Enlèvement de Mia : le profil des suspects arrêtés inquiète les enquêteurs

Voilà trois jours que la petite Mia, 8 ans, reste introuvable. Enlevée le mardi 23 avril par trois hommes au domicile de sa grand-mère dans la commune Les Poulières (Vosges), la fillette est toujours recherchée par les forces de l’ordre. Mais l’enquête s’est accélérée.

En effet, dans la nuit du 14 au 15 avril, trois hommes soupçonnés d’être les ravisseurs de Mia ont été interpellés et placés en garde à vue, d’après les informations du Parisien. Ils auraient été appréhendés dans le XIXe arrondissement de Paris, par les gendarmes de la section de recherche de Nancy et le GIGN. Lors de l’interpellation dans leur appartement, les gendarmes ont retrouvé des explosifs de type “militaire”, précise Le Parisien. Leur usage n’a pas encore été déterminé.

Des ravisseurs jugés dangereux

Selon le quotidien national, le profil des suspects est particulièrement inquiétant. Toujours selon une source du Parisien, les hommes, jugés dangereux, seraient des “objectifs” de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) car il appartiennent à une mouvance survivaliste et sont proches de l’idéologie d’ultra-droite. Ils étaient surveillés et c’est pourquoi le plan alerte enlèvement aurait été levé seulement quelques heures après son lancement et ce, même si Mia n’avait toujours pas été retrouvée.

La mère de Mia voulait vivre en marge de la société.

Pour rappel, deux hommes se sont présentés au domicile de la grand-mère de Mia en se présentant comme des éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse. Cette dernière avait été désignée comme tiers de confiance pour la garde de la petite fille. Afin de tromper sa vigilance, ils ont utilisé l’identité d’un vrai éducateur suivant la fillette et présenté des papiers avec en-tête du ministère de la Justice, a précisé le procureur de la République d’Épinal dans une conférence de presse donnée le 14 avril.

Un troisième homme attendait lui au volant d’un véhicule utilitaire, dans lequel Mia a été installée sans violence.

La mère de Mia est toujours recherchée

Désormais la petite fille pourrait être avec sa mère, dont le profil préoccupe les enquêteurs. La garde de Mia lui avait été retirée par décision judiciaire, elle ne pouvait voir sa fille qu’accompagnée d’un tiers, et dans la limite de deux fois par mois. Mia était exposée à la violence de sa mère, Lola Montemaggi, qui “refusait tout collaboration avec les services éducatifs” et voulait vivre “une vie en marge de la société”, a déclaré le procureur Nicolas Heitz. 

Recherchée la mère de Mia est âgée de 28 ans, elle mesure 1m70 et a une corpulence très mince. À l’intérieur d’un poignet, elle présente deux tatouages en forme d’étoiles et porte les cheveux châtain clair mi-long. Lola Montemaggi pourrait circuler à bord d’une Peugeot 207 noir, immatriculée BZ 370 GZ.

Si vous avez des informations vous pouvez appeler le 0800363268 ou composer le 17. Mia mesure 1m30, elle a les yeux marrons et de longs cheveux bruns avec une frange.

Source: Lire L’Article Complet