Lifestyle

L'orbite terrestre est remplie de débris, que risque-t-on ?

Non content de polluer toutes les surfaces du globe, l’être humain pollue aussi l’espace ! Un phénomène qui prend de plus en plus en ampleur et amène de nouveaux défis. On fait le point sur cette pollution extra-terrestre d’un nouveau genre.

  • Boycott: à Paris, des musulmans dénoncent un "appel à diviser notre société"

    AFP

  • Covid-19: en Malaisie les soignants dépistent les patients à travers des cabines hermétiques

    Le Figaro

  • Macron/islam: manifestation des pro-Iran devant l'ambassade de France à Bagdad

    AFP

  • Les pompiers appelés à cause d'une décoration d'Halloween trop réaliste

    KameraOne

  • «Ça va faire gagner du temps aux gens»: les Pakistanais saluent l'inauguration du premier métro à Lahore

    Le Figaro

  • Covid-19: dépistage massif en Chine après 137 nouveaux cas au Xinjiang

    Le Figaro

  • «C'est Macron et la France qui seront vaincus»: des manifestants brûlent des portraits d'Emmanuel Macron en Libye

    Le Figaro

  • Elle distribue des masques dans un bus, un passager la frappe

    KameraOne

  • D’où vient l’expression "bas de laine" ?

    Gentside

  • Une casse-cou saute d'un avion en bouée gonflable

    KameraOne

  • le vote favorable à une nouvelle Constitution en tête: des milliers de personnes sur la Plaza Italia au Chili

    AFP

  • Marine Le Pen accuse Gérald Darmanin «de mélanger islamisme et islamisation»

    Le Figaro

  • «Il faut accepter que nous soyons en guerre contre l'islamisme», affirme Marine Le Pen

    Le Figaro


  • Boycott: à Paris, des musulmans dénoncent un "appel à diviser notre société"
    Face à la campagne de boycott visant les produits français, des musulmans, dont Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), appellent à dénoncer ceux qui "tentent de diviser notre société" et à "défendre les intérêts de notre pays."


    AFP


  • Covid-19: en Malaisie les soignants dépistent les patients à travers des cabines hermétiques
    Depuis mai 2020, les urgences de l’hôpital Sunway en Malaisie utilisent des cabines hermétiques afin de minimiser les risques de transmission du virus lors des tests. Même si l’épidémie est relativement modérée dans ce pays, le nombre de contaminations en Malaisie a rapidement augmenté ces derniers jours, atteignant les 27 800 cas.


    Le Figaro


  • Macron/islam: manifestation des pro-Iran devant l'ambassade de France à Bagdad
    Plusieurs dizaines de personnes manifestent devant l'ambassade de France à Bagdad à l'appel d'une faction radicale pro-Iran pour dénoncer la promesse du président français Emmanuel Macron de défendre les caricatures du prophète Mahomet. IMAGES


    AFP

VIDÉO SUIVANTE

L’orbite de la Terre est saturée de débris

Selon l’US Space Surveillance Network, le réseau de surveillance spatiale des États-Unis, on compterait ainsi dans l’espace près de 34.000 objets d’origine humaine de plus de 10 cm et plus de 900.000 objets de plus d’un centimètre ! Une véritable décharge volante.

Le risque que ces objets se croisent et se percutent est donc loin d’être anecdotique. Mi-octobre, deux débris stellaires se sont ainsi croisés à 53.000 km/h à moins de 25 mètres l’un de l’autre. Et ce à 990 km au dessus de nos têtes…

De tels débris pourraient un jour abimer des satellites actifs, formant à leur tour de nouveaux débris. Un cercle vicieux qui pourrait rapidement surcharger l’espace de débris en tout genre et rendre toujours plus périlleux l’envoi de nouveaux satellites.

Est-ce dangereux pour nous ?

Le risque pour les habitants de la Terre est heureusement très limité car en entrant dans l’atmosphère, les débris brûlent et se consument entièrement. La station spatiale internationale, l’ISS, ne semble pas courir non plus de dangers… Pour le moment.

Car la multiplication des satellites privés à basse altitude pourrait rapidement poser problème ! Le déploiement de la 5G au niveau mondial ne devrait malheureusement pas arranger les choses… Amazon a obtenu cet été l’autorisation de lancer une constellation de 3.000 satellites en orbite. Un projet nommé Kuiper qui a pour but de fournir internet à très haut débit partout dans le monde.

Des “conflits” d’un nouveau genre

Elon Musk n’est pas en reste puisque sa société Space X a déjà mis en orbite une autre constellation de 300 satellites, nommée Starlink, et projette d’en envoyer 42.000 à plus ou moins longue échéance. Rien que ça ! L’année dernière, l’un de ses satellites a justement manqué d’entrer en collision avec un satellite de l’ESA, l’agence spatiale européenne.

Or plus on envoie de satellites, plus il y a de risques de collision. Ce type de “conflits” devraient donc se multiplier dans les années à venir et cela pose plus que jamais la question de la règlementation. Mais à qui appartient l’espace ?

Source: Lire L’Article Complet