TV

"Je ne veux plus entendre parler de cette fille", très cash envers le comportement de Loana, Steevy Boulay met les choses au clair

Très ami avec Loana dans le Loft Story et à leur sortie, Steevy Boulay est aujourd’hui excédé par le comportement de la candidate et ne veut désormais plus rien entendre sur elle.


Vingt ans après la première saison du Loft Story, les choses ont bien changé pour les candidats. Si certains ont préféré revenir à une vie normale et surtout à l’anonymat, d’autres comme Loana ont eu vingt années en montagnes russes… Mais certains, à l’image de Steevy Boulay, ont réussi à avoir la carrière qu’ils souhaitaient : comédien. Pour cet anniversaire, C8 prépare donc une soirée spéciale réunissant plusieurs candidats. Mais avec les rebondissements de ces dernières semaines, tout le monde se demande si Loana sera présente.

Après ses multiples séjours à l’hôpital en seulement quelques mois, Loana s’est mis beaucoup de personne à dos. En pleine descente aux enfers, celle qui était entourée de personnes bienveillantes se retrouve désormais seule. C’est d’ailleurs ce qu’a confié Steevy Boulay sur le plateau de Non Stop People ce 7 avril, “Je lui ai tendu la main trois fois, elle n’a jamais daigné répondre à mes messages. Julie aussi. Elle lui a proposé de l’héberger, de la voir, de l’aider. Delphine aussi. Et elle n’a répondu à absolument personne.”

Une situation incompréhensible pour le jeune homme qui se demande si elle aime vraiment ses amis ou si peut-être, elle préfère “rester dans cette galère”. Très en colère contre Loana et son comportement, pour Steevy Boulay sa décision est prise, et il ne reviendra pas dessus, “Moi, c’est terminé. Je ne veux plus entendre parler de cette fille. Quand vous tendez la main à quelqu’un trois fois et qu’elle ne vous répond même pas, le B.A BA de la politesse c’est au moins de dire : ‘Merci Steevy, mais non’. L’ignorance, c’est quelque chose de terrible. Une fois, deux fois, trois fois, ça ne passe pas.”

Car oui, s’il confie tout de même rester poli s’il la voit, désormais, ses malheurs, très peu pour lui, “ses péripéties maintenant, ne comptez plus sur moi, c’est terminé. Je lui ai proposé mon aide. Avec ma mère, on voulait l’aider, on aurait tout fait pour elle parce que j’avais beaucoup d’estime pour elle.”

À voir aussi : 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet