Éric (Les 12 coups de midi) :  »J’aimerais bien déloger Christian Quesada"

Désormais troisième au classement des Maîtres de midi, le Breton pourrait dépasser Paul dans quelques jours. Et pourquoi pas Christian Quesada ?

Ressentez-vous de la pression à l’approche du record de Paul ?

Éric : Je suis relativement détendu. Je prends les émissions les unes après les autres. Je vise son record mais sans pour autant me mettre une pression démentielle.

Et qu’en est-il du record de Christian Quesada ?

Je l’ai en ligne de mire même si c’est encore très loin. J’aimerais bien le déloger de sa première place.

Quels sont les retours que vous font les téléspectateurs que vous rencontrez ?

Ils sont toujours très positifs. On me complimente sur ma culture. On trouve que je représente bien la Bretagne. Les gens sont très fiers de voir un Breton s’illustrer. C’est toujours dans des moments très inattendus. Un jour, j’ai pris le métro à Paris et des agents de la RATP m’ont félicité. C’est une ferveur populaire.

Pourtant, sur les réseaux sociaux, vous ne faites pas vraiment l’unanimité. Cela vous touche-t-il ?

Au début, cela pouvait me blesser. Désormais, cela me fait parfois rire. Des gens s’acharnent. Certains me détestent tellement que ça en devient comique.

Certains jugent que vos questions sont plus faciles que celles de vos concurrents. Que leur répondez-vous ?

Je n’ai pas l’impression qu’il y ait une différence de niveaux dans les questions posées aux différents Maîtres de midi.

Savez-vous ce que vous allez faire de vos gains ?

Je vais déménager ou agrandir la maison, offrir quelques voyages à ma famille et surtout assurer les études de mes filles. C’est l’essentiel pour moi.

À cause du coronavirus, des mesures spéciales ont-elles été prises pendant les tournages des 12 coups de midi ! ?

Toutes les personnes dans le public signent une charte pour assurer qu’elles ne reviennent pas d’une zone à risque. Et il y a du gel hydroalcoolique à disposition partout !

Source: Lire L’Article Complet