Lifestyle

5 choses à savoir sur la mode vegan | Vogue Paris

Qu’il s’agisse des matériaux ou du processus de fabrication, voici cinq choses sur lesquelles se pencher avant d’opter pour un vestiaire vegan.

Étant donné l’importance croissante des préoccupations écologiques et éthiques actuelles, il n’est pas étonnant que Veganuary — une mise au défi de rester vegan tout le mois de janvier — devienne de plus en plus populaire. Et bien qu'il s'agisse en premier lieu d'alimentation, il existe beaucoup d’autres manières de vivre sans produits d’origine animale, en particulier lorsqu’il s’agit du contenu de sa garde-robe.

En réalité, la mode vegan est une sorte de mouvement en pleine croissance. En avril dernier, Lyst a indiqué que les recherches pour “cuir vegan” avaient augmenté de 69%, tandis que la plateforme d’information sur les ventes Edited a laissé entendre que la pandémie pourrait être à l’origine d’un intérêt accru pour les produits vegan. (D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 60% de tous les pathogènes humains et 75% des maladies infectieuses nouvelles ou émergentes sont d’origine animale.)“De plus en plus de consommateurs sont à la recherche d’options vestimentaires à la fois éthiques et durables, et les produits vegan sont souvent la référence dans ces deux domaines”, a déclaré à Vogue Annick Ireland, présidente et fondatrice de la boutique en ligne Immaculate Vegan

Afficher plus

Nous avons assisté ces dernières années à une véritable révolution dans l’alimentation des gens avec un développement considérable du secteur des aliments à base de plantes, et il est en train de se passer exactement la même chose avec les vêtements vegan.

Mais comment reconnaître un vêtement vegan et surtout, où l'acheter ? Voici tout ce qu'il faut savoir.

1. En savoir plus sur les tissus vegan et non vegan

Pour simplifier, une garde-robe vegan ne comporte pas de soie, de cuir, de laine, de cachemire, de plumes ou de fourrure. À partir du moment où des vêtements contiennent n’importe quelle sorte de sous-produit animal, ils ne sont pas vegan. Il est donc nécessaire de bien vérifier les informations et les ornements. Par exemple, les jeans Nudie Jeans sont désormais vegan car les patchs apposés à la ceinture ne sont plus en cuir véritable. Cependant, ce n’est peut-être pas le cas pour d’autres marques. Il s'agit également d'être attentif au logo vegan PETA-approved afin d'être sûr que tous les produits achetés ne comportent réellement aucun composant d’origine animale.

2. Être sûr que “vegan” signifie durable

Toutefois, éviter les produits d’origine animale ne rendra pas automatiquement une garde-robe plus bénéfique pour l’environnement. En effet, de nombreux produits labellisés vegan sont fabriqués à partir de synthétiques dérivés de combustibles fossiles qui se décomposent difficilement et peuvent polluer les océans. “De la compréhension de la myriade de matériaux qui existent à l’assurance que l’option vegan que vous achetez est également durable, beaucoup de consommateurs voient cela comme une transition intimidante”, explique Ioanna Topouzoglou, fondatrice de la marque de sacs à main londonienne Mashu. “Cela peut constituer beaucoup d’informations à trouver et à digérer.” Elle suggère donc de se tourner vers des répertoires tels que Good on You, CoGo, et Mochni, qui présentent des listings de produits vegan et durables que l'on retrouve chez de nombreuses marques.

Autre chose : il est important de privilégier la transparence au niveau du processus de fabrication. Après tout, chaque personne souhaitant se lancer dans l’aventure vegan se préoccupe certainement des références générales en matière d’éthique. “Regardez les tissus, vérifiez où ils sont fabriqués et creusez un peu plus profondément pour connaître leurs chaînes d’approvisionnement en matières durables. Heureusement, de nombreux sites en font la liste, qu’ils accompagnent avec des informations sur le produit”, indique la styliste Rebekah Roy, directrice de Bare Fashion, le premier fashion show vegan de Londres.

3. Rechercher des matériaux alternatifs vegan

Se mettre à la page sur les vêtements vegan signifie se plonger dans la science des textiles, du cachemire à base de soja en passant par le cuir conçu à partir de maïs. Même les doublures en plumes d’oie ou de canard dans les doudounes peuvent être remplacées par des duvets fabriqués avec des fleurs, comme l’a récemment démontré Pangaia.

Lorsqu'on achète vegan, la difficulté majeure consiste à trouver une alternative écologique au cuir, car une grande partie du cuir vegan actuellement sur le marché est fabriqué à partir de PVC vierge non écologique (autrement dit, plastique). La marque culte Nanushka commence tout juste à utiliser du polyester post-consommation recyclé pour son cuir vegan de luxe, mais pour ce qui est du 100 % non-synthétique, la nature est également en mesure de fournir de nombreuses options.

