Lifestyle

5 solutions pour s’endormir plus vite

Lorsqu’on a du mal à fermer l’œil, ces méthodes naturelles aident à retrouver rapidement les bras de Morphée.

Restez informée

1. Je me relaxe grâce à la sophrologie

Commencez par une séance de respiration abdominale. Posez vos mains sur le ventre : inspirez en le gonflant 3 à 5 secondes d’affilée puis expirez par la bouche durant 8 à 10 secondes. Enchaînez ainsi une dizaine de respirations, pendant 2 à 3 minutes, pour obtenir une bonne détente. Complétez si besoin avec une séance d’autohypnose, d’après la technique du training autogène de Schultz : concentrez votre attention sur une zone de votre corps, une jambe par exemple, et répétez cinq à six fois dans votre tête « ma jambe est lourde ». Faites de même avec l’autre jambe puis le bassin… et ainsi de suite, en remontant progressivement jusqu’en haut, jusqu’à ce que vous ressentiez un réel lâcher-prise.

2. Je mise sur les plantes sédatives

Les classiques verveine et camomille apaisent. Le tilleul contribue à l’endormissement, comme la valériane et la passiflore. Tandis que la mélisse et l’eschscholtzia (pavot de Californie) diminuent les réveils nocturnes. L’aubépine est souvent associée à la passiflore pour des nuits plus réparatrices. L’idéal ? Les prendre en infusion, trente minutes avant de filer sous la couette, quand nécessaire. Vous pouvez aussi les combiner à des huiles essentielles (HE) pour améliorer la relaxation.

3. Je me branche sur les bourgeons apaisants

Grâce à leurs propriétés délassantes, les bourgeons de tilleul vous aident à vous endormir et sont indiqués en cas de réveil nocturne et d’insomnie. C’est donc un sédatif doux à action immédiate qui assure un sommeil plus profond. Prenez 5 à 15 gouttes le soir au coucher, ponctuellement ou trois semaines par mois si nécessaire.

4. Je me fie aux huiles essentielles… au sommeil

Puissantes pour l’endormissement, le basilic et l’estragon s’utilisent en cure d’un mois. Plus légères, calmantes et agréablement parfumées, la mandarine rouge, la bergamote ou l’orange douce s’utilisent le cas échéant au long cours. Antistress, la lavande fine, le petit grain bigaradier et la camomille noble évitent les réveils nocturnes.

❯ Par voie orale, 1 à 2 gouttes d’une de ces huiles dans une cuillère à café de miel ou sur un comprimé neutre, trente minutes avant le coucher.

❯ Par voie cutanée, frictionnez-vous la plante des pieds avec un mélange de 10 gouttes d’HE dans 20 gouttes d’huile végétale de macadamia.

❯ En diffusion, versez 5 à 10 gouttes d’HE (selon la taille de la pièce) dans un diffuseur quinze minutes avant de vous glisser sous les draps. Éteindre en même temps que la lumière…

5. Je télécharge une appli zen

Les applications Petit BamBou, Headspace (désormais disponible en français) et Calm proposent de nombreux programmes pour vous éviter d’avoir à compter les moutons : méditation du soir, histoires, musiques douces et paysages sonores (bruits de la nature) propices à un bon repos. Téléchargement et quelques programmes gratuits, sinon sur abonnement.

Merci à Veronica Brown, sophrologue et à Didier Pesoni, pharmacien et aromathérapeute.

A lire aussi :

⋙ Insomnie : connaissez-vous l’exercice des escaliers ?

⋙ Grippe : pourquoi il faut bien dormir avant de se faire vacciner

⋙ Insomnie : utilisez une couverture lestée pour mieux dormir !

Source: Lire L’Article Complet