Célébrités

VIDEO Un dîner presque parfait : une candidate trop à l’aise choque les autres convives

Romain recevait ses quatre petits camarades de l’aventure Un dîner presque parfait ce jeudi 8 avril pour son dîner « Retour à la terre ». Mais Inès, l’une de ses convives, a un peu trop pris le thème au pied de la lettre.

Dans Un dîner presque parfait, cinq candidats ont pour mission d’organiser des dîners chez eux tout au long de la semaine pour les autres. A tour de rôle, chacun est noté sur sa cuisine, sa décoration et sur l’ambiance de sa soirée. Cette semaine de compétition était placée sous le signe du défi impossible. Denny Imbroisi, repéré en 2012 dans Top Chef, le concours culinaire de M6, a donné à chacun un ingrédient à insérer dans chacun de ses plats, de l’apéritif au dessert, sans que cela ne paraisse suspect pour les autres. Ce fut au tour de Romain ce jeudi 8 avril de relever le défi. Et il était de taille puisque Denny Imbroisi lui a imposé l’anchois, un poisson très salé difficile à incorporer dans n’importe quelle recette. Mais si la présence de ce poisson n’a pas sauté aux yeux de tous les invités de Romain au départ, un autre détail a attiré l’œil de Vincent.

Un détail peu ragoûtant

En débarquant chez l’hôte du jour, Inès n’avait pas vraiment trouvé de détails particuliers à mettre dans sa tenue pour honorer le thème « Retour à la terre » de Romain. Ce dernier lui a d’ailleurs fait remarquer en lui ouvrant la porte : « T’es pas très retour à la terre ». Inutile de dire cela deux fois à Inès qui s’est directement mise à l’aise face à la réflexion de son adversaire.

Inès a eu la simple idée d’enlever ses chaussures, laissant voir ses chaussettes dépareillées sans aucun complexe. Face à cette action, Vincent n’a pu s’empêcher de réagir : « Ah ouais ! T’es à l’aise », s’est-il indigné. Romain a pris la chose avec beaucoup d’humour : « Elle est dans le thème-là ! On sent qu’il y a du terroir. Tu la sens la forêt arriver ? » Si la situation n’a pas déplu à Romain, Vincent, lui, semblait plus dégoûté qu’autre chose : « Oui, je sens bien les champignons ! » Des propos loin de vexer la jeune Inès.

Source: Lire L’Article Complet