TV

Connectés sur Amazon Prime : Une comédie acerbe sur le confinement servie par un casting au top, notre critique

Que vaut Connectés, la nouvelle comédie d’Amazon Prime sur le confinement, avec Audrey Fleurot et Michaël Youn ?

Vous pensez que vous avez vécu un confinement pire que les autres ? Attendez de découvrir celui de la bande de potes de Connectés, le nouveau film original proposé par Amazon Prime ! Servi par un casting cinq étoiles, il suit le déroulement d’un apéro virtuel qui vire à la catastrophe. Si vous aussi, vous en avez fait (et en faites encore) avec vos copains ou collègues de travail, vous allez voir, celui-ci ne ressemble en rien à ce que vous connaissez. Ce passe-temps né avec la quarantaine est censé être un moment convivial, alors qu’ici, il tourne au drame ! Le film commence donc avec des amis (joués par Nadia Farès, François-Xavier Demaison, Stéphane De Groodt, Audrey Fleurot, Michaël Youn ou encore Claudia Tagbo) qui se retrouvent pour trinquer en ligne.

Très vite, on comprend que tout n’est pas rose entre les différents protagonistes. Bien que de prime abord, ces copains aient l’air soudé, on comprend rapidement qu’il existe plusieurs tensions entre eux, qu’elles soient d’origine amoureuse ou professionnelles. Mais tout dérape véritablement quelques minutes à peine après qu’ils aient levé leur verre pour trinquer, lorsque l’un d’entre eux est agressé et bâillonné en direct par un inconnu masqué et armé ! Impuissants, les convives de cet apéro virtuel assistent à la scène, sans savoir comment réagir -il s’avère qu’ils ne peuvent pas appeler la police, car ils ne savent pas où est confiné leur ami. Il leur est d’autant plus compliqué de prendre une décision que ce criminel leur balance à la figure leurs pires secrets, les liguant les uns contre les autres…

https://www.instagram.com/p/CHMCfcRKbj6/

Romuald Boulanger, le réalisateur, nous livre avec Connectés le premier film Français du confinement. Tournée en un peu plus d’une semaine, cette comédie aux allures de thriller possède un air angoissant de huis clos ! On s’identifie d’emblée aux protagonistes dont on partage la frustration, eux qui sont incapables d’agir, coincés derrière leurs écrans alors que la vie de leur ami est en jeu. La tension monte progressivement entre les personnages au fur et à mesure que l’agresseur, par écran interposé, les confronte à leurs mesquineries, leurs trahisons, leurs mensonges. On ne peut s’empêcher de penser à Huit Femmes, le chef-d’oeuvre de François Ozon dans lequel une adolescente élabore un stratagème pour forcer les membres de sa famille à vider leur sac, dont le contenu s’avère bien sombre…

Si on est aussi vite happé par cet apéro virtuel cauchemardesque, c’est aussi et surtout grâce à son casting. François-Xavier Demaison, Audrey Fleurot et Michaël Youn, qui ne se quittent plus depuis Divorce Club (dont notre critique est à lire ici), sont rejoints par une Claudia Tagbo piquante, une Nadia Farès têtue et un Stéphane De Groodt acerbe. Les personnages ont tous un défaut qui finira par se retourner contre eux au fil de la soirée, qu’il s’agisse d’arrogance, de naïveté, de rancoeur… Des travers somme toute très humains, que la situation de quarantaine, sans précédent, fait ressortir -et au pire moment ! De quoi se sentir un peu moins coupable pour tous ces petits mensonges qu’on fait au quotidien, tout en réalisant qu’aucun d’entre eux ne reste enfoui éternellement. Alors, prêt à vous confiner ?

Source: Lire L’Article Complet