Lifestyle

Plan d’épargne retraite : trop de frais !

Une nouvelle enquête de 60 Millions de consommateurs montre que ces dispositifs pour améliorer sa retraite ne se valent pas tous et même que certains ne sont pas avantageux pour votre épargne.

Restez informée

Selon un récent rapport de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), un nouveau retraité perd 25 % de revenus entre son dernier salaire et sa première pension. Il doit piocher dans son épargne pour conserver son niveau de vie.

Instauré il y a un an, le plan d’épargne retraite (PER) va remplacer tous les dispositifs existants : Perp, Madelin, Préfon, Perco, etc. Des contrats auxquels on ne peut d’ailleurs plus souscrire depuis octobre 2020. Un des avantages de ce placement à long terme, proche de l’assurance-vie, est la possibilité d’une sortie en capital, répondant à une forte demande des retraités. De nouveaux cas de sortie anticipée sont aussi possibles : on peut débloquer les fonds de son PER pour acheter sa résidence principale par exemple.

Fiscalement aussi, le PER présente des avantages. Notamment tous les versements deviennent déductibles de notre revenu fiscal (dans la limite de certains plafonds), ce qui n’était pas le cas jusqu’ici pour le Perco.

Problème : les frais imposés par les gestionnaires de ces contrats sont souvent trop élevés, comme le révèle l’enquête parue dans le hors-série “Retraite” de 60 Millions de consommateurs. Les spécialistes ont passé à la loupe 26 plans d’épargne retraite et seuls quelques contrats méritent le détour, d’après eux. Et ils sont nombreux ! Frais sur les versements (en moyenne 2,5 %, ils atteignent parfois 5 % !), de gestion (jusqu’à 2 %), d’arbitrage (entre 0,5 à 5 %), sur la rente… Des frais pas toujours justifiés, qui viennent parfois tout bonnement annuler les rendements (souvent faibles) attendus par les clients ayant souscrit. Comparez donc bien les offres et tentez même une négociation pour faire baisser ces coûts à la souscription.

Pour savoir comment alimenter votre plan, vers quel mode de gestion vous tourner, quelle fiscalité adopter ou encore savoir que faire de vos autres contrats (Perp, Madelin…), nous vous conseillons la lecture du hors-série de 60 Millions de consommateurs, actuellement en kiosque.

A lire aussi :

⋙ Plan d’épargne en actions (PEA) : du nouveau !

⋙ Arnaque : attention aux faux livrets d’épargne proposés sur internet

⋙ 5 idées reçues sur l’assurance-vie

Source: Lire L’Article Complet