Lifestyle

La routine HIIT pour marquer les jambes et les muscles fessiers en 10 minutes

Il est possible d’avoir des fesses en béton armé, musclées et bien définies, et il n’est pas nécessaire de passer des heures à faire des squats pour ça. La plupart des hommes se concentrent sur le dos, les bras et les abdominaux lorsqu’ils sont à la salle de sport, mais pour ceux qui veulent non seulement de gros bras, mais un corps entier plein de muscles, le bas du corps devrait également être une priorité, et les fesses en sont une partie très importante. Il y a deux façons d’obtenir un fessier marqué : passer des heures à la salle de sport à faire des exercices traditionnels (qui sont efficaces, mais prennent beaucoup de temps) ou opter pour des exercices de haute intensité qui aident également à accélérer le métabolisme, à brûler les graisses et à améliorer l’endurance en quelques minutes seulement.

Il existe des routines HIIT pour les bras, pour les abdominaux ou pour augmenter la vitesse, et il y a des routines pour le bas du corps, se concentrant principalement sur les fesses, mais aussi sur les quadriceps, les ischio-jambiers et les mollets. Le fait d’avoir un corps proportionné et un fessier bien défini ne cachera pas le fait que vos jambes sont faibles. Cette routine HIIT donne un coup de fouet à votre métabolisme tout en faisant travailler les plus gros muscles de votre corps.

Comment fonctionne cette routine HIIT ?

Cet entraînement consiste en des exercices de force tels que des squats et des fentes, qui sont complétés par des exercices pliométriques (exercices avec sauts pour améliorer la puissance musculaire), axés sur le développement de muscles puissants dans les jambes et les fesses. Une courte routine, d’environ 10 minutes. En combinant cela avec des intervalles de sprint, vous augmentez votre rythme cardiaque au repos après l’entraînement et vous continuez à brûler des calories après votre séance d’entraînement. L’idée est que, une fois que vous avez maîtrisé la routine et que vous êtes à l’aise avec les mouvements, vous pouvez augmenter le nombre de répétitions ou l’intensité et vous pouvez ajouter des haltères pour rendre le tout plus difficile. Vous devez faire autant de répétitions que possible dans le temps imparti, en essayant de ne pas vous arrêter avant la fin du temps.

  • Fentes avec haltères – 60 secondes

  • Courir – 60 secondes (vous pouvez courir sur place, en levant les genoux, si vous n’avez pas d’espace)

  • Squats – 60 secondes

  • Courir – 60 segondes (l’idée est que vous courriez à votre vitesse maximale pendant exactement une minute avant de passer à l’exercice suivant, bien que vous puissiez ralentir si vous sentez que vous ne pouvez pas aller plus loin)

  • Soulevé de terre sur une jambe, avec des haltères – 60 secondes

  • Courir – 60 secondes

  • Squats sautés – 30 secondes

  • Fentes sautées (en alternant d’un pied sur l’autre) – 30 secondes

  • Courir – 60 secondes

  • Fentes latérales – 60 secondes

  • Courir – 60 secondes

Vous devez faire attention à votre position lors de l’exécution de chaque mouvement (par exemple, vos genoux ne doivent jamais dépasser la pointe des pieds en flexion et en accroupissement, et le poids mort doit être fait sans utiliser le dos, la force doit être dans les jambes), cela vous donnera de meilleurs résultats et évitera tout type de blessure. Ne vous concentrez pas seulement sur la vitesse, mais sur le fait de faire chaque répétition correctement. Vous pourrez ensuite essayer de tout faire plus vite et d’augmenter le nombre de répétitions à chaque séance. Les squats vous aideront à travailler vos jambes, tandis que la course vous aidera à développer votre endurance et votre force, ce qui vous permettra également de mieux vous entraîner avec d’autres routines et types d’entraînement. Le mieux, c’est qu’avec seulement 10 minutes d’entrainement, c’est quelque chose que vous pouvez faire à tout moment de la journée.

Via GQ México y Latinoamérica.

Source: Lire L’Article Complet