Vous attendez un colis pour Noël ? Méfiez-vous de cette arnaque !

À quelques semaines des fêtes de fin d’année, les achats sur internet se multiplient… les escroqueries aussi ! Les pirates de l’informatique profitent de la période pour envoyer de faux mails ou SMS visant à récupérer vos données personnelles. Prudence !

Restez informée

Si vous recevez un mail ou un texto vous informant de l’arrivée d’un paquet à votre nom, redoublez d’attention ! Certes, cela paraît vraisemblable, surtout avec les fêtes qui approchent. Mais il peut aussi s’agir d’une arnaque. L’escroquerie aux colis en attente n’a rien de nouveau, en revanche elle se développe de plus en plus sur Internet. Colissimo, Chronopost, DHL, FedEx, Mondial Relay… Toutes les plateformes de livraison en font d’ailleurs les frais.

Une tentative de phishing

« Votre commande nécessite une action de votre part », « Votre colis est en attente du paiement des frais de port », « Nous avons besoin d’une confirmation d’adresse pour reconfirmer l’envoi du colis » Envoyés par mail ou par SMS, ces messages peuvent paraître réels, notamment si vous êtes en attente de la livraison d’un colis (une situation courante, à l’approche de Noël). Pour reprogrammer ou régler la livraison, les victimes sont invitées à cliquer sur un lien qui renvoie vers un site imitant à la perfection celui de l’entreprise. Leurs coordonnées personnelles et/ou bancaires leur seront alors demandées. Très mauvaise idée : en réalité, vous risquez surtout de vous faire voler vos données personnelles et bancaires. C’est ce qu’on appelle du « phishing«  ou « hameçonnage ».

Comment savoir si je me fais arnaquer ?

Nos conseils pour flairer les embrouilles.

– Vérifiez l’adresse mail de l’expéditeur. Pour rappel, Chronopost n’utilise que ces adresses mail pour faire parvenir des messages : [email protected], [email protected], [email protected], [email protected], [email protected], [email protected] et [email protected] Celles de la plateforme DHL se terminent toujours par @dhl.com, @dphl.com, @dhl.de ou encore @dhl.fr. Si vous recevez un courriel venant d’un autre expéditeur, passez votre chemin ! Vous pouvez aussi jeter un coup d’œil sur l’adresse URL du site internet sur lequel vous êtes renvoyés pour vérifier qu’il s’agit

– Pensez à vérifier la fiabilité d’un site internet avant de renseigner vos coordonnées bancaires. En cas de doute, analyser l’URL du site au moment de l’achat, il doit être sécurisé. Un « s » doit figurer après le « http » dans la barre d’adresse du site. Cette garantie est symbolisée par un petit cadenas fermé, en haut de la fenêtre de paiement.

– Repérez les fautes d’orthographe. Bien souvent, les pirates informatiques laissent échapper quelques coquilles. Soyez vigilant !

Que faire si vous êtes victime d’une arnaque au colis ?

Si vous pensez avoir été victime d’une escroquerie par phishing, signalez-le immédiatement auprès de la plateforme gouvernementale : www.cybermalveillance.gouv.fr. Et rapprochez-vous de votre établissement bancaire afin de faire opposition sur votre carte. Si vous vous êtes fait avoir, vous pouvez tenter de vous faire dédommager.

Source: Lire L’Article Complet