Lifestyle

Les 5 pièces qu'un homme devrait toujours avoir dans sa garde-robe selon Etienne Daho | Vogue Paris

Alors que pas moins de 34 tenues de scène et de ville d’Etienne Daho, datant de 1983 à 2019, entrent dans les collections du Palais Galliera, Vogue Hommes a rencontré le chanteur en exclusivité pour une interview 100% mode.

“Les tenues de scène sont des compagnons de route et des armures dans lesquelles on se glisse pour devenir l’Autre. Elles sont chargées de toutes les énergies et émotions. Le trac, l’impatience de monter sur scène, les joies du partage et le Grand Amour incomparable. Celui que l’on reçoit et celui que l’on donne”. C'est ainsi qu'Etienne Daho décrit son affection pour ses costumes de scène. Sous l'impulsion de son amie Elli Medeiros, le chanteur connu pour son style pop rock a choisi de transmettre au Palais Galliera plusieurs de ses tenues de scène et de ville, datant de 1983 à 2019, afin de célébrer les moments forts de sa carrière et enrichir les générations futures. De la marinière Saint James qu'il porte en 1984, pièce indissociable de l'image du chanteur, au perfecto en cuir noir aux accents vintage qu'il adopte à plusieurs reprises dans les années 1980, notamment lors de son duo télévisé avec Serge Gainsbourg, ce sont autant de pièces intrinsèques au style d'Etienne Daho, devenues emblématiques en un claquement de doigts pour plusieurs générations. Pour l'occasion, l'icône se confie en exclusivité à Vogue Hommes.

Afficher plus

Pourquoi avoir fait don de vos tenues de scène et de ville au Palais Galliera?

Etienne Daho : "Mon amie Elli Medeiros, qui avait précédemment fait des donations, m'a donné l'idée. Je trouvais que faire circuler mes vêtements, ceux qui ont marqués plusieurs générations parce que je les ai portés sur des photos ou lors de clips, était un beau geste. Ils ont une histoire avec moi, mais aussi avec le public. D'ailleurs, le costume de scène est une part très importante de la scénographie…

Justement, quelle relation entretenez-vous avec les vêtements et notamment avec vos tenues de scène?

Une relation très forte ! Au moment où on les adopte, on se métamorphose pour devenir quelqu’un d’autre, peut-être une meilleure version de soi. La manière de choisir le vêtement n'est pas anodine. Comme je l'ai précisé, il fait partie intégrante de la scénographie. Il nous accompagne tout au long d'une tournée, pendant six mois, un an, un an et demi… Heureusement, nous avons des rechanges car parfois, ils sont volés ou se retrouvent abîmés lors de leur passage au pressing.

© Pari Dukovic

Quel est votre costume de scène préféré et quels souvenirs éveille-t-il en vous?

Je pense notamment aux costumes de deux tournées. Pour “Les Chansons de l’innocence retrouvée",  je portais des tenues avec des vestes scintillantes, dont une conçue en fil d’or. J’adorais cette pièce ! Je pense aussi au costume de ma dernière tournée, “Eden”, pour laquelle je voulais quelque de sobre et spectaculaire à la fois. Hedi [Slimane] a imaginé une veste noire pailletée qui brillait dans le noir, très lourde, mais qui était très belle et qui me faisait penser à une armure. C’était magnifique.

Il y a au total 6 tenues de scène qui montrent votre complicité avec Hedi Slimane. Quelle relation entretenez-vous avec lui?

Nous nous sommes rencontrés lorsqu’il était encore directeur artistique de Dior. Quelqu'un m'avait invité à l'un des ses défilés en me précisant que ces créations représentaient tout ce que j’aime. Cette personne avait raison. Hedi a ensuite voulu me rencontrer et nous nous sommes tout de suite entendus. C'est aujourd'hui un ami très cher dont j'admire le talent. Qui plus est, je rentre dans pratiquement tout ce qu'il fait sans retouche ! J'ai l'impression que ses créations sont faites pour moi.

Mon moment mode le plus iconique était en fait un moment un peu anti-mode

Peut-on dire que c'est la plus belle rencontre mode que vous ayez faite?

Oui, Hedi fait partie des mes plus belles rencontres mode. Aller sur scène et choisir ses tenues, c’est aussi l’occasion de rencontrer les artistes d’une autre discipline. J’ai pu aussi faire la connaissance d'Agnès B., ou encore Paul Smith. Il n'y a pas de hasard, ce sont des personnes qui sont très inspirées et qui aiment la musique et les musiciens. Ça crée donc une connexion, comme une évidence.

© Julien Vidal

© Julien Vidal

© Julien Vidal

Pouvez-vous me parler de votre moment mode le plus iconique?

Je dirais que c'est ma rencontre avec Pierre et Gilles. La photo qu'ils ont faite de moi en marinière avec un perroquet sur l'épaule est d'ailleurs presque un moment anti-mode parce que c’est la marinière avec laquelle je suis arrivé chez eux pour la séance photo. Pourtant, d’une certaine manière, c'est ça qui reste et qui définit mon image.

Quelles sont les 5 pièces qu’un homme devrait toujours avoir dans sa garde-robe selon vous?

  1. 1

    Un beau manteau. J’adore les manteaux, je pourrais acheter que ça

  2. 2

    Un pull marin

  3. 3

    Un costume chemise/cravate

  4. 4

    Une flopée de pantalons

  5. 5

    Un jean noir

Y a-t-il une tendance mode que vous avez suivie et que vous regrettez aujourd’hui?

Je n'ai jamais vraiment suivi les tendances. C’est vrai que, parfois, quand on regarde certaines photos du passé, on a un peu honte de ce qu’on a pu porter ou du look qu’on a pu avoir. Et en même temps, c’est la signature d'une époque. Personnellement, j'ai toujours mélangé un tas d'inspirations.

© Pari Dukovic

Y a-t-il un homme qui vous inspire en particulier côté mode?

J'aime beaucoup Paul Newman, Steve McQueen, Sean Connery… Ce ne sont pas des minets, ce sont des hommes qui, à l’âge adulte, gagnent en séduction, donc c’est très encourageant.

Quelles sont vos pièces signatures?

Sur scène, je porte des choses que je n'oserais pas dans la vie comme des vêtements pailletés. Ça fait partie du moment où l'on entre dans la peau de quelqu’un d’autre, où l'on devient acteur de la scénographie que l'on a imaginée. Dans la vie, à l'inverse, je porte des choses très sobres : pantalon marin, pull marin, t-shirt, manteau et blouson de cuir.

Pour finir, selon vous, que signifie avoir du style pour un homme aujourd’hui?

Je pense que l'important, c'est d'avoir son propre style. Un mélange de ce qui correspond à sa morphologie et ce dans quoi on se sent à l’aise. En France, les personnes les plus iconiques ont un look pour la vie. Je pense à Jane Birkin, Françoise Hardy, Jacques Dutronc, Serge Gainsbourg… Ils ont trouvé quelque chose qui leur correspond et leurs vêtements sont devenus à tout jamais leur signature".

Source: Lire L’Article Complet