Lifestyle

Une heure de tranquillité : pourquoi Fabrice Luchini n’a-t-il pas voulu reprendre son rôle ?

Diffusé dimanche 18 octobre 2020 à partir de 21h05 sur TFX, le film Une heure de tranquillité est l’adaptation de la pièce de théâtre éponyme. Télé Star vous dévoile aujourd’hui pourquoi Fabrice Luchini n’a pas voulu reprendre le rôle qu’il tenait sur scène.

Sorti cinéma en 2014, le film Une heure de tranquillité, réalisé par Patrice Leconte, sera rediffusé dimanche 18 octobre 2020, à partir de 21h05 sur TFX. Porté par Christian Clavier, Carole Bouquet, Rossy de Palma et Stéphane de Groodt, ce long-métrage est l’adaptation sur grand écran de la pièce de théâtre éponyme de Florian Zeller, qui a également signé le scénario du film. Toutefois, les comédiens présents sur scène n’ont pas conservé leurs rôles à l’écran puisque ni Fabrice Luchini, ni Christiane Millet, ni Grégoire Bonnet ne figurent sur l’affiche du long-métrage.

Si le fait de conserver Fabrice Luchini dans le premier rôle a bel et bien été envisagé, c’est le comédien lui-même qui a décidé de ne pas jouer de nouveau le personnage principal de la pièce Une heure de tranquillité dans cette adaptation sur grand écran. En fait, Fabrice Luchini a expliqué son refus en indiquant qu’il "avait déjà passé trop de temps avec ce personnage". Ainsi, Patrice Leconte a donc décidé de faire appel à Christian Clavier pour se glisser dans la peau du personnage principal de son film. Alors qu’il était en pleine écriture du scénario du film Les Visiteurs 3 : La Terreur, l’ancien membre de la troupe du Splendid a accepté le rôle, en posant toutefois une condition.

Une heure de tranquillité : un tournage express pour Patrice Leconte et ses comédiens

En fait, Christian Clavier voulait ce long-métrage soit un "film de groupe", et que ce ne soit pas seulement un "show Clavier". Un vœux exaucé par le cinéaste qui lui a ainsi permis de donner la réplique à des acteurs qui n’ont pas seulement un rôle de clown blanc à côté de lui. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas eu le temps de s’attarder lors des prises de vues puisque Patrice Leconte leur a demandé de connaître leurs dialogues par cœur, afin de pouvoir tourner rapidement. Au total, il y a eu 5 semaines de tournage, avec parfois 52 plans réalisés par jour, sachant que le cinéaste a souhaité tourner en caméra à l’épaule. De plus, toujours dans cette logique d’efficacité, l’appartement occupé par Christian Clavier dans le film a été reconstitué et pré-équipé avant le tournage, de manière à ne pas perdre de temps.

Source: Lire L’Article Complet