Lifestyle

Mljet, Korcula, Hvar, 3 bijoux de la Croatie

Baignées par les eaux turquoise de l’Adriatique, ces îles préservées du tourisme de masse abritent des plages et des criques édéniques, ainsi que des villes-joyaux façonnées par les Vénitiens.

Restez informée

Au pays des mille et une îles, la diversité est de mise. Entre Split et Dubrovnik, Mljet, Korcula et Hvar proposent un condensé de ce que les îles de Croatie ont de mieux à offrir : une nature préservée, un abondant patrimoine historique et un esprit festif affirmé.

Mljet, l’escale nature

C’est à Prapatna, située sur une péninsule au nord de Dubrovnik, que vous prendrez le ferry pour rejoindre Mljet, une île très sauvage dont les collines boisées de pins d’Alep et de chênes verts sont en partie protégées par un parc national. Très peu urbanisée et fréquentée (un seul hôtel à Pomena), cette île paisible recèle des trésors naturels : Saplunara abrite l’une des rares plages de sable de Croatie; la crique de Sutmiholjska forme une piscine naturelle déclinant toutes les nuances du vert et du bleu; et au nord-ouest, deux lacs permettent de se baigner dans une eau salée d’une pureté cristalline, de 2 à 3 °C plus chaude que la mer. Faites-en le tour à vélo (à louer à l’entrée du parc naturel). Isolé sur son îlot, un monastère bénédictin du XIIe siècle semble flotter sur le lac. C’est magique !

Korcula, la belle Vénitienne

A tort ou à raison, Korcula s’enorgueillit d’avoir vu naître Marco Polo. Sa maison présumée dispose d’une tour qui offre une belle vue sur la citadelle et la mer. L’urbanisme est étonnant : des venelles courbes s’accrochent de part et d’autre de la rue principale, comme les arêtes d’un poisson à sa colonne vertébrale. La cité, qui connut son apogée au XVe siècle, sous l’influence vénitienne, regorge de palais Renaissance. Son pavement patiné par les siècles et doré par le soleil, ses volées d’escaliers, ses remparts et sa porte monumentale en font un petit Dubrovnik. Attablez-vous à la terrasse d’une konoba (taverne) pour déguster un poisson grillé, accompagné du vin blanc local au nom imprononçable, grk. Il manque quelques voyelles, mais réservez vos « ah ! », « eh ! » et « oh ! » pour les calanques idylliques de la côte sud (Pupnatska Luka, Bacva ou Rasohatica), et les criques de poche où vous serez seuls au monde.

Hvar, la festive

Depuis Korcula, un hydroglisseur vous déposera à Hvar en une heure, en longeant cette île recouverte de maquis, d’oliveraies, de vignobles et de lavande. Hvar City s’enroule autour de sa longue place pavée de marbre. Bordée de palais vénitiens, elle aboutit à la cathédrale Saint-Etienne (XVI-XVIIIe), à la façade Renaissance et baroque. Ce décor d’opéra attire une clientèle aisée qui vient en yacht, transformant ce charmant port en Saint-Tropez croate. En empruntant les ruelles parfumées de citronniers qui s’étagent sur la colline, grimpez à la forteresse, d’où la vue est sublime sur la baie parsemée des îles Pakleni. De bateaux-taxis mènent à ces îles, pour se baigner (Zdrilca), se promener dans un jardin exotique (Palmi zana), ou faire la fête dans la discothèque de plage bien nommée « Carpe Diem Beach ».

Voyage pratique

Y aller : Paris-Dubrovnik, 2 h, par Croatia Airlines ou Air France.

Forfait « Iles dalmates du Sud » : séjour d’une semaine à partir de 1 229 €/p., incluant l’avion, la location de voiture, les ferries, 3 nuits à Korcula et 4 nuits en demi-pension à Mljet. Bemex Tours, bemextours.com.

Bonnes adresses :

  • A Korcula : • Hôtel Korsal 4*, très bien situé (vieille ville et plage). Ch. double à partir de 160 € en B & B, hotel-korsal.com/en. • Simunovo (à 5 km de Zrnovo) : auberge familiale.
  • A Mljet : • hôtel Odisej 3*, à Pomena. Ch. double à 58 €. www.adriatic luxuryhotels.com/hotel-odisej-dubrovnik-mljet. • Marijana : poissons et fruits de mer dans la baie confidentielle de Prozurska Luka. www.marijinakonoba.com.
  • A Hvar : The Fisherman’s House, sur l’île Sveti Klement, accessible par bateau-taxi. Fait aussi pension. A partir de 55 €. www.pension-tonci.com/en.

A savoir : dans ces îles, les hôtels ferment de mi-octobre à avril.

Infos : www.croatia.hr

A lire aussi :

⋙ Istrie : 5 bonnes raisons de s’offrir une escapade en Croatie

⋙ La Croatie et ses merveilles sucrées

⋙ Croatie : les endroits à visiter en Dalmatie

Source: Lire L’Article Complet