Lifestyle

Cumin : bienfaits et mode d'emploi pour utiliser cette épice miracle

Le cumin est une épice qui peut être aussi bien utilisée comme condiment que comme remède. Car oui, ce produit renferme de nombreuses vertus. Mais contre quels troubles aide-t-il à lutter ? Comment l’utiliser pour profiter de ses bienfaits ? On fait le point.

Restez informée

On l’utilise pour assaisonner des plats depuis des millénaires. Le cumin est une petite plante herbacée, qui est originaire du bassin méditerranéen et plus précisément de la haute Égypte. Cette dernière appartient la famille des Apiacées, dont fait partie le persil, la coriandre ou encore l’aneth. Les fruits de cette plante, qui sont de couleur jaune-brun, peuvent être séchés pour produire la fameuse épice miracle. Mais en général, pour la fabriquer, il convient de moudre les graines du cumin. Hormis son goût unique, cette épice est une mine de bienfaits pour la santé.

Quelle est la différence entre le curcuma et le cumin ?

On confond souvent le curcuma et le cumin à cause du terme “curcumine”, à savoir un principe actif présent dans le curcuma. Pourtant, bien que ces deux épices renferment plusieurs vertus, elles sont bien différentes. Et pour cause, le curcuma est fabriqué à partir du rhizome, soit une tige souterraine, d’une plante appelée Curcuma longa, tandis que le cumin est produit à partir des graines de la plante nommée Cuminum cyminum. Autre différence : ces deux épices n’ont pas le même aspect. Le curcuma ressemble au gingembre et le cumin se présente sous la forme de graines. En termes de saveur, le curcuma a un goût chaud et doux, alors que le cumin a un goût prononcé et épicé.

Quels sont les bienfaits du cumin ?

Le cumin est connu pour ses propriétés antispasmodiques, antalgiques, anti-inflammatoires et antipyrétiques. Cette épice est réputée pour agir contre les troubles digestifs. Elle est efficace pour traiter les ballonnements, les flatulences, la constipation, les douleurs abdominales et les spasmes de l’intestin et de l’estomac. En clair, elle facilite le transit intestinal et favorise la digestion. Le cumin est aussi prescrit en cas de troubles du sommeil, plus précisément d’insomnies, de coups de froid et de fièvre.

Cette épice est aussi un puissant antioxydant car elle est riche en bêta-carotènes (762 µg pour 100 g). Pour rappel, ce composé permet de lutter contre le vieillissement cutané et de limiter les risques de développer des maladies cardiovasculaires ou des cancers.

Selon Ciqual, le cumin est une source de fibres alimentaires (10,5 g pour 100 g). “Les fibres alimentaires ont un rôle protecteur contre certains troubles gastro-intestinaux, tels que la constipation, les hémorroïdes, le reflux gastro-œsophagien, l’ulcère duodénal, les diverticules, ainsi que certaines maladies dont la prévalence est importante telles que l’obésité, le diabète et les troubles cardiovasculaires (hypertension artérielle)”, rappelle l’Agence pour la Recherche et l’Information en Fruits et Légumes (Aprifel).

Le cumin est également une mine de minéraux. Il contient du fer, du calcium, du magnésium, du phosphore, du potassium et du sodium en grande quantité. Ces derniers sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, précise l’Agence du médicament (ANSES). Le fer est par exemple nécessaire pour fabriquer de l’hémoglobine. “Le phosphore constitue, avec le calcium et le magnésium, la masse minérale du squelette osseux”, peut-on lire sur le site de l’autorité sanitaire.

Cumin : comment l’utiliser pour profiter de ses vertus ?

Le cumin existe sous forme d’huile. Mais, généralement, cette épice est vendue sous forme de graines ou de poudre. Pour bénéficier pleinement de sa saveur et de ses bienfaits, il est conseillé d’acheter ses graines et de les moudre soi-même, si l’on désire utiliser cette épice en tant qu’aromate. Il est possible de l’incorporer à différents plats car ce condiment se marie à toutes les préparations. On peut par exemple assaisonner une ratatouille, un gratin ou encore un velouté de cumin.

Autre utilisation : en infusion. Dans ce cas, on fait bouillir les graines de cumin dans une casserole d’eau. On peut aussi utiliser le cumin en cataplasme. Cet usage est recommandé pour traiter les douleurs abdominales.

Cumin : quelles sont les contre-indications ?

Le cumin est une épice qui n’est pas considérée comme toxique lorsqu’elle est utilisée comme condiment. En revanche, son utilisation sous forme d’huile essentielle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans. Il est toujours préconisé de demander l’avis de son médecin avant de l’utiliser.

Sources : Ciqual, l’Agence pour la Recherche et l’Information en Fruits et Légumes, l’Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale

Source: Lire L’Article Complet