« J’ai l’impression d’être incomprise », déplore Karima de « Koh-Lanta »

  • Karima a été éliminée de Koh-Lanta, la légende lors du quatrième épisode, en s’inclinant face à Ugo et Maxime dans l’arène.
  • « J’ai vécu très mal d’être éliminée dès le premier conseil. Je me suis sentie humiliée », confie la militaire de 32 ans.
  • « Quand je visionne cette aventure, je ne retrouve pas tout ce que j’ai vécu : il y avait pas mal de séquences où je rigolais avec les gens, par exemple, déclare Karima. Je ne dis pas que ce qui a été diffusé est faux mais il y a eu des moments plus gais que j’aurais aimé voir. »

Ses espoirs de réintégrer Koh-Lanta lors de la réunification ont été anéantis. Karima a quitté
l’édition anniversaire « La Légende » pendant le quatrième épisode diffusé mardi sur
TF1. Elle s’est inclinée lors d’une épreuve dans l’arène, face à Maxime et Ugo qui, eux, restent en course sur l’île des bannis. Cette défaite a été douloureuse pour la militaire de 32 ans qui, jointe par 20 Minutes lundi, confie être encore affectée par ce départ dans les premiers jours de l’émission.

Si le montage s’est focalisé sur les points de crispation, Karima souligne qu’elle a aussi vécu de beaux moments de partage et a su fendre l’armure auprès de ses compagnons d’aventure. Le public peut être tenté de lui faire un faux procès en la jugeant rigide et impitoyable. Elle s’est surtout mis beaucoup de pression : en s’engageant dans cette saison all stars, elle voulait se montrer à la hauteur de l’enjeu.

« Je m’excuse », avez-vous dit au moment de votre élimination, en ajoutant que vous n’aviez pas le droit à l’échec. Avec le recul, ne vous dites-vous pas que vous vous êtes jugée trop durement ?

Cela fait partie de ma personnalité. Je suis très exigeante avec moi-même, c’est comme ça que j’avance et j’avance correctement dans ma vie de tous les jours. Refaire un Koh-Lanta, pour moi, c’était une super opportunité. On se dit qu’il faut être à la hauteur, donner le meilleur de soi, je me devais d’être performante en tout. J’avais fait pas mal de concessions, sur le plan professionnel et familial, pour participer à nouveau.

Vous considérez vraiment que c’est un échec ?

J’ai vécu très mal d’être éliminée dès le premier épisode. Je me suis sentie humiliée. J’ai été émue et déçue. Certaines filles, dans cette aventure, avaient juré qu’elles ne voteraient pas contre moi. Les émotions se sont emballées, je ne me suis pas sentie bien.

Plusieurs de celles qui ont voté contre vous ont motivé leur choix en parlant de votre tempérament. Vous comprenez ou cela vous paraît être une fausse excuse ?

Pour moi, c’est totalement une fausse excuse. Malheureusement, dans le premier épisode, les moments où je rigolais avec les filles, où on racontait nos histoires personnelles, n’ont pas été montrés. J’ai une grande carapace. Je ne me suis jamais livrée autant, c’est pour ça que j’ai été déçue. Les téléspectateurs ont juste vu la phase où, lors du conseil final, mes émotions se sont un petit peu emballées. Quand je vois les épisodes, je me demande où sont passées certaines images. Par exemple, quand je vais voir les filles, c’est parce qu’elles m’ont juré qu’elles ne voteraient pas contre moi et que je veux savoir contre qui elles vont voter. Ce n’était pas pour être stratégique mais pour savoir. De mon point de vue, je n’étais pas agressive. Je pense que dans la vie, il faut être franc, il faut dire : « Je dois éliminer quelqu’un et ce sera toi. »

Interviewée par « 20 Minutes », Cindy estime que vous êtes allée trop loin, attend de vous une remise en question, et vous qualifie de « sanguine » et « rancunière »… Que lui répondez-vous ?

Je n’ai rien à répondre à une personne qui souhaite alimenter ses réseaux sociaux. Je n’ai pas été rancunière. A la fin, je l’ai prise dans mes bras, je lui dis que sa fille peut être fière d’elle parce que faire une aventure de ce type n’est pas à la portée de tout le monde. Je ne l’ai pas insultée, je n’ai pas porté atteinte à sa dignité.

Vous remerciez vos chefs qui ont fait en sorte que vous puissiez participer à cette saison. Que vous disent-ils en regardant « Koh-Lanta » ?

J’ai toujours eu un contrat de confiance avec mes chefs. Ils m’ont toujours dit qu’ils seraient à mes côtés. Quand je suis revenue, j’étais vraiment attristée par ce qui s’était passé. Quand je visionne cette aventure, je ne retrouve pas tout ce que j’ai vécu : il y avait pas mal de séquences où je rigolais avec les gens, par exemple. Avec Ugo et Maxime, sur l’île des bannis, on a partagé énormément de choses. Je leur montrais où étaient les oursins, on mangeait ensemble. Je ne dis pas que ce qui a été diffusé est faux mais il y a eu des moments plus gais que j’aurais aimé voir.

Si vous deviez refaire cette aventure, que referiez-vous autrement ?

Je vous avoue que cette aventure m’a énormément marquée et qu’en ce moment je ne suis pas très bien. Je me dis que je n’ai plus du tout envie de refaire Koh-Lanta. Je ne sais pas… J’ai l’impression d’être incomprise. Résumer trois jours en un épisode, ce n’est pas facile et on ne peut pas tout mettre, je le comprends bien. Je suis retournée à Koh-Lanta pour l’amour de l’aventure et de la survie, pour les challenges, pour me mesurer à des gens qui ont embelli Koh-Lanta tout au long de ces vingt ans. J’ai vraiment voulu vivre pleinement cette aventure.

Source: Lire L’Article Complet