Lifestyle

4 idées reçues sur la cataracte

Très fréquente, cette pathologie de l’œil bénéficie d’implants ultra-perfectionnés.

Restez informée

Elle ne concerne que les seniors

Faux. La cataracte, due au vieillissement du cristallin, n’est pas l’apanage des seniors. Elle peut survenir précocement suite à une maladie génétique, un traumatisme sur l’œil, un diabète, des traitements prolongés à la cortisone, une malnutrition… “Dans ces cas, l’intervention est proposée si l’acuité visuelle est faible et la gêne importante”, explique le Pr Christophe Baudouin, ophtalmologiste, chef de service à l’hôpital des Quinze-Vingts. “Il existe aussi des cataractes congénitales. Les nouveau-nés et les enfants avant 5 ans doivent alors être opérés pour préserver la vision de l’œil atteint.”

L’opération est douloureuse

Faux. Cette microchirurgie consiste à remplacer le cristallin opacifié par un implant artificiel. Elle se pratique sous anesthésie locale, grâce à un collyre, et n’est pas douloureuse en tant que telle. Certains patients peuvent ressentir des douleurs post-opératoires, banales et transitoires, pour lesquelles des antalgiques classiques sont prescrits.

Les nouveaux implants sont plus performants

Vrai. En plus de traiter la cataracte, les implants classiques corrigent la myopie, l’astigmatisme et l’hypermétropie. “Les implants « multifocaux », de dernière génération, corrigent, eux, la presbytie. Mais avec un risque de halos ou d’éblouissements désagréables. Les nouveaux implants « à profondeur de champ » permettent la vision de loin et la vision intermédiaire. On peut utiliser son ordinateur, son smartphone, se maquiller sans lunettes… Et sans les effets secondaires des implants multifocaux”, analyse le Pr Baudouin.

L’implant, c’est pour la vie

Vrai. L’implant artificiel est destiné à durer toute la vie. Même en cas de “repousse” de la cataracte. “L’ancienne poche naturelle du cristallin, qui accueille l’implant artificiel, cicatrise en s’épaississant. On la nettoie au laser mais on ne retire pas l’implant”, indique le Pr Baudouin. Si l’implant n’a pas bénéficié, avant l’intervention, d’un réglage visuel optimal, on peut le remplacer mais cette situation est exceptionnelle !

800 000 opérations chaque année

La chirurgie de la cataracte est la première chirurgie pratiquée en France, toutes spécialités confondues. Le risque augmentant avec l’âge, cette intervention – qui dure entre 15 et 30 minutes – concerne 20% des plus de 60 ans et 60% des plus de 80 ans.

A lire aussi :

⋙ Cataracte, glaucome, DMLA… Comment se faire dépister rapidement ?

⋙ Cataracte, glaucome, DMLA… La science y voit plus clair

⋙ Cataracte : ce qu’il faut savoir sur l’opération

Source: Lire L’Article Complet