Lifestyle

Tout savoir sur la cuisine québecquoise

La grande province de l’est du Canada étonne par sa diversité gastronomique.

Au Québec, la gastronomie est un trésor bien gardé… qui commence à se dévoiler. Cette cuisine créative et cosmopolite a été largement influencée par les peuples qui ont, tour à tour, occupé les rives des fleuves et de l’océan Atlantique. Avec ses poutines, sa viande fumée et ses fruits de mer délicats, elle est même en train de conquérir l’Hexagone. Après le succès de ses trois adresses parisiennes, La Maison de la Poutine a ouvert cet été un établissement à Toulouse… et ne compte pas s’arrêter là ! Emblème de la province canadienne, ce plat de frites inventé à la fin des années 1950 au Centre-du-Québec répond aux conditions climatiques hivernales rudes.

Des précurseurs aussi…

Mais une cuisine fine et élaborée, exécutée par des chefs primés à l’international, place aussi le Québec au rang des régions gastronomiques à suivre. Notamment par la mise en valeur des produits de la mer. Avec quatre parcs nationaux, l’une de ses régions, la Gaspésie, est attentive à la protection de ses ressources forestières et maritimes, prônant les circuits courts et la traçabilité des produits frais. Une vraie pionnière de la mouvance locavore !

Les incontournables

La poutine : simple mais riche. La poutine se compose, dans sa forme classique, de frites, de fromage en grains et d’une épaisse sauce brune à base d’amidon de maïs, de tomates, de farine et d’oignons. C’est un emblème, parfois caricatural, du Québec.

La quiaude : un ragoût de poisson. Aussi appelé tchaude, ce plat tient son nom de la chaudière, à savoir le contenant dans lequel les familles de pêcheurs faisaient leur soupe de morue, avec la tête et la nauve (colonne vertébrale). On ajoute souvent aujourd’hui du turbot.

Les fèves au lard : le petit déjeuner du trappeur. Ce mets typique de la cuisine paysanne évoque les trappeurs du Nord et les pionniers de l’Amérique. Il est constitué de haricots secs blancs ou noirs, de lard, d’oignons hachés, de mélasse et de sirop d’érable pour la touche sucrée.

Le cipâte : le plat de fête. Aussi appelée cipaille, cette tourtière est un assemblage de couches de viande et de pâte. Dans la recette d’origine, on la préparait avec des animaux de la forêt (orignal, cerf, chevreuil, perdrix ou lièvre), et on ajoutait jusqu’à six rangs de pâte, ce qui a donné son nom au plat. Aujourd’hui, le gibier a été remplacé par le porc, le bœuf et le veau, mais la réussite de cette préparation dépend toujours de l’assaisonnement et d’une cuisson de plusieurs heures.

L’incontournable sirop d’érable. Cet édulcorant naturel, obtenu par concentration de la sève d’érable, se déguste à toute heure de la journée : sur des crêpes épaisses au petit déjeuner, dans des plats salés au dîner…

3 astuces à leur piquer

Customiser nos frites. Les frites françaises manquent parfois de fantaisie. Pour imiter nos compères québécois et les transformer en véritable plat, on ose des associations originales : sauce brune et cheddar en grains, ail et parmesan ou pesto !

Privilégier la bière artisanale. Avec plus de 150 microbrasseries et une trentaine de houblonnières, les Québécois sont à la pointe des tendances brassicoles. De quoi nous inspirer pour découvrir les saveurs de nos mousses locales.

Déguster le poisson nature. Avec ses nombreuses rivières, le Québec est un paradis pour la pêche au saumon. Il se savoure fumé à chaud, à froid, cuit en pavé… mais toujours sans sauce. Idem pour les homards qui peuplent le littoral. On fait de même à la maison pour redécouvrir le goût du poisson et des crustacés.

A voir sur le Net… La Quête des saveurs. Pour mettre en lumière sa gastronomie, le Québec s’est associé à Jean Imbert pour cette websérie. Le chef est parti à la rencontre de producteurs et cuisiniers de Montréal, Charlevoix et des Cantons-de-l’Est. Sur la chaîne YouTube Québec Original.

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Voyages n°40 février-mars 2020

A lire aussi :

⋙ Voyage Au Canada : itinéraire au fil du Saint-Laurent de Québec à l’île de la Madeleine

⋙ Québec, l’hiver en version Grand Nord

⋙ Notre sélection de prénoms québécois

⋙ Tout savoir sur la gastronomie polonaise

⋙ Tout savoir sur la gastronomie russe

⋙ Tout savoir sur la cuisine cajun

⋙ Tout savoir sur la cuisine marocaine

⋙ Tout savoir sur la cuisine coréenne

⋙ Tout savoir sur la cuisine vietnamienne

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet