Musique

Négrophobie : livreurs frappés, un homme renversé, un autre poignardé en pleine rue mais que se passe-t-il en France ?

Ces derniers jours ont été d’une violence inouïe… Plusieurs hommes noirs ont été agressés, insultés et même tué pour l’un d’entre eux. À Saint-Étienne, Paris, ou Cergy, retour sur les faits divers de ces derniers jours.

Depuis la semaine dernière, plusieurs agressions ont eu lieu à l’encontre de personnes noires. Insultes racistes, coups de couteau, coups de poing, vol… Les faits sont graves et on vous fait donc un récapitulatif pour que vous compreniez ce qu’il s’est passé.

Un homme poignardé à Saint-Étienne

Le 27 mai dernier, on apprenait qu’un homme noir avait été poignardé à mort en pleine rue à Saint-Etienne (Loire). Un suspect, ivre, retrouvé avec des taches de sang sur son t-shirt, avait été placé en garde à vue différée et en cellule de dégrisement. La victime qui gisait au sol à l’arrivée de la police, a été prise en charge par les pompiers mais n’a malheureusement pas survécu aux quatre coups de couteau, à l’abdomen, à l’aine, à un bras et dans le bas du dos. La police de la sûreté départementale est en charge de l’enquête qui a été ouverte pour homicide volontaire. Les circonstances de cette bagarre mortelle sont pour l’heure inconnues.

Un livreur de pizzas roué de coups par plusieurs individus

Dans le Xe arrondissement de Paris, samedi soir, un livreur de pizzas âgé de 23 ans a été roué de coups par plusieurs personnes au moment de payer leur commande d’une centaine d’euros. Les individus ont entraîné la victime dans un guet-apens près de la gare de l’Est. Au moment de sortir sa machine à carte bancaire pour que les clients payent leurs pizzas, le jeune homme est jeté à terre et tabassé par sept personnes… Comme l’homme poignardé à Saint-Etienne, le livreur de cette grande chaîne de pizzerias était lui aussi noir. Coïncidence ou racisme avéré ?

Aux Champs-Élysées, à Paris, un conducteur renverse délibérément un homme

Hier, en début d’après-midi, un automobiliste a renversé volontairement un homme à proximité de la boutique Louis Vuitton des Champs-Élysées. Plusieurs vidéos amateurs, où on voyait un conducteur renverser un piéton, ont envahi Twitter et Instagram. Les faits ont commencé en début d’après-midi quand l’automobiliste a percuté, à deux reprises, l’arrière d’une Ferrari, de location, stationnée à hauteur de la boutique de Haute couture. Des employés de la société de location de voitures de luxe sont sortis dont la victime qui a tenté d’aller à la rencontre du conducteur. Ni une, ni deux, ce dernier le renverse une première fois puis effectue une marche arrière avant d’être neutralisé par la police. La victime n’a que légèrement été blessée mais a quand même été transportée à l’hôpital par les pompiers. Elle souffre de douleurs aux poignets et à la cheville. Le conducteur a été placé en garde à vue et l’enquête a été confiée au commissariat du VIIIe arrondissement.

Agression raciste d’un livreur à Cergy et propos racistes à l’encontre d’une femme qui a filmé la scène

Une vidéo a été postée sur les réseaux dans la nuit de dimanche à lundi et tourne depuis en boucle, suite aux nombreux partages sur Instagram et retweets sur le réseau à l’oiseau bleu. On voit un homme, qui aurait violemment frappé un livreur, tenir des propos racistes choquants et d’une extrême violence. La scène s’est déroulée dimanche soir en face du restaurant Brasco, à Cergy. La femme qui filme raconte qu’elle a entendu des cris et qu’elle a sorti sa tête par la fenêtre pour voir ce qu’il se passait. Elle raconte « Je vois que le mec est en train de se faire tabasser, traiter d’esclave ». Le mec en question est un livreur UberEats qui attendait de récupérer la commande d’un client en préparation au restaurant Brasco. Des traces de sang étaient d’ailleurs visibles au sol et quand l’agresseur se rend compte qu’il est filmé, il se met à traiter la femme de tous les noms « […] je te nique ta mère. Toi et ton mari, sale pute », « Je travaille ici, j’habite ici, je paye un loyer ici », « Espèce de sale noire, personne te touche même avec un bâton ! » ou encore « Tu pues la pisse, tu pues la merde. Pendant 800 ans on vous a vendus comme du bétail ! » C’est cette témoin qui a alerté la police et le livreur, qui présentait plusieurs plaies, a ensuite été pris en charge par les pompiers. Tous les deux ont déposé plainte pour « violence volontaire avec la circonstance aggravante de racisme », « injures publiques à caractère raciste » et « apologie de l’esclavage et de crime contre l’humanité ». L’agresseur qui était en fuite, suite aux appels au lynchage sur les réseaux sociaux, a finalement été retrouvé et interpellé aujourd’hui à Paris. Il a été placé en garde à vue et transféré dans le Val-d’Oise pour être entendu. Selon nos confrères de France Bleu Paris, il était déjà connu des services de police pour outrage et infractions à la législation sur les stupéfiants.

Kahina Boudjidj

À voir aussi : Yannick Noah évoque la racisme dont il a été victime 

Source: Lire L’Article Complet