Un grand concert à l'Accor Arena de Paris clôt la journée d'hommage à Johnny Hallyday

“Je suis venue spécialement d’Issoire en Auvergne, je n’aurais manqué ça pour rien au monde “, a déclaré à l’AFP Monique Charrade, 53 ans, parmi les fans. Une journée d’hommage était organisée mardi 14 septembre à Paris, ponctuée de différents rendez-vous, dont l’inauguration de l’Esplanade Johnny devant Bercy, avec une plaque dévoilée en présence de Laeticia Hallyday, sa veuve, et d’Anne Hidalgo, maire de Paris. Point d’orgue de l’événement, un grand concert à Bercy, là même où Johnny avait chanté à 101 reprises.

Un show en direct sur France 2

A 21h, sur la scène de l’Accor Arena, le concert Johnny Hallyday, que je t’aime a réuni quelques 10 000 fans impatients, scandant le nom de la star. Le show a été diffusé en direct sur France 2, et a mobilisé une cinquantaine de musiciens en formation symphonique.

Ni David Hallyday ni Laura Smet, les deux premiers enfants de Johnny, n’étaient présents, déclinant l’invitation de sa veuve. Organisé donc par Laeticia Hallyday, ce concert auquel a assisté l’épouse du chef de l’Etat, a aligné les têtes d’affiches pour des reprises des succès du rockeur : Florent Pagny, Patrick Bruel, Louis Bertignac, Gaëtan Roussel, Patrick Fiori, Julien Doré… Energique et entraînante comme à son habitude, Catherine Ringer a repris Gabrielle et Calogero le tube signé Michel Berger, Quelque chose de Tennessee.

Johnny Hallyday omniprésent

La voix du “Taulier” a résonné à nouveau dans la salle parisienne avec quelques titres tirés d’archives projetées sur écran géant. Au climax de la soirée, Bercy reprend en choeur Allumer le feu, la chanson phare signée Zazie, et portée par la guitare du dernier directeur musical de Johnny Hallyday, Yarol Poupaud,  l’une des figures du concert. Autre grand moment, Que je t’aime lancé par Patrick Fiori, entonné avec ferveur par la salle. A la dernière note, la voix de Johnny: “vous êtes chauds, ce soir ! Moi aussi !”. Un enregistrement de Johnny interprétant La Quête, accompagné sur scène par Yvan Cassar, son ancien directeur artistique, devait conclure ce concert hommage.

Source: Lire L’Article Complet