Lifestyle

Quand les jeux se vengent des critiques

Plutôt que de s’éterniser dans de longs débats, ces créateurs de jeux ont eu l’idée toute simple de répondre à leurs critiques de la manière qu’ils maîtrisent le mieux : via leurs créations !

On le sait, la critique fait partie de l’industrie, à un degré tout aussi important que les jeux eux-mêmes. Une bonne critique aura le don d’indiquer à un potentiel joueur quel projet lui correspond le plus, voire de l’éviter comme la peste pour économie quelques précieux euros. Une chose est sûre : la critique est un des métiers les plus vieux du monde, né en même temps que la toute première forme d’art. Alors forcément, le jeu vidéo n’y échappe pas. Et il peut arriver qu’une critique laisse certains créateurs amers… Au point qu’ils décident de se venger par la suite, d’une manière parfois drôle, parfois un peu plus violente…

Uncharted 4 : A Thief’s End

La violence dans le jeu vidéo, ça a toujours été un sujet épineux, surtout pour les critiques de jeux vidéo. Pour se moquer de ceux qui passent bien trop de temps à se plaindre de cette dernière, Uncharted 4 a droit à un trophée bien spécial, nommé “Dissonance ludo-narrative”, remis à quiconque tue 1000 ennemis. Ce nom permet de se moquer des critiques des précédents jeux Uncharted, considérés comme ultra violents car Nathan Drake tue beaucoup trop de monde. Un petit pied-de-nez mignon.

Postal 2

Postal 2 n’est certainement pas le jeu le plus subtil de la terre. Plutôt que de s’engager dans un débat face aux personnes qui pensent que les jeux vidéo rendent violents, Postal 2 te propose carrément de tuer des dizaines de manifestants qui portent des pancartes du style “Stop la violence dans les jeux vidéo”. Comment on appelle ça déjà ? Ah oui, le serpent qui se mord la queue…

Bordelands 2

Dans le DLC Le Carnage sanglant de Mr. Torque, le joueur est mis face à une situation bien cocasse : la mission est simple, retrouver et tuer des dizaines de critiques de jeux vidéo. Une mission qui se moque aussi des fans trop zélés, qui sont prêts à tout pour défendre leur jeu favori. Comme ça tout le monde en prend pour son grade !

Far Cry 3 : Blood Dragon

Ce n’est pas la manière la plus subtile qui soit pour se moquer des critiques, mais dans Far Cry 3 Blood Dragon, le protagoniste Rex appelle les critiques de jeux vidéo des “Fucking Idiots” (ou, en français, des putains d’idiots). Bon, voilà, au moins, c’est clair…

Psychonauts

Si on devait s’imaginer une critique aigrie, on penserait à Jasper Le Critique. Pour se venger des critiques, Tim Schafer a eu l’idée de génie de faire d’une critique un boss pour son jeu Psychonauts. Un ennemi qui ne cesse de te juger, même quand tu es en train de l’affronter. Il te lance des invectives du type “c’est vraiment nul ce que tu fais” ou “trop monotone” en permanence. Une critique a du mal passer auprès de Tim Schafer…

Source: Lire L’Article Complet