Mode

Injection : 10 conseils de pro avant de sauter le pas

Prête à sauter le pas des injections ? Suivez les conseils de nos pros pour en améliorer le rendu et en atténuer les effets les plus désagréables.

Bien programmer son rendez-vous         

Dans le cas d’une première injection de toxine botulique, « évitez-la avant un départ en vacances, préconise la Dre Isabelle Catoni, dermatologue spécialisée en esthétique et en laser, car on recommande une visite de contrôle deux semaines après ». De la même manière, prévoyez la séance un mois avant un entretien d’embauche ou un événement car il faut cinq à six jours pour que le visage devienne harmonieux et une retouche peut être nécessaire deux semaines après la première injection. Avec les produits de comblement ou revitalisants (skinboosters, mésothérapie), vous n’êtes pas à l’abri de voir apparaître des bleus. Planifiez votre rendez-vous en conséquence, avant le week-end si possible. « Pas pendant la période des règles car, chez certaines femmes, le sang se fluidifie davantage, ce qui augmente le risque de bleus », ajoute la docteure.                

Préparer sa séance

Durant la semaine précédant les injections et les quatre jours qui suivent, évitez la prise d’aspirine, qui fluidifie le sang. « Stimulez quotidiennement pendant trente secondes par une pression douce le point d’acupression situé à l’intérieur du bras, entre les deux tendons centraux, à trois doigts de la base du poignet. Cela équilibre le flux sanguin sur le visage », explique Sylvie Lefranc, experte en yoga du visage. Enfin, une alimentation riche en antioxydants booste la production de collagène et évite l’inflammation. Consommez des fruits frais, du gingembre, du curcuma, etc.        

Coacher la peau

Nourrissez-la pendant un mois avec une huile, (comme celle de prune) qui lui redonne de la souplesse. Si elle est épaisse et aux pores dilatés, quinze jours avant une injection d’acide hyaluronique, faites une cure de vitamine A acide aux effets astringents et lissants sur la surface de la peau. « Cela évitera que le produit ne ressorte par un pore au moment où on pique », conseille la Dre Isabelle Catoni.                         

Maximiser les bénéfices

Après l’injection d’un produit de comblement (comme l’ acide hyaluronique), le médecin masse le gel pour le positionner et éviter « l’effet implant visible ». À la maison, reproduisez sa gestuelle pour répartir la formule et prévenir les sensations douloureuses. « En revanche, pas de massage avec la toxine botulique, elle pourrait se diffuser sur un autre muscle comme celui de la paupière et le paralyser », alerte le Dr Jérôme Paris, chirurgien du visage spécialisé en rajeunissement facial.        

Atténuer les bobos

Prévenez les hématomes en prenant de l’arnica les deux jours qui précèdent la séance. Pour les lèvres, le risque d’œdème étant plus élevé que sur le reste du visage, misez sur des comprimés à base d’extrait d’ananas (Extranase), deux jours avant et après le rendez-vous.                                            

Empêcher la douleur 

Galerie: 20 nouvelles lotions visage à adopter absolument (Femme Actuelle)

Elle se ressent davantage avec les injections de produits de comblement et de mésothérapie. Plus elles sont superficielles, plus ça fait mal. La pose d’une crème anesthésiante au cabinet peut être utile.                                            

Camoufler les bleus

Ils surgissent généralement le lendemain et durent jusqu’à dix jours. Vous pouvez les maquiller trois heures après des injections d’acide hyaluronique, mais seulement vingt-quatre heures après celles de toxine botulique. « Estompez un peu de stick correcteur jaune pour neutraliser la marque bleutée », conseille Joëlle Nonni, experte maquillage et soins Eau Thermale Avène. Recouvrez d’un voile de crème compacte, à diffuser sur l’ensemble du visage. Poudrez. Si l’ecchymose est violette ou que vous avez le teint mat, préférez un correcteur corail.              

