Lifestyle

Joyeux anniversaire, Vivienne Westwood ! Retour sur plus de 50 années de mode | Vogue Paris

Pour célébrer l’anniversaire de la célèbre créatrice britannique, retour sur les moments les plus marquants de sa carrière. 

Ce n’est pas tous les jours que l’une des plus grandes créatrices de mode fête ses 80 ans. Au fil de ses cinquante ans de carrière dans l’industrie, Vivienne Westwood a été récompensée de nombreuses distinctions et a donné lieu à des moments inoubliables qui resteront gravés dans l’histoire. En redéfinissant sans cesse les codes de la mode, la créatrice britannique a obtenu le respect et la reconnaissance à l’échelle internationale. Récemment, elle a reçu le titre de Dame Commandeur de l’Ordre de l’Empire Britannique

Pour célébrer son 80ème anniversaire, Vogue a puisé dans ses archives pour retrouver les temps forts de sa carrière.

430 Kings Road, Chelsea, 1971 – 1980

Alan Jones, Chrissie Hynde, Jordan et Vivienne Westwood à la boutique de celle-ci, “Sex”, à Londres en 1976.

© Shutterstock

Quand Vivienne Westwood rencontre Malcolm McLaren, le manager du groupe punk Sex Pistols (avec qui elle a eu ensuite un enfant) en 1971, ils ouvrent une boutique dans le quartier londonien de Chelsea. Le magasin du 430 Kings Road change ensuite de nom à plusieurs reprises pour être en phase avec ses collections – de Let It Rock et Too Fast To Live, Too Young To Die au fameux Sex en 1974.

Vivienne Westwood à sa boutique ‘Seditionaries: Clothes for Heroes’ 430 Kings Road, 1977.

© Elisa Leonelli/Shutterstock

En 1977, alors que le titre God Save The Queen des Sex Pistols prend la première place du classement NME, la boutique est rebaptisée Seditionaries afin de refléter la nouvelle esthétique et l’attitude qui lance tout un mouvement, connu par la suite sous le nom de punk rock. 

Une nouvelle ère romantique, 1981-1986

Vivienne Westwood, collection automne-hiver 1981-1982, Pirates.

© David Corio

En 1981, Vivienne Westwood et Malcolm McLaren présentent pour la première fois leurs looks sur les podiums à Londres, où leur collection Pirates, qui s’éloigne des silhouettes contraignantes des années 1970, est accueillie avec succès. Quand sa collaboration avec McLaren prend fin, elle continue de dominer le monde de la mode avec ses créations qui marquent toute une époque.

Vivienne Westwood, collection automne-hiver 1981-1982, Pirates.

© David Corio

Vivienne Westwood se fait connaitre pour ses inspirations historiques, notamment issues de l’ère victorienne du romantisme. Preuve à l’appui : sa collection printemps-été 1985, Mini-Crini, où, au lieu de s’adonner aux épaulettes masculines très appréciées dans les années 1980, elle détourne des pièces conservatrices du 17ème siècle en vêtements à la coupe sensuelle qui mettent les formes en valeur. Et impossible d’oublier les iconiques chaussures à bascules sorties au même moment.

Les années païennes, 1987-1992

Vivienne Westwood photographiée à Londres en 1987.

© John Stoddart/Popperfoto

Son style prend un tournant radical vers la fin des années 1980, que Vivienne Westwood appelle “les années païennes”, où elle délaisse le punk rock pour parodier le style de la grande bourgeoisie. Son influente collection Harris Tweed pour la saison automne-hiver 1987-1988 s’inspire d’une petite fille aperçue un jour dans un train. “Elle ne devait pas avoir plus de 14 ans. Elle avait un petit chignon tressé, une veste Harris Tweed, et un sac dans lequel il y avait ses chaussons de danse classique. Elle avait l’air calme et digne”, a raconté la créatrice à The Independent en 2011. 

Sara Stockbridge défilant pour Vivienne Westwood à la Fashion Week de Londres en 1987.

© Chris Barham/Daily Mail/Shutterstock

En 1992, Vivienne Westwood est faite Officier de l’Empire britannique (OBE) pour services rendus à la mode – et pour l’anecdote, désormais connue de tous, elle ne portait pas de sous-vêtements lors de cette cérémonie à Buckingham Palace.

Anglomania et l’émergence des supermodels, 1993-1999

Naomi Campbell au défilé Vivienne Westwood automne/hiver 1993-1994.

© Sheridan Morley/News UK/Shutterstock

Dans les années 1990, Westwood change une nouvelle fois son esthétique, et fusionne les références historiques anglaises et françaises tout en jouant avec les proportions et la précision des coupes. En 1993, elle épouse l’Autrichien Andreas Kronthaler, alors étudiant en design. Le couple forme dès lors un partenariat florissant, à la vie comme au travail et sont encore ensemble 28 ans plus tard.

Kate Moss au défilé Erotic Zones Vivienne Westwood printemps-été 1995.

© Getty Images

En termes de moments mémorables sur les podiums, on pense à la chute épique de Naomi Campbell, perchée sur des talons plateformes de 12 cm lors du défilé automne-hiver 1993-1994, ou encore aux corsets portés comme des vêtements d’extérieur dans la collection automne-hiver 1994-1995. Sans oublier Kate Moss, maquillée en Marie-Antoinette, foulant le podium seins nus tout en mangeant une glace pour le défilé Erotic Zones de la saison printemps-été 1995. Autant de scènes marquantes qui font encore parler d’elles aujourd’hui.

Activisme et androgynie, depuis 2000

Vivienne Westwood  sur le toit d’un véhicule blindé de transport de troupes en direction du domicile de David Cameron, alors premier ministre du Royaume-Uni, pour protester contre le projet du gouvernement d’utiliser la fracturation hydraulique pour récupérer les combustibles fossiles, le 11 septembre 2015.

© Getty Images

Vivienne Westwood commence à se servir de ses collections et défilés comme d’une plateforme politique dans les années 2000, en particulier pour défendre l’environnement et sauver la planète. “Le changement climatique est ma priorité, pas la mode”, a-t-elle confié à The Guardian en 2014. Depuis cette époque, tout ce qu’elle crée est porteur d’un message social et politique – que ce soit par le biais de slogans floqués sur les vêtements (rappelant ses années punk), ou de protestations ouvertes sur les podiums au sujet du Brexit, du réchauffement climatique ou de la liberté d’expression.

Andreas Kronthaler pour Vivienne Westwood, défilé automne/hiver 2015-2016 

© Marcus Tondo / Indigitalimages.com

Sa collection automne-hiver 2015-2016, Unisex, était sans doute l’une des premières à présenter des looks androgynes au grand public, ouvrant la voie à une nouvelle ère, pour une mode plus progressiste et inclusive. 

Aujourd’hui, il ne fait aucun doute que la grande dame de la mode britannique a bouleversé à jamais notre approche de la mode, mais qu’elle se sert aussi de sa notoriété pour agir sur des problèmes de taille à l’échelle planétaire.  Joyeux anniversaire, Vivienne Westwood !

Plus de mode et toute l'actualité Vivienne Westwood sur Vogue.fr : 
6 temps forts de la carrière de Vivienne Westwood
"Seule la couture est une alternative durable et vendue au véritable prix.", Vivienne Westwood et Andreas Kronthaler sur l'avenir de la mode
Pour les 10 ans de Sex and the City, Vivienne Westwood expose la robe de mariée de Carrie Bradshaw

Encore plus de Vogue sur Youtube : 

https://www.youtube.com/embed/AXYBGkrrGx4?embed_config={"adsConfig":{"adTagParameters":{"iu":"[object Object]/Youtube-PFP","cust_params":"platform%3Dcompass%26page_slug%3Dmode/article/anniversaire-vivienne-westwood-retour-carriere%26usr_auth%3Dfalse%26feature_flags%3DadsBlueprint-true%2CarticleEmbedInlineArticles-true%2CautoplayYouTubeVideosOnVideoPage-true%2CdelayAnalyticsConsentUntilAccepted-true%2CdynamicAffiliateDisclaimerTop-true%2ClogoVariation-%2CnativeShareLargeButtonOnTopper-true%2CrelatedContentRecommendations-true%2CseoMetaRobots-true%2CslimNavigation-true%2CstickyBottomArticleAd-true%2CteadsNativeFallback-true%2ConeTrust-true%2Csentry-true%2CtestMultivariant-A%26content_id%3D606dacbce7cb0c1423c09ab5%26content_type%3Darticle%26template_name%3Darticle%26channel%3Dmode%26subchannel%3Dnews%26embeds%3Dvideo%26tags%3DVogue Digital%2CVivienne Westwood%2Cmode%2CActualités%26experience%3Dcompass%26kvid%3DAXYBGkrrGx4%26video-embed-index%3D1"},"nonPersonalizedAd":false}}
Source: Lire L’Article Complet