homme gentil, positif, généreux et actif, si possible bricoleur et prêt à croquer la vie en rose à ses côtés.

Source: Lire L’Article Complet