Lifestyle

Ces jeux qui ont généré beaucoup trop de hype

Trop de hype tue la hype. Quand on fait trop de promesses non-tenues aux joueurs, le résultat n’est pas beau à voir…

Hyper les joueurs, c’est bien, cela permet de créer une véritable attente concernant tel ou tel jeu à venir. Le problème, c’est que plus l’attente est longue, plus le produit final n’a plus le droit à l’erreur. Car il n’y a rien de pire que de créer des attentes élevées, pour finalement les voir complètement anéanties dès lors que le jeu est finalement disponible. C’est pour cette raison qu’il faut proposer un mélange de hype et de réalisme dans ce que l’on promet aux joueurs : on ne veut surtout pas les décevoir, ou leur retour sera terrible.

Fallout 76

De manière générale, la franchise Fallout est plutôt synonyme de qualité. Alors forcément, quand un nouvel opus entièrement jouable online en multi a été annoncé, les joueurs ont porté leurs espérances au plus haut. Une histoire sans âme, des objectifs peu intéressants et des bugs absolument partout, c’est tout ce dont ont eu droit les joueurs à la sortie du jeu…

No Man’s Sky

Le problème de No Man’s Sky, c’est que le studio Hello Games a littéralement menti aux joueurs concernant les choses que l’on pouvait faire dans le jeu. Des promesses à foison, avec finalement un produit pas du tout fini à sa sortie. Depuis, une belle histoire de rédemption touche No Man’s Sky, mais il est certain qu’à l’époque de sa sortie, le jeu d’exploration spatiale a été bien trop hypé.

Cyberpunk 2077

Comment ne pas mentionner Cyberpunk 2077 ? Un des jeux les plus hypés de ces 10 dernières années, attendu par des millions de joueurs à travers le monde… Pour finalement avoir droit au lancement le plus chaotique de l’histoire des jeux vidéo. Des retards de commercialisation permanents, des bugs à foison, injouable sur PS4 et Xbox One, une histoire un peu décousue… Une chose est sûre le concernant : le produit final n’était clairement pas à la hauteur de la hype générée.

Anthem

Anthem était sensé être le Destiny 2 d’EA. Le jeu a fait sensation à chacune de ses apparitions aux diverses conférences et salon du jeu vidéo pendant les années qui ont précédé sa sortie. Et au final, on a eu droit à un jeu pas terminé, rempli de bugs majeurs capables de littéralement enfumer ta console… Bref, un véritable fiasco.

Daikatana

“John Romero va faire de toi sa pute”. C’est essentiellement ce qui résumait la campagne de publicité pour Daikatana, le nouveau jeu du créateur de Doom. Autant dire qu’il faut proposer quelque chose de très solide pour tenir de telles promesses… Et finalement, Daikanata s’est révélé être un véritable nanard du jeu vidéo, dépassé tant techniquement que dans le gameplay.

Source: Lire L’Article Complet