L’un des grands avantages des vêtements vegan est le nombre important d’incroyables matériaux innovants qui non seulement n’impliquent aucune cruauté envers les animaux, mais sont également réellement durables et souvent fabriqués à partir de déchets”, explique Annick Ireland. “Par exemple, on trouve le Piñatex (fabriqué avec des feuilles d’ananas) et le cuir de pomme (fait à partir de cœur de pomme et d’épluchures provenant des récoltes de pommes) : ils représentent une source de revenus supplémentaire pour les producteurs fruitiers. Il y a également le cuir de cactus, qui est de très bonne qualité et dont la culture demande très peu d’eau.”

Voir la galerie

8 Photos

Fausse fourrure : 8 marques éco-responsables à connaître

Réconfortantes et eco-friendly, ces 8 marques hissent la fausse fourrure au rang d’ultime investissement mode. 

Et en ce qui concerne la fausse fourrure, qui une fois de plus est généralement fabriquée à partir de synthétiques, on se dirige plutôt vers Maison Atia et House of Fluff, et on peut opter pour KOBA Fur-Free Fur, récemment développé par Stella McCartney — des produits fabriqués à partir d’un mélange de polyester et de produits à base de plantes.

4. Essayer des griffes plus modestes qui commencent à faire parler d’elles

Acheter vegan offre également la possibilité de découvrir des marques émergentes. “Avoir une garde-robe pleine de produits Stella McCartney, c’est formidable”, poursuit Rebekah Roy, “mais il ne faut pas oublier d’y ajouter quelques jeunes créateurs innovants. Au Bare Fashion, nous avons invité Eirinn Hayhow (diplômée de l’UCA Rochester), qui présentera ses créations à la Fashion Week de Londres en février.

À l'instar d’autres marques vegan comme, Hiraeth, fondée par l'actrice Rooney Mara, il est intéressant de creuser autour des griffes qui font le buzz en utilisant des matériaux vegan innovants. On commence avec les magnifiques robes sans soie de Mara Hoffman conçues en LYOCELL (un textile dérivé de la pâte de bois, très populaire également auprès de marques comme Mother of Pearl et Reformation), et on poursuit avec BITE Studios, Maggie Marilyn, ainsi que Collina Strada qui proposent toutes une alternative à la soie à base de pétales de rose. Enfin, on teste volontiers Cossac pour ses tricots spécifiquement vegan, composés de coton et de polyester recyclé.

5. Ne pas oublier les accessoires

Par chance, les accessoires sont actuellement un terrain très fertile en matière d’options vegan. En ce qui concerne les sacs, il vaut mieux se tourner vers des marques comme JW Pei, Poppy Lissiman et Ashoka Paris. “Ce secteur est en pleine croissance et je suis certaine qu’il deviendra de plus en plus facile de trouver des alternatives à des prix plus accessibles dans les années à venir”, conclut Ioanna Topouzoglou, avant d’ajouter qu’elle trouve plus facilement des chaussures vegan depuis quelques années.

C’est grâce aux marques vegan de chaussures de sport telles que Veja et Yatay, ainsi que la marque soutenue par Emma Watson, Good Guys Don’t Wear Leather. Pour des talons de luxe vegan, on opte pour le label Londonien Pīferi, fondé par l’ancien styliste de Jimmy Choo, Alfredo Piferi, la marque basée à Los Angeles Taylor + Thomas, ou encore la griffe espagnole Mireia Playà, le must pour les bottes vegan recyclées.

Retrouvez aussi sur Vogue.fr : 
Incroyable mais vrai : la cagoule est l'ultime tendance knitwear de l'hiver
Cette créatrice signe une capsule homme inédite avec un hôtel quatre étoiles

Plus de Vogue sur Youtube :

https://www.youtube.com/embed/7IqXYNsx93E?start=4s?embed_config={"adsConfig":{"adTagParameters":{"iu":"/5574/fr-vogue-cp/mode/news/article/Youtube-PFP","cust_params":"cms%3Dcopilot%26site-name%3DVogue%26market-name%3Dfrance%26page-url%3Dhttps://www.vogue.fr/mode/article/vegan-mode-conseils%26platform%3Dweb%26feature-flags%3DarticleEmbedInlineArticles-true%2CdynamicAffiliateDisclaimerTop-true%2ClogoVariation-%2CnativeShareLargeButtonOnTopper-true%2CrelatedContentRecommendations-true%2CseoMetaRobots-true%2CslimNavigation-true%2CstickyBottomArticleAd-true%2CteadsNativeFallback-true%2ConeTrust-true%2Csentry-true%2CtestMultivariant-A%26article-id%3D5ffefb2218036935ee663b39%26page-template%3Darticle%26content-type%3Dstandard%26category%3Dmode%26subcategory%3Dnews%26article-tag%3DActualités%2CVegan%2CVogue Digital%26video-embeds%3Dyes%26gallery-embeds%3Dyes%26experience%3Dcompass%26ceros-embed%3Dno%26kvid%3D7IqXYNsx93E%26video-embed-index%3D1"},"nonPersonalizedAd":false}}
Source: Lire L’Article Complet