Lifestyle

Port du masque : il entraînerait une hausse de la chirurgie correctrice des yeux, voici pourquoi

Depuis le mois de juillet 2020, le port du masque est obligatoire dans l’Hexagone. Un dispositif de protection indispensable pour endiguer l’épidémie de Covid-19, mais qui n’est pas sans conséquences sur les porteurs de lunettes, car il favorise la buée. Ce phénomène aurait d’ailleurs entraîné une hausse de la chirurgie correctrice des yeux. Explications.

Restez informée

Sensation de chaleur, acné, douleurs aux oreilles… Le port du masque peut être à l’origine de différents désagréments. Les porteurs de lunettes en savent quelque chose : ce dispositif de protection entraîne la formation de buée sur les verres. L’air chaud expiré par la bouche est dirigé vers le haut, ce qui crée de la condensation et réduit la visibilité.

Il existe plusieurs solutions pour limiter ce phénomène, comme ajuster correctement son masque, nettoyer ses lunettes avec de l’eau savonneuse ou encore utiliser des sprays anti-buée. Si ces astuces sont efficaces, elles sont également éphémères. Les porteurs de lunettes ont donc dû apprendre à vivre avec la buée causée par le masque. Mais ce phénomène en aurait poussé certains à prendre une grande décision : opter pour une chirurgie correctrice des yeux.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, il y aurait ainsi eu une hausse de 20 à 30 % de la demande de chirurgie réfractive depuis le début de la pandémie de Covid-19, comme l’a révélé à 20 Minutes la Société de l’Association Française des Implants et de la chirurgie Réfractive (Saphir).

Masque : la buée sur les lunettes aurait poussé à la chirurgie réfractive

La chirurgie réfractive a pour but de corriger les troubles de la vision tels que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme ou encore la presbytie. Il s’agit d’une intervention rapide réalisée sous anesthésie locale, le plus souvent au laser. “C’est une évidence, la demande a vraiment augmenté. Les patients nous posent beaucoup plus de questions, même s’ils ne veulent pas se faire opérer tout de suite. Et pour ceux qui étaient dans le doute, le fait d’avoir la buée tout le temps a été un accélérateur de décision”, a expliqué à 20 Minutes le Dr Romain Nicolau, chirurgien ophtalmologue à Paris.

Un constat déjà dressé à la fin du premier confinement : “Quand on a pu reprendre notre activité, vers la mi-mai, on a non seulement eu l’impression qu’on rattrapait la période d’inactivité, mais aussi qu’on avait un surcroît de demandes de patients qui proposaient de les revoir pour les adapter en lentilles, voire même de les opérer en chirurgie réfractive”, expliquait en août dernier à Europe 1 le Dr Damien Gatinel, ophtalmologue à la Fondation Rothschild.

Un boom de la chirurgie esthétique du regard

Si la buée sur les lunettes provoquée par le port du masque fait partie des raisons expliquant cette augmentation de la chirurgie correctrice des yeux, ce ne serait pas la seule. Un facteur économique entrerait aussi en ligne de compte. Et pour cause : pendant cette période de crise sanitaire, les Français ont épargné 142 milliards d’euros de plus qu’en temps normal, selon la Banque de France. Des économies qui ont probablement poussé certains à sauter le pas de la chirurgie correctrice des yeux, non remboursée par la Sécurité sociale.

La chirurgie réfractive n’est d’ailleurs pas le seul type d’intervention non remboursée concernant les yeux à avoir connu une augmentation : un boom de la chirurgie esthétique du regard a également été constaté. “Avec la multiplication des réunions en visio, beaucoup se voyaient sur l’écran et ont remarqué leurs paupières qui tombent. On a eu beaucoup de demandes de chirurgie esthétique chez une patientèle plus âgée, en parallèle de la demande de chirurgie réfractive”, souligne le Dr Jérémie Barbier, ophtalmologiste à Lyon et membre de la Société française d’ophtalmologie (SFO). Ce phénomène a désormais un nom : “Zoom boom”.

A lire aussi :

⋙ Port du masque : ce chirurgien a trouvé l’astuce ultime pour éviter la buée sur les lunettes

⋙ Changer la couleur de ses yeux grâce à la chirurgie : attention danger

⋙ Masque et chaleur : 10 conseils pour mieux le supporter malgré les températures élevées

Source: Lire L’Article Complet