À oublier absolument

La toxine botulique injectée (sérum physiologique + poudre) doit absolument rester confinée au niveau de la zone motrice. C’est pourquoi, dans les quarante-huit heures qui suivent, il n’est surtout pas question de prendre l’avion, de pratiquer une activité physique intense, de se rendre au sauna ou au hammam. « Si le médecin injecte le soir, il ne faut pas dormir sur le ventre, avec le front qui appuie sur l’oreiller », ajoute Isabelle Catoni. Le port d’un bandeau serré, de lunettes de natation est également à proscrire. Si vous vous faites injecter de l’acide hyaluronique dans les plis d’amertume ou les lèvres, évitez pendant quarante-huit heures ce qui peut les faire remuer à outrance, comme un rendez-vous chez le dentiste, un spectacle comique, du karaoké, etc. Enfin, dans la semaine qui suit les injections, quelles qu’elles soient, ne vous exposez pas au soleil. Si vous avez un bleu, il pourrait se transformer en tache brune indélébile.

Réparer les commotions

Après la séance, traitez la peau avec des soins cicatrisants, antioxydants, antibactériens, apaisants grâce à des actifs comme l’acide hyaluronique, le miel, l’arnica, la camomille, le calendula, l’eau thermale… Pour le Dr Jérôme Paris, « ces soins peuvent être combinés à des compléments alimentaires qui boostent la cicatrisation et optimisent le fonctionnement cellulaire ». À base de curcuma, vitamine E, vitamine C, zinc, probiotiques, ils sont à consommer dès le jour J, pendant deux semaines. « N’hésitez pas à manger plus gras lors de cette période et à faire le plein d’oméga-3 (huiles, noix, poisson) », préconise Solenn Miot, conseillère en naturopathie.                                           

Masser pour booster                                                                                        

Après des injections de toxine botulique, patientez quinze jours avant de réaliser un automassage. « Faites rouler une balle de massage par mouvements circulaires sur la ride du lion, pour éviter qu’elle ne se contracte à nouveau », recommande Sylvie Lefranc. Avec les produits de comblement, privilégiez l’automassage liftant, les manœuvres drainantes et un yoga du visage très doux qui favorise la détente, pour redonner de la sérénité aux traits, lisser les rides d’expression et libérer les tensions accumulées. Surtout, ne faites pas de gym faciale, car les mouvements de renforcement musculaire accélèrent la disparition de l’acide hyaluronique. ¦                

NOTRE SHOPPING « NURSING »

1. Fitness. Une balle souple idéale pour masser l’espace inter-sourcilier, les pommettes et les joues. HoliFace Ball, Balle Massante Visage, Holidermie, 25 €.

2. Assouplissante. Repulpante et relipidante, elle nourrit la peau en douceur. Huile de Prune, Oden, 30 ml, 28 €.

3. Cure. Pour une cicatrisation optimale, un soin topique et des compléments alimentaires qui agissent en duo. HoliRepair Set Réconfort Intense Inside & Out, 30 gélules + Baume Réconfort Intense, 15 ml, Holidermie, 135 € (à partir de janvier).

4. Haute couvrance. Un fond de teint stick longue tenue, qui unifie et camoufle en un seul geste. Dermablend SOS Coverstick, Vichy, 4,3 g, 16,30 €.

5. Flouteur. Sa teinte orangée est parfaite pour les peaux mates et les ecchymoses violacées. Correcteur Anti-Cernes Sombres, Yves Rocher, 13 €.

6. SOS. Régénérant et cicatrisant, il est formulé à base de cire de camomille et de centella asiatica. Baume Cica-Réparateur à la Camomille, Dior, 75 ml, 50 €.

7. Magique. Sa teinte joue sur la complémentarité des couleurs pour neutraliser les bleus. Couvrance Stick Correcteur Jaune, Avène, 13,60 €.

8. Apaisant. On fond pour ce pansement cutané à la glycérine végétale et au panthénol, Cica-Baume Réparation Intense, Neutrogena, 100 ml, 11,99 €.

Source: Lire L’Article Complet