Lifestyle

Olivier Véran fait le point sur l'épidémie : "1 personne sur 4 qui entre en réanimation n'en sortira pas vivante"

Alors que la situation épidémiologique s’affole en Île-de-France et au lendemain d’un nouveau Conseil de Défense, Olivier Véran a fait un point hebdomadaire et donné des chiffres peu rassurants.

  • L'ouragan ETA, rétrogradé en tempête tropicale, balaye l'Amérique centrale

    AFP

  • Tempête Eta: les Guatémaltèques tentent de sauver leurs affaires des inondations

    AFP

  • Les Cubains surveillent de près l'élection présidentielle américaine

    AFP

  • Jacqueline Eustache-Brinio: «Face à l'islamisme, la riposte doit être nationale et européenne»

    Le Figaro

  • Marseille: 8 minutes de silence en hommage aux 8 victimes du drame de la rue d'Aubagne

    Le Figaro

  • Au Pakistan, des milliers de manifestantes contre la France

    AFP

  • Macron se dit "favorable" à refonder Schengen "en profondeur"

    AFP

  • Le télétravail augmente les risques d’addictions

    Gentside

  • Koh-Lanta – Les 4 terres : Laurent, professeur d'histoire menacé de décapitation sur Instagram

    Non Stop People

  • "Si on nous ferme, on nous tue": à Bayonne, les commerçants dans la rue

    AFP

  • Ces clous découverts à Jérusalem sont-ils ceux de la Sainte-Croix ?

    Gentside

  • La tempête tropicale Eta inonde les rues du Honduras

    AFP

  • Inde: un épais brouillard de pollution enveloppe New Delhi

    AFP

  • Fermeture des urgences de l'Hôtel-Dieu pour ouvrir ailleurs des lits de réanimation

    AFP


  • L'ouragan ETA, rétrogradé en tempête tropicale, balaye l'Amérique centrale
    L’ouragan Eta, rétrogradé en tempête tropicale, balaye l'Amérique centrale, laissant derrière lui des inondations catastrophiques et des milliers de sinistrés, notamment au Guatemala, au Nicaragua, au Honduras et en Colombie.


    AFP


  • Tempête Eta: les Guatémaltèques tentent de sauver leurs affaires des inondations
    Des Guatémaltèques évacuent leurs maisons inondées lors du passage de la tempête tropicale Eta, tentant de sauver ce qu'ils peuvent: meubles, vêtements… ou animaux de compagnie.


    AFP


  • Les Cubains surveillent de près l'élection présidentielle américaine
    "Je ne fais confiance à aucun président américain, mais en l'état actuel des choses, je préfère l'autre, et non Trump": comme cet employé d'un parking de La Havane, la plupart des Cubains suivent de près la course à la présidence des États-Unis.


    AFP

VIDÉO SUIVANTE

La situation épidémiologique est grave

C’est d’abord le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, qui a pris la parole pour rappeler que la situation se détériore. Il a notamment rappelé qu’à ce stade, “chaque jour compte” :

En 24h, nous avons accueilli dans nos hôpitaux près de 3.000 nouveaux patients atteints de Covid-19. Depuis mars, 39.037 personnes sont décédées, déjà 8.000 depuis septembre. La France est le pays d’Europe qui compte le plus de cas : 1,6 million.

La deuxième vague est là, elle est violente

Les jours et les semaines qui viennent seront difficiles” n’a pas hésité à déclarer Olivier Véran, qui a insisté sur la pression qui fait peser le virus sur les hôpitaux, “qui sont obligés de faire des déprogrammations de soin en ce moment” a-t-il expliqué :

La deuxième vague n’est pas une abstraction. Elle est là et elle est violente. Les mesures de protection qui ont été décidées la semaine dernière reposent sur des projections précises et à très court terme.

Le ministre de la Santé a ainsi rappelé que 85% des lits de réanimations sont actuellement occupés, soit 4.000 patients : “1 patient sur 4 qui entre en réanimation ne survivra pas au virus.

Comment sont pris en charge les patients ? Sur 100 personnes positives, 90 ne vont pas développer de symptômes ou une forme légère (…) Il y a 2% de formes particulièrement graves qui nécessitent des soins très spécifiques.

Olivier Véran a cependant appelé à maintenir les consultations au maximum partout en France et à encourager le recours à la télémédecine pour désengorger les hôpitaux. Des évacuations sanitaires sont également mises en places entre les régions, comme lors de la première vague.

Outre les étudiants en santé qui sont mobilisés, 1.500 nouvelles personnes formées aux techniques de réanimation sont venues renforcer le personnel soignant, a-t-il détaillé : “1.500 autres sont en cours de formation.” Il a par ailleurs promis un renforcement de la collaboration entre l’hôpital et la médecine de ville pour lutter contre cette deuxième vague.

Fermeture des commerces à 22h à Paris

Plus tôt dans la journée, la maire de Paris Anne Hidalgo et le préfet de police Didier Lallement ont annoncé la mise en place de nouvelles mesures complémentaires au confinement. Ainsi, dans la capitale et la petite couronne, les restaurants, débits de boissons et commerces vendant de l’alcool seront désormais fermés entre 22h et 6H.

Une décision qui implique également l’interdiction de toute vente à emporter et de toute livraison. Selon la préfecture de Police de Paris, des attroupements ont été constatés ces derniers jours près de ces établissements.

“Les services de police ont constaté, particulièrement en soirée et pendant la nuit, des déplacements et des regroupements (livreurs, clients) dans et aux abords de ces établissements.”

En revanche, aucune restriction de circulation entre 22h et 6h pour les particuliers, dans la limite des autorisations possibles. Ce lundi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait semé le trouble en évoquant le rétablissement d’un couvre-feu en Île-de-France.

Source: Lire L’Article Complet