Lifestyle

Audrey Hepburn en 14 looks incontournables | Vogue Paris

Ballerines, jean indigo, petite robe noire…Le style d’Audrey Hepburn a marqué son époque et continue de fasciner la nôtre. Tandis qu’un nouveau documentaire sur la star intitulé Audrey s’apprête à sortir sur nos écrans, Vogue s’intéresse aux incontournables de l’icône fifties. 

Écrire sur l’élégance d’Audrey Hepburn n’est pas chose facile : tant de choses ont été écrites qu’il devient difficile d’éviter les lieux communs. Que reste-t-il a dire après avoir évoqué cette silhouette gracile, ce port altier, son goût jamais démenti pour les coupes les plus impeccables ou son amitié inébranlable avec Hubert de Givenchy ?  

La force d’Audrey Hepburn tient à son omniprésence tant elle semble indissociable de notre représentation de l’histoire de la mode. Ses tenues à l’écran comme dans la vie sont autant emblématiques de leur époque et des évolutions de la mode de la deuxième moitié du vingtième siècle qu’elles paraissent intemporelles. Les photogrammes publicitaires de Diamants sur canapé, sorti en 1961 se sont retrouvés punaisés aux murs de milliers de chambres d’adolescentes, à l'instar des nombreuses tenues portées par la star tout au long de sa carrière – sa petite robe noire de Diamants sur canapé ou son simple col roulé dans Drôle de frimousse (1957) — sont désormais la définition même d’une tenue iconique.  

Comme le montre le documentaire Audrey dont la sortie est prévue le 30 novembre prochain, ce style, cette élégance, ont toujours fait partie de sa personnalité. Le film est signé par l’équipe déjà à l’origine du documentaire sur l’acteur Steve McQueen, sobrement intitulé McQueen. Et si les vêtements jouent un rôle non négligeable dans ce documentaire, on y découvre également une Audrey Hepburn comme on l'a rarement vue auparavant, grâce à des images d’archive et des interviews avec ses amis, sa famille ou ses collègues.  

Le résultat ? Un portrait lumineux et émouvant de l’actrice née en Belgique, qui aura connu pendant son enfance le traumatisme de l’occupation allemande de la Hollande. Adolescente, elle souffre de malnutrition mais parvient à se servir de son talent inné pour la scène comme d’une arme pour apaiser les esprits et réunir des fonds pour la résistance hollandaise. Elle danse alors à l'occasion d’évènements clandestins où l’on collecte de l’argent pour aider les soldats de l’ombre qui combattent les nazis.  

© Michael Ochs Archives

Devenue célèbre quelques années plus tard, Audrey Hepburn déménage à Hollywood où elle devint l’idole de millions de spectateurs tout en restant très secrète lorsqu'il s'agit de sa vie privée, privilégiant sa recherche de stabilité et d’amour. Son rapport à la mode prend alors également la forme d’un compagnonnage avec Hubert de Givenchy qui était autant son ami que son collaborateur artistique de premier plan, comme le raconte Clare Waight Keller, ancienne directrice artistique de Givenchy

La mode s’est immiscée dans ma vie lorsque j’ai eu ma première robe faite sur mesure pour moi par Hubert de Givenchy, c’était d’une beauté extraordinaire”, c’est ce qu’a déclaré Audrey Hepburn. Pourtant, sa relation avec le couturier n’a rien du coup de foudre amical. La première fois qu'Hubert de Givenchy rencontre l’actrice, il pense avoir rendez-vous avec Katharine Hepburn, ce qui le laisse perplexe. 

Ce n'est que lorsque Audrey Hepburn commence à arborer d’autres tenues du styliste dans le film Sabrina en 1954, que la collaboration de toute une vie prend un nouveau départ. L’actrice devient alors la meilleure ambassadrice de l’approche raffinée d'Hubert de Givenchy. Parmi les tenues les plus iconiques, on se souvient de cet ensemble en laine dans Sabrina, dont la coupe soulignait l'allure sophistiquée de Sabrina Fairchild après un rapide passage par Paris. Tout aussi remarquable, une robe blanche avec un corsage de perles et une ceinture en rubans portée lors de la cérémonie des Oscars de 1975.  

Voici donc la liste des plus grands moments d’élégance d’Audrey Hepburn au fil des décennies selon Vogue.  

1. Les ballerines 

© Bettmann

Aucune chaussure n’est autant associée à Audrey Hepburn que la ballerine. Ce n’est pas surprenant lorsqu’on connaît la formation de danseuse de l’actrice, qui a toujours affirmé qu’elle avait d’abord rêvé d’être danseuse de ballet. Lorsqu’une partie de sa garde-robe a été vendue aux enchères chez Christie’s en 2017, une quantité incroyable de ballerines de toutes les couleurs ont été dévoilées. Ballerines qu’elle associait d'ailleurs à des pantalons courts, des jupes bouffantes ou encore des vestes à épaulettes. 

