Lifestyle

Covid-19 : peut-on choisir son vaccin ?

Le week-end dernier, 1 430 doses du vaccin AstraZeneca n’ont pas trouvé preneurs dans les Hauts-De-France. En cause : la défiance grandissante envers le sérum, au coeur d’une polémique après des signalements de cas de thrombose et plusieurs décès suspects quelques jours seulement après son injection.

Alors, peut-on refuser de se faire injecter le vaccin AstraZeneca et en exiger un autre ? 

Il est possible de choisir son vaccin, dans certains cas 

Sur son site l’Assurance maladie précise qu’il n’est pas possible de choisir entre les vaccins actuellement proposés “car chacun est conçu pour une population cible. Un avis de la Haute Autorité de santé (HAS) précise pour chaque vaccin les personnes éligibles et les modalités d’utilisation.”

Ainsi, les personnes de 55 à 69 ans qui ont un risque grave de Covid-19 doivent se faire vacciner avec le vaccin AstraZeneca. En revanche, celles ayant une pathologie à très haut risque de forme grave et se trouvant dans la même tranche d’âge, peuvent opter pour les vaccins de Pfizer/BioNtech et Moderna.

Les personnes âgées de plus de 70 ans, lesprofessionnel.le.s de santé et sapeurs-pompiers âgés de 55 ans et plus, ont quant à eux le choix entre les trois sérums. 

Les médecins généralistes, médecins du travail et les pharmacien.ne.s sont seulement autorisés à injecter le vaccin AstraZeneca. Si vous prenez rendez-vous dans ces lieux, vous n’aurez donc pas le choix. Les vaccins de Pfizer/BioNtech et Moderna sont eux proposés dans les centres de vaccination. 

Enfin, comme le rappelle le ministère de la Santé, “le vaccin n’est pas obligatoire et aucune preuve de vaccination n’est exigée. De plus, le consentement de la personne à la vaccination est obligatoire et est recueilli en amont de la vaccination.”

  • Un an plus tard, l’errance et l’angoisse des patients “Covid long”
  • Covid-19 : non prioritaires, elles ont pourtant réussi à se faire vacciner

Source: Lire L’Article Complet