Lifestyle

Covid-19 : que faut-il manger quand on est malade ?

Vous êtes tombée malade, et en l’absence de complication ou d’une forme sévère de la maladie, vous avez pour consigne de rester chez vous et attendre que cela passe. Mais que manger pour aider votre corps à lutter contre le virus ? Voici les aliments à privilégier. Et ceux à éviter.

Restez informée

Covid-19 : quels aliments privilégier quand on est malade ?

Mettez au menu les vitamines C et D, les fruits et légumes, les probiotiques et les bonnes graisses pour aider l’organisme à se défendre et à récupérer plus vite. Et buvez le plus possible pour vous hydrater.

  • Les avocats sont riches en vitamines, en minéraux et en acide gras mono-insaturés, qui aident à réduire les inflammations et à stimuler le système immunitaire.
  • Les légumes verts à feuilles tels que l’épinard, la laitue romaine et le chou kale sont pleins de fibres et vitamines essentiels. Leurs antioxydants protègent les cellules et aident à lutter contre les inflammations.
  • Les fraises, les mûres, ou les myrtilles sont également bénéfiques car elles ont de puissants effets antiviraux et anti-inflammatoires.
  • Les champignons, riches en antioxydants sont d’excellents alliés quand on est malade.
  • Les oranges, le melon, le kiwi, le brocolis, le chou, le poivron rouge, sont une bonne source de vitamine C, qui incite le système immunitaire à fabriquer davantage de lymphocytes T, lesquels attaquent et détruisent un grand nombre de virus.
  • L’ail. C’est un véritable alicament, avec des effets antibactériens, antiviraux et antifongiques. Ses propriétés antimicrobiennes ont été démontrées lors d’une étude de l’Université de Washington de 2013.
  • Le saumon est une excellente source de protéines, vitamines et d ‘oméga 3, aux effets anti-inflammatoires. Il contient aussi de la vitamine D qui joue un rôle essentiel dans les fonctions immunitaires.
  • Le yaourt est une bonne source de protéines, de vitamines et de minéraux. Il aide à soulager les maux de gorge
  • Les épices et sauces piquantes
  • Le piment, la moutarde, la cannelle, le cumin, le safran sont très utiles pour aider à dégager les voies respiratoires supérieures. Donc, à vous d’en parsemer vos plats. Tout en gardant la main légère, pour ne pas irriter la paroi de l’estomac…

Le coup de pouce des probiotiques

Ces micro organismes vivants “lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels“, selon la définition de l’OMS. Ils jouent un rôle majeur sur notre microbiote. Une étude clinique a démontré qu’un supplément de probiotiques pouvait réduire de 2 jours la durée de la grippe. Dans une autre étude, la prise quotidienne de probiotiques a permis de réduire significativement la fièvre, l’écoulement nasal, l’incidence et la durée de la toux. Ces études concernaient le rhume et la grippe, c’est vrai , mais cela peut être utile aussi pour un virus comme le Co-vid 19.

Les outsiders

  • Le gingembre agit comme un véritable anti-inflammatoire. Ajoutez en dans votre thé du matin.
  • Les graines d’anis aident à dégager le mucus du nez et à apaiser la toux.
  • Les flocons d’avoine sont une bonne source de nutriments : ils apportent les calories, les vitamines et les minéraux bien utiles quans on est malade. Ils peuvent également stimuler votre système immunitaire, améliorer le contrôle de la glycémie et diminuer l’inflammation du système digestif.
  • Le chocolat noir avec une forte teneur en cacao (minimum 70%) apportera du polyphénol, un antioxydant puissant qui stimulera votre organisme.
  • Les huîtres, avec leur teneur élevée en zinc et en iode, ont le pouvoir de réduire la durée d’un rhume.
  • Le miel est un excellent bactéricide. Nos grands-mères le savaient bien qui nous en donnaient en cas de rhume ou refroidissement.

Je suis malade : quelles sont les boissons à privilégier ?

  • L’eau de coco
  • C’est une excellente boisson réhydratante, en outre riche en glucose.
  • Le thé est un excellent décongestionnant naturel qui aide à nettoyer les sinus. Il possède également une action antioxydante et anti-inflammatoire.
  • Les bouillons contiennent vitamines, minéraux, protéines, magnésium, calcium et phosphore,. Ils agissent aussi comme un décongestionnant naturel lorsqu’ils sont chauds.
  • L’eau salée (en gargarismes). En cas de gorge enflammée, elle permet d’atténuer la douleur et a un effet bactéricide.

Quels sont les aliments à éviter quand on est malade ?

  • Les sucreries. Non, ne vous ruez pas sur les petits ours à la guimauve : le sucre est un inflammatoire insidieux et peut avoir une action délétère sur nos globules blancs, petits soldats de notre organisme essentiels pour combattre l’infection. Sans compter que les bonbons et autre friandises peuvent causer des problèmes de transit. Et les édulcorants artificiels déclencher des maux de tête…Les pâtes ou le pain, sont également à éviter, leurs glucides sont rapidement décomposés en sucre, avec les mêmes effets inflammatoires. On leur préférera une version complète.
  • L’alcool et le café. Adieu le grog rhum/citron/miel… Ou alors enlevez le rhum ! L’alcool est un élément inflammatoire et a en plus la mauvaise idée de déshydrater l’organisme ; or, l’hydratation est essentielle : les muqueuses des fosses nasales sont plus efficaces pour éliminer les virus lorsqu’elles sont humides. Attention au café : il accélère lui aussi la déshydratation. En revanche, buvez de l’eau et des tisanes à volonté…

Source: Lire L’Article Complet