Musique

Lyon : il défenestre sa femme et fait croire à un suicide…

Il y a bientôt trois ans, le 11 août 2018, le corps sans vie de Jessica Astorga Carballo, âgée de 26 ans, était retrouvé en bas de son immeuble, à Lyon. Son mari, Pierre-Olivier Labastida, avait tenté de faire croire à un suicide mais s’était finalement rétracté. Il a été jugé cette semaine devant la Cour d’Assises du Rhône pour ce meurtre.

Le 11 août 2018, au pied d’un immeuble de Lyon était retrouvé le corps, dans une mare de sang, d’une jeune femme. Il s’agissait de Jessica Astorga Carballo, 26 ans, dont l’époux avait fait croire qu’elle s’était suicidée en se jetant par la fenêtre. Il s’était finalement rendu à la police quelques jours après son mensonge. Il était jugé devant la Cour d’Assises du Rhône cette semaine et le verdict est tombé le 2 juin. À l’issue de son procès qui a duré trois jours, Pierre-Olivier Labastida a été condamné à 17 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Jessica.

« Je plaide coupable d’avoir commis des violences volontaires »

Le 31 mai dernier, soit le premier jour du procès, l’accusé avait ainsi plaidé coupable : « Je plaide coupable d’avoir commis des violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». L’avocat de la famille de Jessica Astorga Carballo, d’origine mexicaine et dont à la sœur est venue depuis le Mexique pour témoigner, parlait de « guet-apens affectif ». En effet, la sœur expliquait « Petit à petit, elle a diminué la fréquence de ses messages. J’avais l’impression qu’elle ne souriait plus sur les photos ». La famille a également tenu à souligner que l’accusé toxicomane avait incité son épouse à consommer de l’héroïne, chose qu’elle ne faisait pas par le passé. Le couple s’était rencontré, en 2016, au Mexique, lors d’un voyage de Pierre-Olivier Labastida. La veille du meurtre de la victime, le couple s’était rendu chez les parents de l’accusé et avait parlé de divorcer après un an de mariage. L’homme de 32 ans avait d’abord expliqué à la police que sa femme s’était suicidée en se jetant du troisième étage puis s’était rétracté et avait reconnu une dispute le jour du crime. Il aurait voulu la « calmer » en lui serrant le cou, puis l’a finalement tuée avant de jeter son corps par-dessus le balcon… Rappelons que, selon le décompte réalisé par le collectif Féminicides par compagnons ou ex, 48 femmes ont été tuées par leurs compagnons ou ex-compagnons depuis le début de l’année 2021…

Kahina Boudjidj 

À voir aussi : Vincent Lagaf’ : sa famille dévastée, l’assassinat auquel elle doit faire face…

Source: Lire L’Article Complet