Lifestyle

Tout savoir sur la tortue

Un peu partout dans le monde, ce reptile indolent porte sur son dos une lourde charge symbolique.

Un repère de pirates en Haïti

Dans le nord d’Haïti, une île légèrement bombée, appelée île de la Tortue, s’étend parallèlement à la côte sur moins d’une quarantaine de kilomètres. Au xviie siècle, les pirates des Caraïbes y ont élu domicile et ont fondé une société égalitaire quasi-indépendante : les Frères de la côte. Depuis cette base, ils dépouillaient les galions espagnols, français, hollandais et anglais, avant de se replier vers la Jamaïque à la fin du siècle. Selon la légende locale, cette île au trésor cacherait encore quelques coffres remplis à ras bord de bijoux et de pièces d’or. Mais les véritables joyaux de ce bout de terre, ce sont les plages de sable doré qui se lovent dans les criques de son littoral méridional.

Synonyme d’immortalité au Japon

En raison de sa longévité exceptionnelle, le reptile incarne l’immortalité au pays du Soleil-Levant. Ou presque, puisque les légendes nippones lui attribuent une espérance de vie d’une dizaine de milliers d’années. A Tokyo, le directeur d’une entreprise de pompes funèbres s’est doté d’une tortue sillonnée d’Afrique, afin de garantir à ses clients des regrets… éternels. Tous les jours, Hisao Mitani se promène dans la capitale avec son animal fétiche, qui affiche, à 20 ans, 70 kg pour un mètre d’envergure. Au moment de son adoption, elle ne dépassait pas dix centimètres de diamètre. Et elle n’a pas fini de grandir !

Sur le drapeau aux îles Caïmans

On pourrait s’attendre à voir un caïman sur l’étendard de ce territoire britannique d’outre-mer, situé dans les Antilles. Mais en 1503, Christophe Colomb a baptisé ces îles, alors désertes, Las Tortugas (les tortues, en espagnol) car un grand nombre de ces animaux marins nageaient dans les parages. Les conquistadors ont ensuite aperçu des crocodiliens agressifs et changé le nom du lieu. Pendant des siècles, les marins y ont pêché des tortues pour constituer des réserves de viande. Sur le drapeau du petit Etat, un spécimen vert porte un ananas doré sur sa carapace. Ce fruit rappelle les liens historiques de l’archipel avec la Jamaïque voisine, grande productrice d’ananas.

Elle porte le monde en Inde

Selon la religion hindoue, le dieu Vishnou se manifeste sous la forme d’une incarnation terrestre, la tortue Kurma, après la défaite des divinités face aux démons. Pour les réconcilier, il leur propose de baratter l’océan de lait afin d’en extraire un élixir d’immortalité. Il plante puissamment ses griffes sur le fond marin et fait poser le mont Mandara sur sa carapace. Pendant mille ans, la montagne va brasser l’océan en pivotant sur elle-même et produire toutes sortes de merveilles. La tortue est ainsi fréquemment représentée comme soubassement de colonne dans les temples consacrés à Vishnou.

Mascotte universitaire aux Etats-Unis

La faculté du Maryland a une tortue aquatique pour mascotte. Cette espèce locale a été choisie en 1932 par l’entraîneur de l’équipe de football américain, la protection dorsale des joueurs lui évoquant une carapace. L’animal a été proclamé « reptile d’Etat » par le parlement du Maryland en 1994. Dans l’Antiquité, les légionnaires romains utilisaient déjà la technique de la tortue, leurs boucliers formant une voûte protectrice devant eux et au-dessus de leur tête. Une statue en bronze de testudo (tortue, en latin) trône sur le campus. Cet éloge de la lenteur n’incite pas les étudiants à brûler les étapes de leur parcours scolaire !

Un remède en Algérie

Selon une tradition désuète, pour guérir de la fièvre, il faut placer au milieu d’un chemin une tortue, posée sur sa carapace et dissimulée par une marmite. Le passant qui la retourne se retrouve au lit dans un état fiévreux. Le malade, lui, est soigné ! Un remède un peu tortueux…

A lire aussi :

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Voyage n°16 février-mars 2016

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet