Lifestyle

Fruits de mer, fromages : que faut-il éviter de manger quand on est enceinte ?

Jambon cru, camembert, saumon fumé… Pendant la grossesse, il est préférable d’éviter certains aliments. Explications.

Restez informée

Peut-on manger des moules quand on est enceinte ?

Oui, on peut manger des moules pendant la grossesse… sous certaines conditions. Ainsi, il faut impérativement se limiter aux moules bien cuites : on ne consomme pas de moules parquées (une entrée typique en Belgique, avec des moules crues arrosées de jus de citron), de tartare de moules (oui, ça existe) ni de moules fumées (car “fumé” ne signifie pas “cuit” !).

Il est aussi préférable d’éviter les moules marinières – car on ne peut pas être totalement sûr que le vin blanc est 100 % cuit, donc dénué d’alcool. Même chose pour les moules à la bière. Il nous reste donc les moules à la crème (sans vin), les moules à la plancha, le gratin de moules (une spécialité belge à nouveau) ou encore les pâtes aux moules (avec du curry, par exemple).

Moules pendant la grossesse : nos conseils. Privilégiez les moules françaises avec un label (label rouge, bio…) et consommez-les dans les 48 heures après l’achat. Peu caloriques, les moules constituent une bonne source de protéines, de calcium, de magnésium, de fer, de vitamine B12 et d’iode.

Peut-on manger des crevettes quand on est enceinte ?

Oui, on peut manger des crevettes pendant la grossesse. Mais là encore, à condition qu’elles soient bien cuites.

Bonne nouvelle : dans la majorité des cas, les crevettes roses que l’on trouve chez le poissonnier sont déjà cuites – on peut donc les déguster avec de la mayonnaise sans les passer à la poêle. En revanche, attention aux petites crevettes grises et aux gambas qui sont habituellement vendues crues : il est donc impératif de poser la question au poissonnier.

Attention ! Les crevettes et gambas surgelées ne sont pas forcément cuites ! Pensez à bien lire les indications sur le paquet. En cas de doute, passez-les à la poêle, au four, à la plancha, au barbecue…

Et aussi… Pendant la grossesse, attention à ne pas cuisiner les crevettes et gambas avec du vin blanc : même cuit, celui-ci peut toujours contenir de l’alcool, potentiellement dangereux pour le foetus.

Fruits de mer pendant la grossesse : quel est le risque ?

Les fruits de mer crus sont potentiellement porteurs de germes, comme la bactérie Listeria monocytogenes, responsable de la listériose” explique le Dr. Isabelle Héron, gynécologue médicale.

Cette pathologie bactérienne est généralement bénigne chez la femme enceinte : elle se manifeste via des symptômes pseudo-grippaux comme de la fièvre, des maux de tête et/ou des courbatures. Il n’est pas possible d’y être immunisé, comme c’est le cas avec la toxoplasmose ; il n’existe pas non plus de vaccin contre la listériose.

Bénigne chez la future maman, la listériose peut s’avérer beaucoup plus dangereuse pour le foetus puisque la bactérie traverse la barrière placentaire : elle peut ainsi entraîner un accouchement prématuré, une infection néo-natale grave (méningite, septicémie, maladie respiratoire…) voire un décès du foetus in utero.

Peut-on manger du saumon fumé quand on est enceinte ?

Malheureusement, non, on ne peut pas manger de saumon fumé pendant la grossesse. Car, encore une fois, “fumé” ne signifie pas “cuit” : le saumon fumé peut ainsi contenir des germes – comme la bactérie Listeria monocytogenes, décrite ci-dessus, dont les conséquences sur le foetus sont potentiellement gravissimes.

Il en est de même pour le saumon gravlax (qui est “seulement” mariné) et pour le tartare de saumon (qui est, comme son nom l’indique, cru).

Enceinte, j’ai envie de manger du saumon : vers quoi me tourner ? Outre le traditionnel pavé de saumon que l’on peut faire cuire au four en papillote, à la plancha ou à la poêle, on peut aussi envisager un cake ou une quiche au saumon (avec des poireaux, par exemple), des pâtes au saumon, des boulettes au saumon… à réaliser à partir de filets de saumon bien cuits.

Quels fromages peut-on manger pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, une seule règle à retenir : on peut consommer des fromages à pâte cuite (que l’on appelle aussi “fromages à pâte dure”), mais pas de fromages à pâte molle (ou au lait cru). Sont ainsi autorisés : l’emmental, le beaufort, l’abondance, le comté, le parmesan, le pecorino, le gruyère suisse… Sont en revanche interdits : Mont-d’or (cru), camembert, brie, munster, pont-l’évèque, époisses, maroille…

C’est bon à savoir. La raclette, la fondue, le Mont-d’or passé au four ou encore les gratins parsemés de fromage sont acceptés pendant la grossesse puisque le fromage est cuit ! Il en est de même pour les fromages préalablement fondus (comme la cancoillotte) et pour les fromages frais vendus en supermarché (mascarpone, fromage blanc, petit-suisse, faisselle, ricotta…) qui sont préparés à partir de lait pasteurisé.

On privilégie les fromages achetés en grande surface et conditionnés sous plastique (car ils sont soumis à des règles d’hygiène stricte) plutôt que les fromages artisanaux ou achetés à la ferme.

Attention : pendant la grossesse, il est préférable d’ôter la croûte du fromage avant de le consommer. Le risque, c’est à nouveau la listériose.

Charcuterie et foie gras : quelles sont les règles pendant la grossesse ?

En ce qui concerne la charcuterie pendant la grossesse, le refrain est toujours le même : c’est autorisé, à condition que ça soit cuit. Le risque, cette fois-ci, c’est la toxoplasmose : transmise par le parasite Toxoplasma gondii, elle n’est responsable “que” de symptômes grippaux chez la femme enceinte (fièvre…) mais peut avoir des conséquences gravissimes sur la santé et le développement du foetus – avec un risque de fausse-couche, d’atteinte du cerveau et/ou des yeux, ou encore de décès in utero.

C’est bon à savoir. C’est lors du 2ème mois de grossesse qu’est réalisé un dépistage de la toxoplasmose : certaines femmes sont ainsi immunisées contre cette pathologie et peuvent donc manger de la charcuterie pendant leur grossesse – avec modération, bien sûr.

Avant le 2ème mois de grossesse et pour les femmes non-immunisées à la toxoplasmose, il faut donc éviter le jambon cru, les rillettes, les produits en gelée, le pâté, le chorizo, le saucisson… En revanche, on peut se rabattre sur le jambon blanc, la mortadelle ou encore le jambon de volaille (de dinde, par exemple). On privilégie la charcuterie cuite vendue en supermarché et conditionnée sous plastique (qui est soumise à des règles d’hygiène stricte) plutôt que la charcuterie cuite artisanale ou à la coupe.

Et pour le foie gras ? Le foie gras est préparé avec une cuisson douce (inférieure à 100°C) : dans le doute, mieux vaut éviter d’en consommer lorsqu’on est enceinte.

Merci au Dr. Isabelle Héron, gynécologue médicale et présidente de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM).

Source : Le grand livre de ma grossesse – Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), éd. Eyrolles.

Source: Lire L’Article Complet