Lifestyle

Voyage en Italie : découvrir Rome monumentale et bohème

Du Vatican au Colisée, sans oublier les ruelles, fontaines, places et terrasses, laissons nos rêves guider nos pas dans la Ville éternelle.

Restez informée

Après avoir traversé la place Saint-Pierre, la visite des musées du Vatican mène aux appartements somptueusement décorés par Raphaël, Caravage et Bellini, avant de se terminer en apothéose dans la chapelle Sixtine où ont oeuvré Botticelli et Michel-Ange. En sortant, on ne manque pas de passer entre les gardes suisses pour entrer dans la basilique Saint-Pierre admirer le chef-d’œuvre du maître, sa Pietà d’une infinie douceur. Les plus courageux graviront les 551 marches (ou 320 avec l’ascenseur) qui mènent à la coupole, d’où découvrir un spectaculaire panorama sur 360°.

2 000 ans d’architecture vous contemplent

Franchissons le Tibre et gagnons la place d’Espagne. Là, empruntons son célèbre escalier qui mène à l’église de la Trinité- des-Monts flanquée de deux clochers symétriques datant de 1495. Reprenons notre souffle et admirons la volée de coupoles de la cité éternelle. Ensuite, pénétrons dans la Villa Médicis, puis dans la Galerie Borghèse dont les marbres, colonnes et plafonds peints forment un écrin luxueux pour les maîtres de la peinture italienne. Devant la fontaine de Trevi (photo), souvenons-nous de la sensualité du bain de minuit d’Anita Ekberg et Marcello Mastroianni, filmé par Fellini. Gagnons la place Navone puis la place de la Rotonde, où visiter le Panthéon, dont la monumentale coupole résiste depuis l’empereur Hadrien. Arrivé devant le Colisée, on mesure à quel point les Romains ont été des bâtisseurs hors pair. Il aura fallu attendre près de 2 000 ans pour que l’on construise des stades aussi vastes… Pendant que 70 000 spectateurs s’y délectaient de combats de gladiateurs et d’animaux sauvages, sénateurs et patriciens organisaient sur le Forum cet immense empire qui a forgé l’Europe. Plus loin, on découvre les ruines des luxueux thermes de Caracalla, construits au IIIe siècle sur plus de 11 hectares.

Trastevere, gourmand et festif

Au sud-ouest de la ville, le quartier de l’EUR (pour Esposizione Universale di Roma) est une curiosité. Construit sur ordre de Mussolini pour accueillir une exposition universelle qui ne vit jamais le jour, il aligne ses bâtiments de style rationaliste, dont le Palais de la civilisation italienne, tout en arches de béton et surnommé le Colisée carré. De retour au centre-ville, traversons les ruelles du ghetto pour franchir le Tibre puis perdons-nous parmi les places bohèmes du quartier de Trastevere (photo). Flânons parmi les fresques et trompe-l’œil de la Villa Farnesina, puis gagnons la place Santa-Maria-in-Trastevere. Rassasiés d’églises et de monuments, rentrons dans une trattoria… Ici, tout nous rappelle que c’est bien à Rome que Fellini a tourné La Dolce Vita

Voyage pratique

Y aller

  • Avec Alitalia, Air France, vols à partir de 140 € A/R.
  • Avec Donatello, vols + séjour de 2 nuits en B&B à l’hôtel Eitch Borromini, à partir de 370 € par pers. Ce voyagiste propose aussi 4 nuits au Welcome Piram à partir de 785 €/pers. en ½ pension avec vols et 3 excursions avec un guide francophone. Tél. : 01 55 87 85 85, donatello.fr.

Séjourner

  • Hôtel Lunetta. Central. Ch. dble à partir de 110 € en B&B. hotel lunetta.com.
  • Hôtel Donna Camilla Savelli. L’élégance au coeur du Trastevere. Ch. dble à partir de 115 € en B&B. lifestyle-voihotels.com.

Savourer

  • Ditirambo. Typique et bon, près du Campo dei Fiori. Environ 35 €. ditiramboristorante.it.

Infos

Italia.it (office national italien de tourisme)

A lire aussi :

⋙ Visiter Rome : notre guide pour découvrir la villa Médicis

⋙ Visiter Rome : notre guide pour découvrir le Vatican

⋙ Minestrone comme à Rome

Source: Lire L’Article Complet