Lifestyle

Le décès de Karima, voix féminine du rap marseillais, ex-membre de la Fonky Family

Elle était la voix des Bad Boys de Marseille. La chanteuse Karima est décédée. Un ancien membre de la Fonky Family l’a annoncé, ce mercredi 18 novembre 2020, sur Twitter. Sa mort qui n’avait pas été rendue publique jusqu’ici remonte à avril 2019.

Elle était l’une des voix féminines du rap marseillais. La chanteuse Karima est décédée, a annoncé, ce mercredi 18 novembre, le rappeur Sat l’Artificier, membre de La Fonky Family au côté notamment de Pone, Don Choa et Le Rat Luciano, sans donner plus de détails.

« Elle était la voix féminine des Bad Boys de Marseille. Karima, merci pour ce refrain légendaire… et tout le reste. Repose en paix », écrit-il.

Elle était la voix féminine des Bad Boys de Marseille.

Karima, merci pour ce refrain légendaire…et tout le reste.

Repose en paix pic.twitter.com/8MKUmcsubd

Son décès remonte à un an et demi

Le décès de la chanteuse, âgée de 46 ans, remonterait en fait à avril 2019 comme l’explique Akhenaton, membre d’IAM, sur son compte Instagram : « Il y a un an et demi, un ami était venu m’annoncer la disparition de Karima… Je n’y croyais pas, j’ai essayé de me renseigner, en vain. Elle était partie sur d’autres chemins… Aujourd’hui, je viens d’apprendre que c’était malheureusement vrai. »

Voir cette publication sur Instagram

Un énorme tube en 1996

Si Karima avait chanté sur les tubes Je ne suis pas à plaindre et Au fin fond d’une contrée de l’album Métèque et mat d’Akhenaton, elle reste surtout dans les mémoires pour son featuring sur l’énorme succès Bad Boys de Marseille, enregistré par Akhenaton avec la Fonky Family.

Sorti en 1996, le titre avait fait décoller les ventes du premier album solo d’Akhenaton.

Sat l’Artificier racontait, en 2010, au site spécialisé L’Abcdr du Son que Karima avait intégré la Fonky Family aux débuts du groupe : « Elle avait chanté sur un morceau du Rat et de Choa et on avait vraiment accroché à sa voix, donc on lui avait dit que pour nous c’était comme si elle faisait partie du groupe. »

Quand la Fonky Family avait décidé de s’orienter vers un rap plus dur, la chanteuse avait préféré quitter le groupe : « Ça s’est terminé froidement, avouait Sat. Elle a voulu arrêter le chant pour se mettre au rap mais ça ne collait pas. »

Source: Lire L’Article Complet