2. Le serre-tête ou le bandeau 

© Bettmann

Le serre-tête a connu ces dernières années une renaissance grâce à des maisons comme Prada, Fendi ou Simone Rocha qui se le sont approprié. Si Audrey Hepburn appréciait beaucoup les diadèmes, elle aimait également la simplicité du serre-tête ou du bandeau : qu’il s’agisse d’un serre-tête twisté d’un joli nœud blanc, ou d’un simple bout de tissu blanc lui évitant d'avoir les cheveux devant les yeux.  

3. Les boucles d’oreilles chandelier  

© Maureen Donaldson

Anneaux dorés, puces en perle ou en diamant : Audrey Hepburn ne ratait pas une occasion de montrer l'opulence que pouvait dégager une belle paire de boucles d’oreilles. Mais c’est son usage de la boucle d’oreille chandelier, véritable cascade de glamour chutant depuis le lobe, amplificateur de sourire, qui s'inscrit parmi les coups de coeur de l'actrice iconique.

4. La chemise blanche oversized 

© Bettmann

Si Audrey Hepburn savait être éclatante dans un chemisier, le plus souvent attaché aux hanches, comme dans Sabrina, elle savait également porter la chemise d’homme avec insouciance, touche moderne qu’elle associait à une paire de jambes nues et parfois à un petit bijou (ou dans le cas de Diamants sur canapé, un masque de sommeil turquoise décoré de cils métalliques).  

5. La ceinture

© Paramount

Dans Vacances romaines (1953), le film qui l’a projetée vers une célébrité mondiale instantanée, l’actrice donne la réplique à Gregory Peck, dans le rôle d’une princesse s’échappant de ses tâches royales pour profiter de ses vacances. Audrey Hepburn crève l’écran et dégage une élégance nonchalante vêtue d'un chemisier et d'une jupe longue cintrée à la taille. Mais c'est dans les détails que se niche le charme de son look : des manches indolemment retroussées, un foulard, une glace à la main, le tout illustré dans les ruelles sinueuses de la capitale italienne.  

6. La robe en dentelle blanche 

© Bettmann

Coupe à la garçonne et sourcils à en faire pâlir plus d'une : la tenue d’Audrey Hepburn lors de la cérémonie des Oscars 1954 (où elle remportait le Prix de la meilleure actrice) a révolutionné son époque. Sa robe Givenchy en dentelle blanche, assortie d’une ceinture à la taille, a marqué le début d’une longue série de tenues de gala extraordinaires pendant les années suivantes, faisant de la dentelle florale un tissu incontournable pour les actrices les plus élégantes des générations à venir.  

7. Le pantalon vichy 

© Getty Images

Une des autres valeurs sûres de la garde-robe d’Audrey Hepburn, c’est son pantalon vichy qu'elle portait en différentes versions, allant du monochrome, en passant par le bleu et le rose. En 1955, Audrey Hepburn est photographiée dans cette tenue par Norman Parkinson tandis qu’elle se trouve en Italie sur le tournage de Guerre et Paix (1956), et n’a cessé d’y revenir au fil des années. À noter que la star s'empare souvent du duo pantalon vichy-chemisier lorsqu’elle se trouve en compagnie d’animaux, qu’il s’agisse d’ânes, de chiens, ou de son cerf domestique.  

8. Le pull-over noir 

© Paramount

S’il est une tenue que nous pouvons emprunter très facilement à la filmographie d'Audrey Hepburn pour rester chez soi, c’est ce col roulé noir porté par l’actrice dans la scène de danse de Drôle de frimousse (1957) : s’extrayant en dansant des bas-fonds de Saint-Germain-des-Prés dans son col roulé, son pantalon noir et ses mocassins noirs.. .

9. La robe noire 

© Keystone Features

Si on le considère désormais comme le film le plus marquant de sa carrière, Audrey Hepburn n’était pas l’actrice voulue par l’auteur, Truman Capote, qui aurait aimé que le rôle soit interprété par Marylin Monroe. Mais dès le premier plan, Audrey Hepburn s’arrête devant la vitrine de Tiffany & Co (avec son croissant à la main), et apparaît éblouissante avec ses perles, ses lunettes de soleil, ses longs gants et sa robe noire. C'est ainsi elle marque les esprits à tout jamais. Il s'agissait d'ailleurs des débuts de la petite robe noire, devenue désormais un must-have intemporel.  

10. Le foulard 

© Herbert Dorfman

Audrey Hepburn adorait twister ses looks d'un foulard, dans sa vie comme à l’écran. Généralement en soie, il couvrait ses cheveux tout en laissant sa frange dépasser devant, astuce glamour de la star qu’on retrouve d’ailleurs dans Drôle de frimousse, Diamants sur canapé, et Charade (1963) associée à des gants en cuir et des lunettes noires.  

11. Le jean indigo 

© Mondadori

Voyage à deux (1967), comédie acerbe sur un couple qui fait le bilan après douze ans de vie commune, avait à l’époque été loué pour son honnêteté et son approche circulaire de la narration. Mais le film offre également de formidables moments d’élégance, Audrey Hepburn y arborant des créations des stylistes les plus emblématiques de l’époque, signées Paco Rabanne ou Mary Quant. Le film rend également hommage à un style un peu moins conventionnel : notamment lorsqu’on aperçoit Audrey Hepburn dans un haut rouge vif, avec un jean et des baskets.  

