Lifestyle

Décrochage scolaire : comment l'éviter ?

Votre enfant a des difficultés à suivre la dynamique éducative et accorder de l’attention aux cours ? Il est peut-être confronté à un risque de décrochage scolaire. Pour Jeanne Siaud-Facchin, psychologue, le décrochage scolaire doit être considéré comme une sorte d’appel à l’aide par les parents et les professeurs. On fait le point.

Restez informée

En France, le taux d’abandon scolaire était de 8,2% en 2019. Cette sortie du système éducatif peut marquer la fin du processus de décrochage scolaire. Cependant, si le décrochage scolaire est pris correctement en charge, l’abandon scolaire peut être évité. Un enfant qui commence à décrocher ne parvient plus à s’appliquer dans ses apprentissages, à rester dans la dynamique scolaire ou à considérer l’importance de l’école. Malgré sa motivation, la scolarité devient pesante et angoissante et l’élève n’arrive plus à suivre le rythme académique.

“Si on décroche pendant deux jours, il est possible de se remettre dans le bain des cours, mais lorsque le décrochage dure, la peur de ne pas y arriver est de plus en plus importante. Quand il devient très envahissant, le risque est d’arriver au refus scolaire anxieux”, explique Jeanne Siaud-Facchin, psychologue.

Quelles sont les causes qui peuvent provoquer un décrochage scolaire ?

Plusieurs éléments peuvent favoriser le décrochage scolaire comme un trouble des apprentissages qui n’a jamais été repéré : “Un enfant peut réussir à compenser une forme de dyslexie ou de dyspraxie, mais au bout d’un certain temps il n’y parvient plus. Il peut donc commencer à avoir du mal à suivre en classe et à apprendre”, précise Jeanne Siaud-Facchin. Un trouble de l’attention peut également être responsable d’un décrochage scolaire.

Une situation familiale compliquée peut également causer des difficultés scolaires chez un enfant ou un adolescent. Ces événements douloureux ont des conséquences sur le plan psychologique et empêchent l’enfant de se concentrer à l’école. Le harcèlement peut aussi entraîner une forme de peur liée à l’environnement scolaire. “La peur occupe le cerveau et il n’y a donc plus aucune place disponible pour apprendre et comprendre les cours”, complète la psychologue avant d’ajouter “Quand un enfant décroche à l’école, il s’agit d’un vrai signal d’alerte. Il faut être attentif à ce qu’il se passe afin de savoir si la cause de ce phénomène est soudaine, latente ou si elle était sous-jacente depuis longtemps et qu’elle n’a jamais été diagnostiquée.”

Comment aider un enfant en décrochage scolaire ?

Lorsqu’il n’arrive plus à suivre à l’école, un enfant ou un adolescent n’est pas toujours capable d’appeler à l’aide. Pour l’aider, ses parents peuvent essayer de comprendre le problème qui le travaille. “Ils peuvent lui demander : ‘De quoi as-tu besoin pour qu’on t’aide ?’. Les parents peuvent également identifier les matières problématiques pour lui et celles où il a des facilités”. Pour Jeanne Siaud-Facchin, un bilan approfondi est nécessaire pour que l’enfant surmonte ses difficultés. Déterminer la cause est également indispensable pour apporter au jeune un suivi adapté. 

“Il n’existe pas beaucoup de structures pour lutter contre le décrochage scolaire. La première chose que les parents peuvent faire est de rencontrer les professeurs. Ensuite, l’attitude des enseignants dépend souvent de celle de l’enfant. S’il a été plutôt impliqué jusque là et qu’il n’y arrive plus, ils identifieront plus facilement  le décrochage scolaire. Accompagner l’enfant est donc très important afin qu’il surmonte ses difficultés”, souligne Jeanne Siaud-Facchin. 

Merci à Jeanne Siaud-Facchin, psychologue.

Source: Lire L’Article Complet