Qu’est-ce que la nouvelle Switch OLED apporte vraiment aux joueurs ?

  • Quatre ans après son lancement, la Nintendo Switch revient déjà avec un troisième modèle, doté d’un écran OLED et orienté pour le jeu mobile.
  • Nintendo ne compte pas se passer de la Switch de sitôt, la console hybride s’est écoulée à 90 millions d’exemplaires dans le monde.
  • La franchise Metroid revient en parallèle avec le jeu Metroid Dread, un modèle de jeu de plateforme et une bonne démonstration des capacités de la Switch… OLED ?

Et de trois ! Un peu plus de quatre ans après son lancement, la console hybride Nintendo Switch compte dorénavant trois modèles avec la sortie du
« Modèle OLED » le 8 octobre dernier. C’est beaucoup comparé à la précédente console de salon qu’était la Wii, mais « normal » si on regarde du côté des portables, avec par exemple la 3DS et ses cinq dérivés. D’ailleurs, cette nouvelle Switch est clairement destinée à un usage portable et mobile.

Si vous jouez au dock, sur votre téléviseur, elle ne mérite pas forcément l’investissement de 80 euros supplémentaires par rapport à la Switch originale (349,99 euros contre 269,99 euros), malgré le double de mémoire interne (de 32 Go à 64 Go), l’ajout d’un port Ethernet à la station d’accueil relookée… et c’est tout. La machine, elle, reste plus ou moins la même.

Couleurs plus vives et noirs plus profonds

Le plus, comme son nom officiel l’indique, c’est son nouvel écran OLED, plus grand avec 7 pouces contre 6,2 pouces pour le modèle classique, sans que la console ne prenne plus de place – juste quelques millimètres et grammes. La technologie OLED n’est pas nouvelle, la PS Vita l’embarquait déjà il y a 10 ans et la majorité des smartphones en sont aujourd’hui dotés. Mais force est de constater que les jeux, au hasard The Legend of Zelda : Breath of the Wild, se révèlent sous un nouveau jour, plus beaux, avec des couleurs plus vives et des noirs plus profonds.

Déjà 90 millions de Nintendo Switch vendues

Sous un nouveau jour et même au soleil, car la luminosité de l’OLED permet de jouer sans trop de reflets et avec un plus grand angle de vue. D’ailleurs, Nintendo a revu la béquille à l’arrière de la console, jusque-là plutôt fragile et maintenant plus solide pour la poser sur un support et jouer à plusieurs sans trop se serrer devant l’écran. Dans le même état d’esprit, le son direct offre plus de puissance et de clarté. Voilà qui pourrait faire de la Switch OLED une meilleure console portable que la Switch originale.

Mais la vraie Switch portable n’est-elle pas plutôt la Switch Lite, moins encombrante et moins chère ? Il faut ainsi voir le Modèle OLED comme une transition, une mise à jour, avant une Switch 4K ou Pro, comme beaucoup l’ont rêvé. Ou une console next gen ? Mieux vaut ne pas y compter pour tout de suite, la Switch se vend mieux que jamais, avec déjà 90 millions d’exemplaires vendus. Des chiffres impressionnants en si peu de temps et proches des 100 millions de la Wii ou de la PlayStation.

« Metroid Dread », le jeu vitrine de la Switch OLED ?

Quant au fameux « Joy-Con Drift », le dysfonctionnement des manettes Switch, la Switch OLED ne semble pas apporter de solution miracle, les manettes n’ayant pas connu de mise à jour ou Nintendo n’ayant pas communiqué dessus. Il faudra attendre plusieurs dizaines d’heures de jeu si le problème de fabrication se manifeste, et vous pouvez les passer sur le jeu Metroid Dread, qui est sorti le même jour que le Modèle OLED et qui marque le retour de la chasseuse de primes Samus Aran. Pour sa première aventure sur Switch, la franchise propose ce qu’elle sait faire de mieux : un jeu 2D de plateforme à défilement horizontal et au rendu ultra-dynamique. Surtout sur Switch OLED ?

Source: Lire L’Article Complet