12. La mini-robe de mariage rose pâle 

© Bettmann

Audrey Hepburn a vécu plusieurs relations longues qui ont marqué sa vie. En 1954, elle a épousé son premier mari Mel Ferrer dans une robe de mariée à froufrous, capable de faire pâlir d’envie les plus grandes fans de la marque Batsheva. Après leur divorce, elle épouse le psychiatre italien Andrea Dotti en 1969, cette fois vêtue d’une mini-robe rose pâle dont le col haut s’ouvrait à la manière d'une fleur. Lorsqu’elle vivait à Rome, on l'apercevait souvent dans des couleurs acidulées, cachée sous des lunettes noires et de magnifiques manteaux à ceinture.  

 13. Le pull-over 
Si on se souvient d’elle pour ses robes affriolantes et ses looks fifties ultra-féminins, Audrey Hepburn savait également porter à merveille le pull-over. Lors de son apparition dansThe Tonight Show starring Johnny Carson en 1976, elle apparaît vêtue d'un pull fin et côtelé porté sur une chemise, qui dispense généreusement son charme fou.  

 14. Total look beige  

© Sunset Boulevard

Audrey Hepburn ne cessait d'upgrader sa garde-robe en y ajoutant des pantalons étroits, des chemises et des pulls parfaitement coupés. Après son dernier film Always en 1989 (dans lequel elle arbore un pull-over blanc qui semble tout droit sorti des tendances de 2020), Audrey Hepburn consacre toute son énergie à son rôle d’ambassadrice de l’UNICEF pour les enfants touchés par la famine et la maladie dans le monde, avant son décès en 1993. C'est avec une rigueur inégalable que l'actrice assumait ses fonctions, ayant elle-même bénéficié de l’aide alimentaire des Nations Unies après la Seconde Guerre Mondiale. Audrey Hepburn a d'ailleurs témoigné devant le congrès américain et levé d’importantes sommes d’argent pour cette organisation. 

Le documentaire Audrey sera disponible en DVD et en téléchargement à partir du 30 novembre prochain

Retrouvez aussi sur Vogue.fr :
Le style Lauren Hutton en 15 clichés vintage
12 clichés vintage pour se souvenir d'Azzedine Alaïa

Plus de Vogue sur Youtube :

https://www.youtube.com/embed/X9WgUdpJ7wU?embed_config={"adsConfig":{"adTagParameters":{"iu":"/5574/fr-vogue-cp/mode/news/article/Youtube-PFP","cust_params":"cms%3Dcopilot%26site-name%3DVogue%26market-name%3Dfrance%26page-url%3Dhttps://www.vogue.fr/mode/article/audrey-hepburn-14-looks-incontournables-hubert-de-givenchy%26platform%3Dweb%26feature-flags%3Da2a-true%2CadsBlueprint-false%2CageGate-false%2CampNativeAds-false%2CarticleEmbedExternalLinks-false%2CarticleEmbedInlineArticles-true%2CarticleEmbedInlineGalleries-false%2CarticlePopInTag-false%2CatjsonArticleBody-false%2CautoplayYouTubeVideosOnVideoPage-false%2CcategorySubNavigation-false%2Cdinosaur-false%2CdisplayMoreArticles-false%2CdynamicAffiliateDisclaimer-false%2CdynamicAffiliateDisclaimerTop-true%2CfastAdsV6-false%2CgalleryStickyBottomAd-false%2CglobalAnalytics-false%2CgwaArticle-false%2ChideCerosEmbed-false%2CimageOverlay-false%2CimageOverlayAppendOrientation-false%2CjsonToObject-false%2CloadMoatOnlyForActiveViewportAdSlots-false%2ClogoVariation-%2CnativeShareLargeButtonOnTopper-true%2Cnewsletter-false%2ColdBrowserWarning-false%2CrecommendChangePopInTag-false%2CrefreshAds-false%2CregistrationWall-false%2CrelatedContentRecommendations-true%2CseoMetaRobots-true%2CslimNavigation-true%2CstickyBottomArticleAd-true%2CstickyBottomHomepageAd-false%2CstickyBottomTopicAd-false%2CteadsNativeFallback-true%2CtopicNativeSlice-false%2CuserAccountNav-false%2CyieldToAds-false%2ConeTrust-true%2Csentry-true%2CshowAdsInGalleryBody-false%2CalwaysOnControlFlag-false%2CarticlePopInTag2-false%2CcerosRecommendations-false%2CtestMultivariant-A%26article-id%3D5fb7e1dc9093f3d5ad7d8ada%26page-template%3Darticle%26content-type%3Dstandard%26category%3Dmode%26subcategory%3Dnews%26article-tag%3DActualités%2CAudrey Hepburn%26video-embeds%3Dyes%26gallery-embeds%3Dno%26experience%3Dcompass%26ceros-embed%3Dno%26kvid%3DX9WgUdpJ7wU%26video-embed-index%3D1"},"nonPersonalizedAd":false}}
Source: Lire L’Article Complet