Célébrités

VIDÉO – Euthanasie : le témoignage poignant d'une femme qui a aidé son amie à mourir

Dans un extrait d‘Envoyé spécial diffusé au JT de France 2 jeudi 8 avril 2021, une femme ayant aidé son amie à mourir se confie, émue aux larmes. Un reportage sur l’euthanasie, proposé alors qu’un débat s’est ouvert à l’Assemblée nationale ce même jour.

Restez informée

C’est un sujet qui divise. Jeudi 8 avril 2021, l’Assemblée nationale a débattu autour de la proposition de loi pour une légalisation de l’euthanasie. Dans ce contexte, France 2 diffuse à 21h10 un reportage sur le sujet, dans Envoyé spécial. Un extrait a été dévoilé par Julian Bugier dans le JT de France 2. Sur ces images, Annie, qui a accompagné Marie vers la mort il y a quelques années, revient sur cet épisode qu’elle ne regrette pas.

Avec son compagnon, cette femme a répondu à la demande de son amie, en se rendant à son chevet, chez elle. “On arrive en voiture, Marie est dans son lit. Le chat, sur son lit. Elle nous dit : ‘Je pensais que vous ne viendriez pas.’ On va mettre de la musique classique, la belle musique que tu aimes. On va fermer les volets, de façon à être vraiment dans l’intimité”, raconte-t-elle.

“Ses yeux se sont fermés. Elle ne les a pas rouverts”

Pour aider Marie à mourir, Annie s’est procuré un produit létal. “Nous avions pris des gants en plastique pour qu’on ne puisse pas retrouver nos empreintes, et on lui a dit : ‘Maintenant Marie, prend le verre.’ (…) Quand elle a pris le verre, je lui ai dit : ‘Marie, tu sais ce que tu fais ? Tu sais ce qu’il va se passer quand tu auras bu ce qu’il y a dans ce verre ?’ Et là, elle éclate de rire et elle dit : ‘Depuis le temps que te le demande !'”, se souvient-elle, les yeux humides et la gorge nouée. Et de poursuivre : “Elle a pris son verre, elle a bu, et au bout de quelques minutes, sa tête s’est posée sur l’oreiller. Ses yeux se sont fermés. Elle ne les a pas rouverts. Chacun lui tenait les mains, on ne les a pas lâchées jusqu’à ce que son cœur s’arrête de battre.” Un témoignage bouleversant. Comme le précisent nos confrères, le geste d’Annie est interdit par la loi et pourrait lui valoir une poursuite par la justice pour non-assistance à personne en danger. Face aux caméras de France 2, Line Renaud, engagée en faveur de l’euthanasie, a également pris la parole.

Source: Lire L’Article Complet