Lifestyle

Un duplex parisien aux airs de maison de vacances

Une maison de vacances en plein Paris” : voilà comment Amandine et Frank décrivent leur projet à la décoratrice d’intérieur Nancy Geernaert de l’agence Just’in design.

Un appartement fonctionnel avec une terrasse panoramique 

Quand ils achètent leur duplex idéalement situé aux 7e et 8e étages, dans le quartier des Ternes, Amandine et Frank se réjouissent d’avoir trouvé cet appartement de 220 m2, avec sa large terrasse panoramique de 25 m2 et ses grandes baies vitrées par lesquelles la lumière entre à flots. Le tout proche des écoles de Justin, 13 ans, et Clara, 11 ans ! Après quelques travaux de restructuration des volumes, confiés à l’architecte François Pinault, ils sont persuadés qu’il sera parfait. Sauf que le couple n’est pas absolument satisfait. Certes, les pièces recréées sont conformes à leurs attentes. Mais le duplex reste désespérément froid : il manque de personnalité. “Ces constructions fonctionnelles des années 1960 n’ont hélas aucun cachet”, résume Nancy. C’est parti pour une déco bohème, à la fois élégante et facile à vivre.

Une décoration chic et gipsy

Pour assouplir les traits rectilignes de la structure, Nancy installe des meubles aux lignes organiques. “J’ai privilégié des pièces chinées, pour éviter l’effet trop lisse du neuf.” Omniprésent, le bois apporte de la chaleur, tout comme les tissus choisis pour leur matière texturée. On s’alanguit dans des assises aux teintes naturelles. Animé par des touches de noir et bleu marine pour apporter une pointe d’élégance, le duplex a su éviter le “total look”. Amandine travaille dans la presse, Frank dirige un studio d’animation : ils veulent, une fois chez eux, faire retomber la pression qu’ils subissent au quotidien. “Aussitôt que je franchis ma porte d’entrée, je me sens en vacances même en plein Paris. Et ça me stupéfie toujours autant de découvrir l’Arc de triomphe et la tour Eiffel en arrière-plan.”

Une terrasse panoramique avec vue sur les toits de Paris

La terrasse offre une vue sur les toits de Paris époustouflante. Fauteuils en corde “Acapulco”, OK Design pour Sentou édition. Coussins de sol en forme de galets de Marc Livingstones, Smarin. Fauteuil en rotin de Franco Albini pour Bonacina, chiné. Table basse “Pebble” d’Air Division, Ligne Roset. Sculptures en corde, boutique Ailleurs à Paris.

Un fauteuil scandinave vintage en bois brut

Chiné au marché Paul-Bert, à St-Ouen, le fauteuil scandinave des années 1950 en bois brut, recouvert d’une peau de mouton, apporte une touche décalée. Coussin, boutique Ailleurs à Paris. Sur l’étagère : vase, Imperfetto Lab ; bougeoir, Tom Dixon ; photos de Anni Leppälä, galerie Taik Persons ; boîte miroir, Antique Mirror.

Une grande bibliothèque dans le salon

Dans le salon, comme dans les chambres, des menuiseries sur mesure camouflent radiateurs, enceintes et fils, “pour laisser la vedette au mobilier”. Canapé et fauteuil “Ghost” de Paola Navone, Gervasoni. Coussins en velours, Élitis. Lampadaire “Switch On”, Lambert. Derrière, jeu de miroirs “Kelly”, Pomax. Lampe de sol “Oda”, Sebastian Herkner pour Pulpo. Tapis, CarpetVista. Dans la bibliothèque : à gauche, photo d’un profil grec d’Arnaud Pyvka ; à droite, photo d’un escalier de François Deladerrière, galerie Le Réverbère ; en dessous, lampe à poser “Tidelight”, Petite Friture. Au premier plan, fauteuil scandinave des années 1950 chiné au marché Paul-Bert, à St-Ouen. Table d’appoint, Zara Home. Table basse “Pebble” d’Air Division, Ligne Roset. Coussins de sol en forme de galets de Marc Livingstones, Smarin. Sculptures en corde, coussins, tabouret en bois, boutique Ailleurs à Paris.

Une cuisine tout en contrastes

La rusticité de la table paysanne, chinée, tranche avec le design épuré de la suspension “Vertigo” de Constance Guisset, Petite Friture. Chaises “Wishbone” de Hans Wegner, Carl Hansen & Søn. Plat en bois, boutique Ailleurs à Paris, tout comme les accessoires du plan de travail. Sous la table, tapis “Casbah”, Toulemonde Bochart. Dans la cuisine, tapis, Élitis.

Un grand escalier aérien

L’escalier relie la partie jour composée du grand salon et de la cuisine à la partie nuit, au premier étage du duplex. Lanternes, boutique Ailleurs à Paris.

Une chambre aux nuances vertes et bleues

La tête dans les étoiles… La chambre d’amis invite à la rêverie avec son papier peint “Étoile nuit”, Le Monde sauvage. Miroirs “Morning”, M Nuance. Housse de couette en lin, Merci. Taies d’oreillers en lin, Society. Coussins en velours, Élitis. Tapis, banc et plat en pierre, boutique Ailleurs à Paris. 

Une salle de bains style années 1960

Aménagée par la décoratrice Caroline Lebizay, la salle de bains adopte un style années 1960 avec son enfilade chinée aux puces de St-Ouen. Miroir, Caravane. Applique orientable, Original BTC.

Nancy Geernaert, décoratrice d’intérieur

Nancy Geernaert a privilégié les matériaux naturels : noyer pour la table basse “Pebble” d’Air Division, Ligne Roset ; lin pour le fauteuil “Ghost” de Paola Navone, Gervasoni ; laine pour le tapis, CarpetVista. Coussins et sculptures en corde, boutique Ailleurs à Paris.

Plus de reportages dans le magazine Marie Claire Maison

Par : Virginie Lucy-Duboscq

Photos : Didier Delmas

Texte : Valérie Charrier

Reportage issu du n° 519 – Septembre 2020

Source: Lire L’Article Complet