TV

Julien Courbet : les internautes furieux par son geste "choquant" dans Capital (VIDEO)

Dimanche soir, Julien Courbet s’intéressait à la relance du secteur du tourisme dans son magazine Capital (M6). Mais un petit geste passé presque inaperçu a attiré la colère des internautes.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais ? Dimanche 12 juillet, le magazine Capital (M6) fêtait le début de la saison touristique estivale. Une période particulièrement plombante et pleine d’incertitudes pour tout ce secteur, frappé de plein fouet par la crise sanitaire. Julien Courbet l’annonçait d’emblée : “Campings, hôtels, restos : ils ont trois mois pour sauver leur année !” Malgré le plan massif de financement par l’Etat, rien n’est moins sûr. Absence de la clientèle étrangère, contexte économique et social anxiogène, crainte d’une deuxième vague…

Le magazine économique de Julien Courbet est donc allé à la rencontre de restaurateurs et de propriétaires de campings, ravis de pouvoir enfin lancer leur saison après des mois d’incertitude. Philippe Etchebest avait prévenu Emmanuel Macron : il y aura de la casse. Car les vacances 2020 ne seront pas comme les autres et la distanciation sociale va faire du dégât. Un exemple avec la location de matelas sur les plages privées. “Un quart ou un tiers” d’entre eux ne pourront être installés explique ainsi Evelyne, propriétaire. Un respect des distances de sécurité qui résonne comme un manque à gagner à l’arrivée. Autre interrogation, les touristes dépenseront-ils autant que les autres années ? Dans un contexte économique morose, rien n’est moins sûr… Bref, à l’image de ce groupe d’amis chantant masqués au karaoké en fin de reportage, c’est bien le mot anxiogène qui illustre le mieux cette saison.

Une deuxième vague ? Quelle deuxième vague ?

Avant de rendre l’antenne, Julien Courbet est allé à la rencontre d’Evelyne, propriétaire d’un établissement de bord de mer pour faire le point sur cette “année noire.” L’objectif est clair : 0 bénéfice, simplement tenir et se maintenir à flot jusqu’à la saison 2021. Mais si les deux heures de l’émission auront été consacrées aux conséquences de la crise sanitaire et au respect des gestes-barrières, des dizaines d’internautes se sont affolés de l’attitude de l’animateur de M6 face à son invitée. Un accueil très (trop ?) chaleureux avec… une poignée de mains et une autre apposée sur le bras d’Evelyne. Un geste qui passe mal sur Twitter à l’heure où les médecins s’alarment d’un relâchement de la vigilance.

Bravo pour la façon dont est porté le masque. C’est si compliqué que ça de le porter convenablement et pour couronner le tout Julien Courbet vers la fin qui sert la main de la restauratrice sans masque et sans distantation.. C’est plus que désespérant! #capital #masqueobligatoire

Et à la fin du reportage, aujourd’hui donc, Julien Courbet serre la main de la restauratrice 🤦🏽‍♀️ #capital

#capital j’ai pas embrassé ma maman depuis des mois et Julien Courbet va serrer la paluche à une restauratrice(sans vergognes) 🤔

Et donc, après 2 heures de reportage sur les conséquences du #Covid_19 sur les plages privées, restos, campings, etc., et les mesures sanitaires imposées, #JulienCourbet serre une bonne poignée de main à la proprio d’un établissement de plage… @MagazineCapital 🤔😳

#Capital #juliencourbet qui sert la main alors que le reportage parle des gestes barrières du grand n’importe quoi

@M6 @CapitalM6 @courbet_julien qui serre la main d’une femme et qui parle à courte distance sans masque… Bravo l’exemple des gestes barrières !!#m6 #capital #juliencourbet

Julien Courbet qui sert la main de la femme qu’il interview… ça choque que moi ? Reportage sur le thème du COVID quoi… 🤷🏻‍♂️🤨. #capital #M6

Aller la petite poignée de main Covid entre Julien Courbet et la fameuse Evelyne, puis le masque on oublie hein. MONTREZ L’EXEMPLE BORDEL #capital #M6

Il est incroyable Julien Courbet. A chaque émission, il montre un peu plus qu’il ne respecte pas les gestes barrières. #Capital

Julien Courbet en plein serrage de mains avec Evelyne ok #capital

Source: Lire L’Article Complet